Dimanche 22 juin 7 22 /06 /Juin 12:36
livre blanc, histoire brune if( undefined === window.MIA.Tag ) { MIA.Tag = {}; } MIA.Tag.value= 'livre blanc, histoire brune';

LES PAGES NOIRES DU LIVRE BLANC

(partie 1)

Avatar

Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe les amis du negatif , le 22/06/2008
(444 Encourager) Inviter dans mon groupe Ajouter à mes favoris
sarkozy, Politique, armee, libertées, repression, dictature   dictature';
 AvatarPar joshuadu34 le 22/06/2008



AMIS POSTEURS, NOUS SOMMES TOUS DES TERRORISTES QUI S'IGNORENT

La présentation du livre blanc sur la défense faite par la presse ne parle exclusivement que de la suppression des casernes et du « cataclysme économique local » que ces suppressions vont entraîner. Ce genre de considération ne me faisant ni chaud, ni froid, et rien ne me dégouttant plus que l'idée qu'on puisse tuer quelqu'un au nom de quoi que ce soit (je précise que je suis anti-militariste primaire) j'avoue, dans un premier temps, n'avoir pas vraiment porté de considération à ce livre blanc. Un article du canard enchaîné, trois fois rien, juste quelques lignes en milieu de journal, a attiré mon attention. Le canard prétend que le livre blanc ouvre le terrain d'action militaire à l'intérieur même de nos frontières... J'ai sursauté ! Les termes utilisés ressemblent étrangement à ce qui aurait pu être dit lors de la mise en place d'une loi martiale ! Je me suis donc rendu sur le site gouvernemental permettant de consulter ce livre. Première surprise, le livre en question fait 350 pages (hors débats)... 350 pages pour un réaménagement du territoire ? Étrange ! Donc lecture... Après les 20 premières pages, je savais déjà qu'il allait falloir parler de ça largement ! Qu'un simple sujet ne pourrait pas suffire à dénoncer ça ! Et que le cataclysme porté par ce livre n'est pas économique, non, il est liberticide ! Le danger est partout, l'ennemi nous guette et, dans ce livre, il a pour nom « liberté ». La préparation à la lutte contre cet ennemi enfoui en chacun est détaillée ! Et effectivement, pour le gouvernement, l'ennemi est partout !

Les articles que je vais entreprendre risquent d'être longs, mais le détail est nécessaire à une compréhension des propos militaristes.

Je ne commencerai pas le détail de ce livre par l'aspect introduit par l'article du canard enchaîné, même si j'y viendrais plus tard. Je commencerai par la partie qui nous concerne tous directement ici, sur le post : l'information sur internet. A ce titre, je commencerai par reprendre des passages du livre blanc (consultable en entier ici)...

« La mondialisation, qui démultiplie les échanges dans tous les
domaines, présente aussi un versant négatif. La rapidité des moyens de
transport n'augmente pas seulement les risques de contamination sani-
taire et Internet ne permet pas uniquement la propagation des virus
informatiques. Les moyens de communication font émerger un monde
de plus en plus transparent, mais l'immédiateté qu'ils engendrent
entraîne la diffusion rapide de toutes les formes de crises, politiques,
économiques et financières.
Les internautes devraient représenter en 2011 environ 22 % de la
population mondiale. L'instantanéité de la communication se mesure
aussi au volume de messages échangés chaque jour par voie électroni-
que, évalué entre 100 et 200 milliards. L'accélération foudroyante de la
circulation de l'information, et avec elle du rythme de l'action dans tous
les domaines, rend infiniment plus complexe la gestion de ces crises.
Elle fragilise la capacité régulatrice des États et augmente, dans la
même proportion, la capacité d'intervention autonome d'entreprises,
d'organisations ou de réseaux sur la scène planétaire.
Les stratégies de défense et de sécurité doivent, dès lors, répon-
dre à des problèmes nouveaux : non plus seulement la défense ou le
contrôle d'espaces délimités, mais la prise en compte de l'explosion
de flux non maîtrisés de personnes, de biens ou d'idées. Les réponses
ne peuvent elles-mêmes qu'être globales, associant tous les moyens
de la puissance publique et de la société civile, et tous les niveaux de
mobilisation, national, européen et international.
La communication à l'échelle mondiale rend également plus sensible
la diffusion des modèles économiques, politiques ou culturels, perçue
comme une tentative pour réduire la diversité du monde. Dès lors, le
refus de l'homogénéisation engendre des réactions identitaires multiples,
parfois violentes, et porteuses de nouvelles fractures à l'échelle planétaire.
La mondialisation va ainsi de pair, paradoxalement, avec une mon-
tée des nationalismes, du fanatisme religieux, ou des réactions de
reprise en main autoritaires. Les uns exploitent les possibilités de dif-
fusion de leurs idées par le truchement d'Internet et des autres moyens
d'information et de communication. Les autres s'attachent à mettre en
place des moyens de cloisonnement de l'espace virtuel, de contrôle et
d'interdiction, ou même de manipulation de la communication.

Espionage et stratégie d'influence

(...) Dans certains cas, les actions étrangères privilégieront les attaques
informatiques. Dans d'autres, elles peuvent viser l'affaiblissement d'une
entreprise ou une personne, par une désinformation générale propagée
sur les médias et via Internet.

Ces risques imposent à la France et à l'Europe de développer les
capacités de leurs services de contre-ingérence, mais aussi les moyens
de la « puissance douce » (soft power), reposant notamment sur la pré-
sence dans les médias et sur Internet, la culture d'entreprise et sur la
sensibilisation préalable des hauts responsables du secteur privé et du
secteur public.

Le passage
d'une stratégie de défense passive à une stratégie de défense active en
profondeur, combinant protection intrinsèque des systèmes, sur-
veillance permanente, réaction rapide et action offensive, impose une
forte impulsion gouvernementale et un changement des mentalités.
L'expertise de l'État en sécurité des systèmes d'information doit être
fortement développée, entretenue et diffusée auprès des acteurs éco-
nomiques et notamment des opérateurs de réseaux.

la politique de sécurité intérieure, pour tout ce qui ne relève pas
de la sécurité quotidienne et individuelle des personnes et des biens, et
la politique de sécurité civile. Au titre de la sécurité nationale, la poli-
tique de sécurité intérieure et la politique de sécurité civile doivent
assurer de façon permanente la protection de la population, garantir le
fonctionnement régulier des pouvoirs publics et le maintien de la vie
normale du pays en cas de crise, et défendre les intérêts de sécurité de
la nation contre toute menace non militaire susceptible d'y porter
atteinte
»

Nous voici donc prévenus, nous, internautes. Notre « puissance » induite par une rapidité de réaction, par une possibilité phénoménale de propager des idées « mettant en péril » leur système économique est un danger pour l'état nécessitant l'intervention militaire ! Nous représentons, par nos réactions, par nos commentaires, par les idées que nous portons, une menace à la stabilité fragile du monde ! Nous avons le pouvoir de faire bouger les choses...

Laissez moi rire ! Quel danger ! La poignée d'agités que représentent les vrais contestataires, et je ne parle pas de ceux qui souhaitent adapter le système, comme si c'était faisable, mais de ceux, au nombre desquels je me compte, qui refusent un système inhumain, aurait la possibilité, par la diffusion de ce qu'ils pensent, de créer, à l'heure actuelle, un véritable raz de marée renversant le capitalisme ? On continue dans l'apologie de la psychose générale a tenter de faire croire que ces mesures répressives tendant à museler l'information sont dues au danger que porte la contestation, totalement injustifiée de leur point de vue. L'amalgame sécuritaire touchant une part de plus en plus large de la population s'étend par ce texte de façon incroyable ! Déjà, on veut vous faire croire que l'anarchisme individualiste est synonyme de terrorisme, que l'étranger est responsable du chômage ou du trou de la sécu, et, maintenant, l'internaute est non seulement un voleur responsable de la désaffection culturelle et du manque de moyens mis en oeuvre pour soutenir cette culture, mais qu'il est aussi, par ses réactions, un terroriste à la solde d'Al Quaïda qui s'ignore ! Et à ce titre, cela justifierai le renforcement des contrôles, des mensonges d'état, du flicage de nos ordinateurs voir d'un véritable Pogrom anti internaute ! Le document le dit lui même : « Le passage d'une stratégie de défense passive à une stratégie de défense active en profondeur, combinant protection intrinsèque des systèmes, surveillance permanente, réaction rapide et action offensive, impose une
forte impulsion gouvernementale et un changement des mentalités ». Quel changement des mentalités ? Doit-on se préparer à une tactique de contrôle violente digne du nazisme ou de la répression gouvernementale chinoise ? C'est pourtant ce que laisse envisager ce texte !

Le flux d'idées se doit, dans l'esprit de nos dirigeants, d'être contrôlé ! C'est un impératif ! Et pour ça, puisque l'écervelage organisé par un contrôle total des médias et de la déformation intellectuelle de nos enfants par l'éducation ne permet pas encore d'éviter à quelques esprits contestataires d'émerger, il devient nécessaire d'améliorer l'aspect répressif du contrôle !

Leur mondialisation libérale est, pour eux, le seul modèle économique à défendre coûte que coûte. Aucun humanisme là dedans, juste de l'économie. Et refuser l'exploitation qu'elle engendre, refuser la misère qu'elle implique, refuser l'enrichissement d'une part infime de la population mondiale sur le dos des autres qu'elle signifie, c'est refuser une nécessaire homogénéisation. Leur homogénéisation n'apporte pourtant de profit qu'à eux même et sûrement pas à la population mondiale qui, pour une grande partie, crève toujours de faim ou sous les balles et, pour l'autre partie, infime, dont nous faisons partie en France, voit son misérable « bien être » se réduire inéluctablement. En fait, c'est contre une montée de colère qu'ils s'arment. Et museler internet est, pour eux, un moyen d'empêcher une concertation dans la contestation ! Quitte, pour ça, à utiliser des moyens dictatoriaux, ce qui, on le voit malheureusement ici, ne les gênent pas ! Ce qui leur fait peur, c'est que, face aux attaques dont sont victimes les population au nom du profit, face aux reculs sociaux phénoménaux, face à l'arrogance des dirigeants, le discours de vrais contestataires soit entendu et surtout accepté par certains ! Il est donc urgent de faire taire cette contestation, et par la force s'il le faut ! Belle démocratie !

Tiens, puisque l'on parle de démocratie, et puisque les partis politiques se sont exprimés sur ce livre blanc (voir partie « débats »), je reviens à ceux qui sont persuadés que, par l'élection, nous pourrions peser sur ce type d'écrits... La préoccupation majeure des partis politiques interrogés sur ce livre blanc ne porte pas sur l'aspect liberticide des écrits, mais uniquement sur leur participation à la conception du dit document (moi, je n'y suis pas assez impliqué, vous ne m'avez pas laissé y participer), sur la question de savoir si le rapport guerrier de la France doit se faire en concertation avec l'Otan ou l'Europe ou sur le montant des subventions militaires (jamais suffisantes alors qu'elles n'ont pas été revues à la baisse)... Ça montre bien la considération apportée à nos libertés par les hommes politiques... de droite comme de gauche !

Qui, après ça, peut dire honnêtement qu'il ne craint pas de voir s'installer un tel contrôle ? Qui peut honnêtement dire qu'il s'agit là de la représentation de la volonté du peuple ?

Mais ce n'est qu'une petite partie de ce que contient le livre blanc de la défense sur lequel je reviendrais...

Avatar

Par joshuadu34

Avatar
Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe les amis du negatif , le 22/06/2008
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Samedi 21 juin 6 21 /06 /Juin 12:29
Fête du Bac? réformes mercantilistes, filières littéraires laminées au profit du "tout bizzness", LRU, universités annexes des épiceries et autres comptoirs de la société marchande...Culte de la merde excellente et de la vie au rabais...Des "gens" ont répliqué cette nuit ...rue du commerce...

Sans doute existe-il de par le vaste monde d'autres lieux, rues et objectifs tout aussi pertinents, éloquents, dont on ne pourra que déplorer qu'ils n'aient eu à leur tour de ces chaleureuses visites leur "causant un peu" de "l'avenir et du sens du monde". Du "désir et de la souffrance"...de la "LIBERTE" et de la "DEMOCRATIE."... EUROPE DE NOS FESSES!!!

Mais tout n'est pas encore joué!
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Samedi 21 juin 6 21 /06 /Juin 11:22
"Le Coach Posteur depuis le : 6 juillet 2007
http://www.lepost.fr/perso/le-coach/
Bonjour! Je suis Julien le Coach!
Vous êtes témoin d'un fait-divers?
Vous avez une info ou une idée de débat qui va dynamiter le monde de l'information?
Ecrivez à coach@lepost.fr (ou sur Msn).
Journaliste sous le nom de Julien Jouanneau,
bloggeur sous celui de Juju le Pigiste, et auteur d'un premier livre,
je suis là pour mener les débats enflammés et vous aider à booster le contenu de vos posts."
_____________________________________________________________________________

censure, défense d'afficher, poete:ta gueule!, Vos papiers! if( undefined === window.MIA.Tag ) { MIA.Tag = {}; } MIA.Tag.value= 'censure, défense d'afficher, poete:ta gueule!, Vos papiers!';

"L'IM-MONDE":A L' AISE DANS LE CACA DE LA CENSURE!"LePost"!

MAIS NE VOUS BOUCHEZ PAS LE NEZ CAR VOICI VENU L'AIR DU TEMPS!

Avatar
Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe les amis du negatif , le 21/06/2008
(442 Encourager) Inviter dans mon groupe Ajouter à mes favoris
Samedi 21 juin 2008


_____________________________________________________________________________



Censure, lePost cisaille dur, défense d'afficher!


LA CENSURE SUR LEPOST...Et le "COACH" qui nous dit: je vais vous "booster"... Alors on ne se marre pas et on GUEULE! Avatar



(1722 Encourager) Inviter dans mon groupe Ajouter à mes favoris

Ben là t'as "le boost" je ne sais où connard!

Mieux vaut ne le pas dire, ce serait peut-être indécent!
Tu boostes quoi au just à coups de censure, de virages droitiers...

Le texte de Josh du 34 relayé par "les amis du négatif", par "nosotros.incontrolados", le 69-3, passé à la trappe: "sournoisement, tandis que , "coatch-à-claques" tu étales ta tronche "service après-vente.com/hotesse d'accueil" de la GUEPEOU"!

--------------------------------------------------------------


Le texte censuré:


"ECOLE DES FAF, LE BATEAU BASE ELEVE COULE... Mais le radeau de la merde use... Je vous avais parlé, lors de deux posts précédents, de ces intolérables questionnaires destinés à nos têtes blondes,..."" par Joshua du 34.


---------------------------------------------------------------------



Et kezkilavu? le "cloaque" aux ciseaux d'argent du "politikment korrekt et bien pensant" qui puisse l'inciter à tailler dans le vif? Hein? Kesqu'il a vu?

De la critique, voila ce qu'il a vu et ce qui ne lui a pas plu, à lui "le petit doigt sur la couture du "prêt-à-penser" avec "sa mine (imitée) de jeune macaque énarque faraude réjouie-et-fière-d'être-là- jusqu'à-lasser"...

Nous protestons donc fermement. Et qu'il ne nous soit pas objecté "sur un ton de béni oui-oui"  que nous ne devrions pas recourir "à l'insulte", que nous devrions observer "une charte de courtoisie" face à ces manoeuvres dilatoires qui en elles même sont déjà des insultes et des offenses inqualifiables!




Que celui qui chie ne s'étonne pas de puer...
et tu pues, mec!



Nous attendons donc le rétablissement de l'article, tes excuses, sinon ta démission! Ppour nous tu es déjà révoqué gastéropode à deux balles!

Et ne doute pas de ce que nous saurons donner à tes exploits mesurés un retentissement adapté!



"les amis du négatif".

AmiEs lecteurs/lectrices, vos commentaires et toutes les autres formes de soutien sont vivement encouragés à tours de bras!

NE LAISSONS PAS FAIRE!!!


Avatar

Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe Actif et militant




par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O publié dans : CONTROLE SOCIAL communauté : les amis du negatif

http://nosotros.incontrolados.over-blog.com


Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Vendredi 20 juin 5 20 /06 /Juin 13:07
cavamapoule@no-log.org 




salut les potes du négatif, on a bien reçu les nombreux messages merci
pour votre soutien; on vous tient au courant de la suite des évenements,
si suite il y a; de toute façon on range difficilement ce genre
d'initiative au fond de nos poches même si elles sont pleines de trous;
je revoie le message avorté j'espère que cette fois ça passe; je ne sais
pas si vous êtes au courant mais apparment isa risque de se prendre une
peine un peu longue
bonne route aux amis
les poules

Lettre d'Isa et Farid, depuis les prisons de Lille-Sequedin et de
Meaux, mai 2008

« Plus faible sera l'opposition, plus étroit sera le despotisme » Orwell,
1984

Tout est parti très vite. Nous étions deux lorsque notre véhicule a
été contrôlé par les douanes à Vierzon. La fouille a abouti à trouver
dans un sac des manuels de sabotage et de fabrication d'explosifs, le
plan de nouveaux établissements pénitentiaires pour mineurs,
disponible sur internet, et une petite quantité de chlorate de sodium.
Sans doute la réunion de ces éléments donnait au contenu un sens
particulièrement subversif... D'autant que Farid était fiché par la
police politique pour son militantisme anticarcéral et son combat
auprès des sans-papiers et des mal-logés. Quant à Isa, elle n'était
connue d'aucun service de police.

Immédiatement la sous-direction antiterroriste de Paris s'est saisie
de l'affaire. Les perquisitions n'ont en réalité rien donné si ce
n'est qu'elles ont permis de mettre sous scellé des pétards, des
tracts et des revues engagés, censés corroborer l'idée d'un projet
terroriste. Ce que nous réfutons catégoriquement.

Peut-on dès lors accuser quelqu'un d'un crime qu'il n'a pas commis et
qui n'a pas été commis, sur des simples suspicions reposant sur des
documents qui ne prouvent rien en soi ? En réalité c'est la dimension
politique qui a conduit à la lecture d'une telle menace. Cela
signifierait que la lutte, la révolte est un crime dont tout
manifestant en colère, dont tout homme libre et engagé est coupable...
?

Nous avons été placés sous un régime de garde à vue de 96 heures, avec
la possibilité de rencontrer un avocat à l'issue seulement des 72
heures. Nos ADN ont été pris de force et celui d'Isa aurait été
retrouvé le printemps dernier sur un « dispositif incendiaire »
retrouvé devant le commissariat du 18ème arrondissement de Paris.
Jusqu'à présent, l'enquête ramait. Isa a nié toute relation avec cette
affaire. Par ailleurs, l'ADN est un outil fortement controversé : dans
ce genre d'affaire, il est toujours utilisé pour accuser la personne
mise en examen, et la pseudo-objectivité scientifique vient clore tout
débat.

Tous deux n'appartenons à aucun groupe politique mais faisons partie
de ces gens que vous avez sans doute croisé lors de manifestations, de
rassemblements, de réunions publiques, de concerts de soutiens, de
projections de films, supports à débats... ; présents dans la lutte
sociale et liés par le mouvement collectif.

Peut-être avez-vous entendu parler dans la presse des «
anarcho-autonomes ». Lorsque le grondement et la rage de la rue
s'expriment avec de plus en plus de détermination, l'Etat a besoin de
dire, pour mieux diviser, que le mécontentement est noyauté et
manipulé par des groupes radicaux, extrémistes, aveuglés, et fascinés
par la violence ; d'où l'existence de ce genre de catégorie censée
désigner une figure imaginaire dont il faut se méfier et qui
représente la limite à ne pas franchir, la menace de l'illégalité, de
la répression, de la criminalisation... En somme c'est une stratégie
pour taire et effrayer tous ceux qui se lèvent pour des idées, contre
l'oppression, pour la liberté... Nous avons ainsi été étiquetés,
malgré nous... vague notion qui soudainement cacherait des groupes
organisés pour le terrorisme, cherchant à nuire « par l'intimidation
et la terreur ». Nous sommes devenus une menace terrible pour
l'Etat... Il faut diaboliser le visage du quidam pour être crédible,
en déployant toute l'artillerie du langage !

Nous avons donc été écroués sous mandat de dépôt avec la mention «
détenu particulièrement surveillé » ou « détenu à haut risque », ce
dernier étant propre à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. Autant
dire que nous n'avions pas fini de réaliser les enjeux et les
répercussions de cette paranoïa et hystérie du pouvoir. Nous sommes
soumis à une surveillance intense. Ainsi, sans être jugés, sans être
condamnés, nous sommes proies à un acharnement politique qui s'efforce
de fabriquer et de fantasmer au travers de nous, l'existence d'un
réseau terroriste ultra dangereux. Maintenant que ce postulat est
posé, tous les raccourcis sont possibles, toutes les interprétations
doivent aller dans ce sens, tous les éléments sont traduits de sorte à
ce qu'ils viennent le justifier. Tout cela est particulièrement
inquiétant et délirant. En quatre mois de détention provisoire nous
avons eu le temps de sentir quelle était la logique de destruction, de
vengeance et de punition de l'Etat vis-à-vis de ses sujets « insoumis
» ; de subir son autoritarisme notamment par des transferts entre
maisons d'arrêt et des mesures d'éloignement arbitraires compromettant
sévèrement la défense. Depuis peu nous avons appris que le dossier de
« Créteil » avait été joint au nôtre, histoire de rassembler les «
anarcho-autonomes »...

Nous ne voulons pas être les pantins des enjeux du pouvoir
d'institutions politiques et répressives : ne laissons pas l'Etat
écraser les espaces de lutte...

Isa* et Farid*, depuis les prisons de Lille-Sequedin et de Meaux, mai 2008

* surnoms

le jeudi 5 juin 2008
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Vendredi 20 juin 5 20 /06 /Juin 08:48
La guinguette, le temps qui passe, les plaisirs qu'on tabasse if( undefined === window.MIA.Tag ) { MIA.Tag = {}; } MIA.Tag.value= 'La guinguette, le temps qui passe, les plaisirs qu'on tabasse';

LA COQUETTE A MONTRE SES OURLETS

Avatar
Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe vinjaz tekroknouche , le 20/06/2008
(48 Encourager) Inviter dans mon groupe Ajouter à mes favoris
Sur l'air de: "La guinguette a fermé ses volets"...Une petite chanson très guillerette et incisive et détournée par notre pote Jeff en 1987 signant tour à tour "Radada j'ose" ou "Prométhée"...
Nous entreprenons d'ailleurs la publication d'une suite de textes de notre ami sur notre site http://nosotros.incontrolados.over-blog.com où Josh anime comme ici la rubrique "musiques en rage"...
Fredonnez, fredonnez...
S.K

LA COQUETTE
A MONTRÉ SES OURLETS

La coquette a montré ses ourlets
Joyeux entrefilets
Où la p'tite culotte baille
On voit comme en ombres chinoises
Les coquins poils qui boisent
La chatoune de Ripaille

On dirait qu'hier soir un cosraud
Effeuilla I'artichaud
Dans les trous de ses mailles
On voudrait bien v o i r  et savoir
Car la...
La Coquette a montré ses ourlers.

Le jupon se rabat brusquement
Vraiment
Etait-ce un leurre
Et dans son oeil vindicatif
jouissif
La joie demeure
Des amants de guinguette
Font la fête
Glissant sous les lilas
La Marne esr là-bas.
Et...
La coquette a montré ses ourlets

Et dans I'entrefilet
Le plaisir ne se lasse
On voit en couleurs qui caressent
Les dessous qui vous blessent
Plus qu'un fusil de chasse
On dirait qu'un fou et costaud
Lui trempa son gâteau
Dans l ' i v r e s s e qui passe
On voudrait bien voir et savoir
Car la....
La coquette a montré ses ourlets.

La coquine devient sage tout à coup
A bout
On croit qu'elle pleure
Et dans le regard un peu trouble
Des couples
On lit la peur
La fête n'est plus sereine
Dans la haine
Le plaisir est maudit
Il sombre en la nuit.
La coquette a planqué ses ourlets

Et dans I'entrefilet
Tous les plaisirs se payent
On voit que des hommes qui baisent
Ramonent à leur aise
Le plaisir qui s'enraye
On dit qu'hier soir un costaud
Lui planta le coeur chaud
Pour son droit qu'on monnaye
On voudrait bien v o i r et savoir
Mais la...
La coquette a planqué ses ourlets.

Signé : ane filoate./ Jeff/ Prométhée...

Présenté par "les amis du négatif à l'oeuvre".

Avatar
Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe vinjaz tekroknouche
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Vendredi 20 juin 5 20 /06 /Juin 08:13

La très récalcitrante humeur présente de Gaïa-la-France (zaz)

 

{{Avertissement :}}

 

Comme le lecteur le sait déjà, la mention "zaz" accompagnant nos textes indique une manière d’écrire délibérément décalée, qui ambitionne par un éclairage oblique à plus de perspicacité dans l’analyse politique.

 

**********************

 

 

Vous n’avez pas vraiment l’habitude sans doute d’appréhender la France sous cet autre petit nom, qui est aussi en vérité le sien en plus occulte, mais qui dévoile tellement mieux sa vraie nature. Au titre de vos représentations collectives, Marianne pour les nibards, Nini peau de chien pour la Bastille vous sont assurément plus familiers : c’est une erreur de vue en fait qui vous masque des choses très profondes.

 

Gaïa vous en connaissez la théorie quand il s’agit de la Terre, vous l’ignorez quand il s’agit de l’hexagone, on va à peine revenir sur le concept : Tout se passe avec l’hypothèse Gaïa-France ainsi que vous savez  comme si Gaïa pensait, finalisait, réagissait.

 

Nous vous disions il y a une semaine qu’une apocalypse probable s’annonçait parce que Gaïa avait les boules et se montrait en douce extrêmement fâchée. Vous en avez vu plus vite que prévu les effets complètement contraires aux belles illusions vertes qui nous descendent de la grande échelle élyséenne,  matignonesque et bourbonesque. En fait, pour être complet il faut vous dire que Gaïa ne s’aligne pas seulement a contrario sur les humeurs impatientes de Nico, François, et l’UMP, elle voit large, là au niveau des amygdales elle a pour compliquer sa déglutition tout le PS, les deux assemblées réunies en parlement, l’ensemble de la presse et des médias très constamment. Elle a il faut le dire aussi pas mal les Français dans leur ensemble qui commencent à lui peser. Parce que la France des gens d’en-bas des fois ça la coince également, même si elle accorde plutôt  les torts d’abord au roi et au petit mitron enfarinés.

 

Donc Gaïa au vu de tous ou presque, et d’abord bien sûr des obèses les plus visibles de la finance, de la politique et des lettres, qui ont en plus la rosette, ça commençait sérieusement à la gonfler :  elle a donc balancé dans les gencives en vrac à la fois le non irlandais, la déroute des bleus à l’euro 2008, la rupture du contrat américain pour les avions ravitailleurs.

 

Gaïa comprend bien, chers françouais, que vous n’avez pas encore clairement pigé. De vous à nous, c’est pas tellement le moment, hein,  d’envoyer une fusée depuis Kourou, c’est le moment pour presque rien, et je vous dis pas la tannée sportive qu’elle vous garantit en août pour Pékin.

 

Bien sûr, Gaïa a une pensée et une faiblesse pour vous, mais bon vous l’aidez pas. « Tous ensemble, tous ensemble, ouais ! », dans les manifs, pour le progrès du pouvoir d’achat et des lumières elle y croit pas.

 

Pour Gaïa apparemment, la France, de bas en haut est un pays pipeau. C’est sûr aussi qu’elle fait la part des choses et garde un préjugé favorable à votre égard. Donc ici ce qu’on vous demande c’est de bien comprendre la démarche secrète de Gaïa qui échappe pour partie à ses acteurs.

 

Les Bleus en traînant la France dans la fiente  ont fait quelque chose d’extrêmement affectif qui témoigne de leur amour sincère. Domenech à cet égard est un saint involontaire et un martyr. Ribéry s’est même cassé la jambe, tu crois que ça s’invente pour rien un acte manqué comme ça ?

 

Français, comprenez le mouvement : Gaïa prépare quelque chose pour nous pour vous de très grand : le bac a déjà été un des plus stupides de notre histoire, notre tourisme chute parce que ça pue cruellement dans tout Paris et que ça gratte dans l’eau sur nos plages. On peut avoir un ti-tsunami très pon  au Mont-Saint-Michel ou à la Rochelle, le 14 juillet peut-être plus ridicule qu’il n’a jamais été, le Charles-de Gaulle peut couler à sa remise en eau.

 

Bref, Français, tous les espoirs sont permis, Gaïa est avec nous, à tout instant ne gâtez rien qui puisse l’aider.

 

NB : Moi personnellement, je compte beaucoup sur la présidence française de l’Europe qui commence dans quelques jours !

 

 ***

 

{{Alain Serge Clary et les Inoxydables philosophes de l'Ocséna vous saluent bien !}}

.......................................................................................................

{{{Les Pensées zaz de l'Ocséna}}} 

{{Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)}}
-[->http://ocsena.ouvaton.org]
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES - Communauté : DES ZAZ DANS LE QUARTIER
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Jeudi 19 juin 4 19 /06 /Juin 20:49

C'EST LES MATHS
1987
LES LOIS DE L'ESPRIT

I . INTRODUCTION

La nature de I'esprit paraît d'autant plus mystérieuse qu'on veut non
seulement en ignorer les lois, mais en ériger de fausses à la place. Il
n'est question dans ce petit essai que de la dimension intellectuelle de
la spiritualité, laissant de côté ses dimensions émotionnelles, ou
purement esthétiques qui mériteraient un traitement complet moins
grossier que la psychanalyse la plus fine ou plus fin que la Critique de la
faculté de juger.

Longtemps après que les poètes ont disparu, on ne dira jamais assez
que les poètes sont les meilleurs théoriciens de leur art. C'est qu'on
doublepense aujourd'hui la notion de marchand dans celle d'artiste.
Et que la division du travail a séparé le philosophe de I'artiste, le psychologue
du tragique et le savant de I'artisan. C'est en ceci que mes écrits
ont quelque chose d'énigmatique.J'ai trompé mon fallacieux sommeil
de spectateur et supprimé de la division du travail.

On laissera donc en matière de sensibilité, le dernier mot de psychanalyse
à Bataille et le dernier mot de I'art à Debord.
Disons donc ici le testament de la science. Deux et deux peuvent faire cinq comme I'a
rêvé le gouvernement orwellien.
Mais pas en aritbmétique, ce qui interdit (au sens vrai et non pas idéologique du terme)
de doublepenser une algèbre finie dotée d'une syntaxe particulière, avec I'arithmétique,
ou celle-ci avec la vie (1).
On n'évoquera dans ce qui suit que les principales confusions mentales
qui proviennent de la raison.
II - QU'IL EXISTE DEUX ESPECES
DE PREUVES

Il est presque évident que la preuve en physique s'appuie sur des
chaînes de raisonnements semblables à ceux des mathématiques ou de
la logique. A I'opposé, un évènement singulier (historique ou même
physique) auquel on a assisté la veille, on peut en être le seul témoin.

On en a une preuve ad bominem, dont la communication intersubjective
relève de la bonne foi. En fin de compte, les raisonnements déductifs ou
inductifs reposent eux aussi sur une preuve ad bominem,à
savoir leurs points de départ posés comme vrais (axiomes, postulats et
définitions) dont la légitimité repose sur une certitude subjective, donc
bel et bien une preuve ad hominement.
Mais ce qu'y ajoute la logique et les mathématiques, c'est précisément
la preuve logique
(2) qui rend évident à I'esprit ce qui ne I'est pas au regard.
Toutes les controverses historiques reposent sur I'ambiguité de la
notion de preuve, et sur I'impossibilité qu'ont les témoins à s'accorder
sur ce qu'ils ont vu, et plus encore à distinguer la bonne foi de la
mauvaise foi.
Le fait qu'en France ces questions se règlent avec des
procès et la censure et non avec des débats où tous les documents
seraient accessibles, ne change rien à la nature essentielle du
problème (3).
m - QUE L'ON CONFOND
ABUSIVEMENT PROJET A IDEOLOGIE

<<Aucune science n'est rnauvaise, bas même la science du mal>>
(Pierre ABELARD, Bien Suprême)

Il est dans la nature d'un projet de s'exprimer avec des verbes
déontiques (devoir, pouvoir, falloir) et des verbes que I'on pourrait
qualifier de modalités subjectives (vouloir et savoir).
Il serait cependant abusif d'en induire que tout projet serait de
nature idéologique. Georges Bataille, dans ,l'expérience intérieme, s'est
longuement étendu sur cette question. Il cède cependant lui-même à la
tentation d'identifier les projets avec les idéologies.
Les idéologies ne sont pourtant pas des idées du genre particulier "déontique"
(exprimant plus ou moins un choix dans une alternative, entre un bien et un
mal
(4)). Car les moindres choix à effectuer dans une iournée onT un
caractère élémentaire de petit projet à réaliser, depuis I'abandon à
I'alcool et le refus d'une cigarette jusqu'au désir d'aimer ou de se
disputer avec une Bien Airnée et seraient "idéologiques" (et en effet,
on reconnaît le bien et le mal en situation en disant " je dois" ou " je ne
dois pas" boire, par exemple)
.
L'idéologie consiste dans des idées dugenre particulier "mensonger"
et cetre intenricth s'applique tant à des énoncés du genre déclaratif
(Tchernobyl ne présente aucun danger)
qu'à des énoncés du genre déontique (l'Europe doit choisir enrre le
consensus démocratique et le terrorisme).

Le moindre choix pratique est un projet ( i l s'exprime bien par une
phrase déontique du genre : je dois assouvir le désir inlassable de ma
Bien Aimée (5)
)  et la rupture avec I'idéologie se remarque dans cette
fusion entre le devoir-être et le vouloir-être. ie pouvoir-vivre er ie
savoir-vivre, bref entre modalités déontiques et subiectives.
IV - QUE L'ON CONFOND
ABUSIVEMENT
CAUSALITÉ & IMPLICATION

La raison en est simple : toute relation de causalité physique peut se
mettre sous la forme d'une implication logique. Mais la réciproque
n'est pas vraie. Causalité et implication ne sont pas des notions
identiques.
Illustrons ceci par un exemple : dire que faire bouillir I'eau
est cause de son évaporation peut se dire sous forme d'implication: si
je fais bouillir de I'eau, elle s'évapore >) et de plus, sous forme de loi
universelle : < dans tous les cas, si je fais bouillir de I'eau, elle
s'évapore >.
Or il ne s'en suit pas que, lorsque j'énonce une implication, elle
exprime forcément une càusalité: je ne puis dire que le caractère
rectangle d'un triangle soit cause de l'égalité du carré de I'hypothénuse
avec la somme des carrés des autres côtés, alors que je puis dire : quel
que soit le triangle, s'il est rectangle, la somme des carrés des côtés de
l'angle droit égale le carré de I'hypothénuse .
De plus, I'implication peut être réciproquée.

I l en va de même pour des énoncés physico-historiques du genre : si
la comète de Halley apparaît en 1910, une guerre aura lieu dans les dix
ans qui suivent. Or I'intplication logique est vraie historiquement,
même en la réciproquant. L'astrologie, ainsi que les autres sciences
occultes reposent touiours sur cette confusion mentale entre implication
et causalité qui permet d'échaffauder des pseudo-lois par une
induction abusive : < si une comète apparaît, alors i l y aura une guerre >).

A peu d'exceptions près (kantiens, logiciens, tels que Tricot, Vuillemin)
les concepts de la raison , ses clltégoùet se sont perdues, ont été
jetées hors des écoles, tandis que les astrologues les ont pénétrées, et
que les scientifiques, tels que Marcel Boll n'ont littéralement rien vu de
ce qui s'est joué sous leurs yeux, répondant faiblement (avec des
arguments usés par la malice des charlatans et des marchands) à la
rapacité avec laquelle se sont jetés sur les écoles, charlatans et
sophistes, non sans la complicité de la psychanalyse (6) et du
marxisme.
Pour qu'il soit légitime de parler de causalité, i l faut, nous l'avons vu,
ll faut au moins deux conditions:
que la relation puisse s'exprimer dans une forme d'implication
logique,
- qu'elle prenne la forme d'une loi universelle.
La première condition relève de la logique propositionnelle, la
seconde de la logique des prédicats du premier ordre.
Mais il faut ajouter une troisième condition qui souligne parfairement
la nature du problème :
- il faut que cette loi universelle exprime une implication se déroulant
dans le monde pbysique, avec une succession d'évènements dans le
temps.
Cette irruption de la physique dans la logique est aussi la limite du
hasard (ou contingence) du logicien, opposé à la nécessité modalité
logique, et du hasard des physiciens, opposée à la causalité, modalité
physique
(7).
L'implication en tant que telle suggère tout au plus une sorte de
causalité dans I'enchaînement chronologique des pensées.
Il y a deux ordres entrelacés de lois et de,règles, au moins:
- I'ordre des lois et règles logico-mathématiques,
-l'ordre des lois et règles physico-historiques.
Et sans doute convient-il d'y adjoindre un ordre des lois et règles
éthiques et poétiques.

Mais en matière de lois et de règles, surgit une difficulté supplémentaire:
ces deux mots ne sont-ils pas synonymes ? On s'est attaché
jusqu'à présent à séparer soigneusement logique et métalogique, sans
voir que les règles qui sont exprimées par Ia métalogique ont une
structure particulière qui constitue une branche spéciale de la logique
proprement dite : la logique déontique.
v - QUE L'ON CONFOND
ABUSIVEMENT LOI & REGLE

<ll est interdit d'interdire > (Loi du 13 mai 1968)

On confond abusivement la loi avec ia loi. L'article 13 du Code Pénal
(article abrogé) qui stipule que tout condamné à mort aura la tête
tranchée présente bien, en apparence (8),
la srructure d'une loi comme: (tout homme est mortel>>. <<Aucun nombre négatif
n'a de racine carrée réelle> et datreJ propositions uniaerselles ou particulière.
 <certaines radio-galaxies sont des quasars ".
N'entrons pas i c i dans la controverse des limites entre la langue et la
rnétalangue, entre les définitions, les axiomes et les règles.
Les questions les plus fondamentales de la logique naturelle sont déjà assez
épineuses. On se contentera pour ce qui suir de classer les phrases en
deux espèces fondamentales :
- celles-du genre déclaratif, modales (nécessairemenr, I'homme est
mortel) ou non (tout homme, par exemple Socrate, est mortel).
- celles du genre déontique, modales lobligatoirement, Socrate est
mortel) ou non (Socrate doit mourir).
Il en ressort immédiatemenr que, abrogé ou non, le code pénal
présente un caractère mensonger puisque Socrate n'a pas eu la tête
tranchée, et qu'il fut cornme vous et moi, condamné à mort par la
,nature même du monde (9).
Il en ressort que les phrases déontiques
peuvent être vraies ou fausses tout commes les phrases déclaratives, et
que seule une imperfection de norre logique (un principe manquant,
dirait Benjamin Constant) nous a permis de I'ignorer. Ce principe, le
voici:
Dans le Droit, on fait comme si les lois naturelles, qui sont les
seules vraies,n'existaient pas en ce qui concerne la splendeur de la vie,
et on en invente la laideur pour créer un paysage où n'existe plus que la
laideur, qui passe alors pour naturelle: ne voit-on pas des juristes
s'intéresser à la logique déontique pour souiller l'essence véridique de
la logique et < I'essence divine de notre pensée > (André WARUSFEL,
Les nombres et /eurs mystès ) comme si les sophistes et les avocats
n'avaient pas été chassés par Socrate et Galilée de notre science ? (10).

I l faut substituer ai toutes les lois du Droit, cette loi naturelle unlque
de l'éthique : ( tout ordre est discutable > qui signifie tout aussi bien, et
unitairement: <(tu dois discuter tout ordre>. Où I'on voit que s'opère
alors la parfaite symbiose entre l'énoncé déclaratif, et l'énoncé déontique,
la fin de la séparation des genres "théorie" et "pratique", qui a tant
hanté ies idéologues du marxisme, et hante encore leurs miiitants
décomposés.
Du point de vue logique les lois et les règles ont bien une légère
différence de structure formelle, compensée par I'isomorphisme des
quaternes. Mais cette différence s'estompe quand un sujet devient un
véridique.

VI - LA DERAISON DANS L'HISTOIRE
<, Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi>> (graffrti de 1968)
La seule communauté qui fut, depuis le début de "l'humanité", fut
celle de l'élimination de tout débat, une communauté de l'arbitraire.
Aucune entente ne fut tentée sinon dans I'imaginaire détourné par
les idéologies, pour que des goûts divers s'aménagent la liberté expérimentale
de leur espace-temps.
A quelques exceptions près, telles que les spiritualités religieuses, philosophiques,
artistiques, mystiques, scientifiques et révolutionnaires.
Malgré toutes les entraves, un débat sporadique a suivi son cours,
sans tenir compte des injonctions faites à la raison, de se taire. Il s'en
suit que le réveil de la raison sera brutal, forcément, au vu des exrrémités
dans le mensonge où le plus grand nombre a bien voulu se laisser
asservir volontairement sous la houlette et la bénédiction des bêtes qui
les conduisent. Mais la malédiction de ces bêtes est qu'elles doivent
toujours nous suivre. Et qu'un tel secret de Polichinelie finisse toujours
par se savolr.
La malédiction de la psychanalyse, malgré quelques tentatives vite
égarées d'aborder la question de l'éthique (Tausk, Reich) nul mieux
que Georges Bataille ne l'a minutieusement décrite.
C'est pourquoi, ne déplaise aux tenants des pouvoirs qui inhibent
tous les débats, le débat sur la double pensée et la dialectique d'une
psychanalyse, sur Reich mode d'emploi et tout ce qui s'en est suivi, se
clot dans l'ouverrure du débat sur l'humanité, le véritable débat
d'orientation de l'bumanité.
Ce qui est scandaleux dans ce débat, c'est que nous y discutions nos
propres idées dont tous les pouvoirs ont tant besoin et que nous y
exercions notre liberté de langage autant que d'esprit, là où nous
sommes étrangers à tous les pouvoirs : dans cette liberté-même.
La liberté est le crime qui contient tous les crimes. L'exercice de la
citoyenneté n'a plus de drapeaux, et c'est une bonne chose.
VII . LE CRIME DE SOUVERAINETE
Il ne s'agit nullement dans notre présente démarche de choisir pour
ou contre l'élitisme. Ce sont plutôt les prolots qui ont fait preuve de
toute I'obstination "démocratique" nécessaire pour combattre l'éventualité
du prolétariat. On ne peut donc que les combattre.
Quand il fut question, vélléitairement de refuser la surpopulation alors les multinationales,
à la rescousse de Debré et de la lâcheté des couples soixantehuitards,
déportèrent tout ce qu'il fallut pour reproduire le capital variable.
Et nul doute que là où il faut défendre la science, un brin de
raison, nous ne nous ferons que des ennemis.
Les prolots défendront la science pourvu qu'elle fasse bosser et consommer le prolot,
la tecbnique.
En ce qui nous concerne, il nous fallut bien apprendre dans la solitude, I'exercice de
I'esprit critique. Nous n'y reviendrons pas.
On a face au prolot, un sentiment (sans doute réciproque) semblable à celui
que procurent Hegel et sa pensée:
< Lorsqu'on lit Hegel - nous croyons que du moins dans leur fors intérieur,
tous les lecteurs nous donnent raison - on a, assez souvent
I'impression de ne rien comprendre.
On se demande: mais qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire ?
Et même parfois - tout bas - :
est-ce que cela veut dire quelque chose ?> ( KOYRE, Hegel à léna).
Cette parfaite étrangeté du prolétaire pour le prolot justifie la
définition du citoyen: celui qui n'a pas à tenir compte de I'avis du
voisin pour parler. A la loi de la majorité, il substitue la loi de la vérité.
Et sa force consiste à agir sans parti.
Très certainement, il se trouvera bientôt des esprits plus limpides
que les mieux affranchis de la double pensée dialectique.
A de tels esprits, les desseins des uns ou des autres n'auront plus cette opacité
que les prolots ont enterinée jusqu'à la démence dans le mensonge de
l'économie qui cache si mal son dessein d'asservir les hommes et de les tuer.

Qui peut sans crier au sophisme entendre parler des dangers du
désarmement ? Sinon les prolots qu'on bestialise et lobotomise par
définition ?

A de pareils "esprits", on ne répond pas avec I'intelligence,
mais avec le couteau.

Tuer n'est pas assassiner. Ce qui rampe sur laterre est gouverné par les coups.
S'il y a un espoir, il vient des prolétaires.
Nous avons des adversaires qu'il ne s'agit pas  de réfuter mais d'anéantir.

Toutes les grandes lignes de cette question et des débats qui s'en suivent sont
tracées par la simplification spontanée qui se dégage de l'éclairage conscient apporté
à la misère, à la non-vie.

Qu'importent les noms sous lesquels on pense tout cela. Le citoyen n'a d'exigence que
dans la rigueur qui relie le parler à I'agir, le paraître à l'être (11).

La citoyenneté est appelée à devenir une affaire collective. Ou à être rayée de la carte de la réalité.
Entre le crime de souveraineté et lasouveraineté du crime, chacun doit choisir.
Si la démocratie prend le parti de la vérité, tant mieux pour les peuples qui se seront ainsi
réappropriés I'individuation subjective.
Et sinon tant mieux pour le mensonge qui fait prendre I'humanité pour de l'économie.

PROMÉTHÉE/jeff

Juin 1987
__________________________________________

NOTES
( I ) E t  c e c i  constitue l e p o i n t  c e n t r a l de la  c r i t i q ue  de  I'idéologie: l'éconornie se
c o n s t r u i t  comme confusion de I ' a r i t hmé t i q u e: avec les besoins des  v i v a n t s , dès
q u ' i l s sont nombreux, là  où l e t r a f i c ne cache p lu s sa  v r a i e nature d'esbrouffe, de marchandage,
de mépris de l a v i e , et de la   citoyenneté des v i v a n t s .
Le commerce étant proprement l'art du sophiste, l'éconornie est le .summum atteint de l'escroquerie
intellectuelle, c'est à-dire de I'escroquerie tout court.
i 2 ) En toute r i g u e u r , la preuve i n d u c t i v e , rigoureuse, récurrente, ne joue en logique
a p p l i q u é e  q u e  p o u r  définitions, non pour les lois ou axiomes empiriques  toujours susceptibles
d'être démentis , en principe au moins, par une exception.
Puisque au contraire dans l a  d é f i n i t i o n , on peut se permettre de passer d'une s u i t e  f i n i e
 ou  i n f i n i e de conjonctions ou disjonctions, à un quantificateur universel ou e x i s t e n t i e l .
Cependant, même dans I ' i n d u c t i o n  empirique, on u t i l i s e  intuitivemcnt la forme de I ' i n d u c -
tion récurrente.
( l ) I l faut  ici rendre hommage aux courageuses positions de N. Chomsky et de quelques
ultra-gauches français (en dépit de tout ce qui peut nous opposer à eux) qui  ont su dire
et redire que la censure et les procès ne prouvent rien que l'existence d'une tyrannie.

La dite tyrannie s'est empressée de leur en fournir la preuve ad hominem
employant les procédés d'un Reich qu'on peut nornmer le quatrième, rnême s ' i l a sa
capitale en Californie ou au Japon.
(/r) On a, depuis les pères de I'Eglise, pourchassé les manichéens de toute la harne et
les persécutions dont I'imaginaire répressif est capable. En mettant de côté ses aspects
mystiques, le système de Mani n'a fait rien autre que de suggérer la loi du tiers exc.lu,
voire une transposition de la structure d'algèbre de Boole à des valeurs déontiques
isomorphes (vrai et faux, bien et mal).
( 1 ) <C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du rnonde,
(BAUDELAIRE)
(6) A qui en douterait, qu'il se reporte alors aux Minates de la saciété de PrJ/chanal1se
de Vienne et lise la pathograpbie de Karl Krau:.Il jugera alors par lui-même du
sérieux avec lequel un homme qui eut le tempérament de dénoncer presque dès
l'origine la psychanalyse dans son projet trouble, a pu être analysé avec des lettres
magiques défiant à la racine le principe de raison suffisante avec l'outrecuidance des
parvenus d'une néo-science. Mais en saggérant le monde qu'elle a créée sous nos yeux,
en se vendant à la pub, la psychanalyse a parachevé I'insoutenable, suscitant des
révoltes jusque dans ses propres entrailles. C'est là qu'elle est vraie.
( 7 ) C'estàcepointqu'ilestintéressantdereleverqu'àlacausalitéstricte,laphysiquea
opposé I'indéterminisme statistique, clivage que théorisent les mathématiques dans
T2 r l
I'antagonisme entre logique binaire (o') toute phrase est déterminée, nécessaire ou
impossible) et le calcul des probabilités or) I'incertitude se mesure (en faisant appel,le
cas échéant, à la puissante analyse de Fourier). A noter encore une certaine confusion
sur I'emploi des mots "nécessité" et "impossibilité" tantôt dans un sens physique,
tantôt dans un sens logico-mathématique (probabilités, modalités) ce qui montre à
quel point i l est difficile de tracer une frontière entre ces domaines, dès qu'on les
conçoit dans l e u r s applications.
(8) En toute rigueur, i l conviendrait de tenir compte du caractère déontique caché de
I'article du code pénal, lequel énonce un ordre à un bourreau.
La "loi" présente donc f ormellement tn caractère (dissimulé) de règle. Mais, comme
on verra, nous postulons que le vrai et le faux s'applique aussi aux énoncés déontiques,
donc aux règles. De sorte qu'il ne nous est pas indispensable d'affiner i c i l'analyse.
(9) On montre aisément qu'on a alors le syllogisme en barbara:
<Tout homme est condamné à mort
Tout condamné à mort aura la tête tranchée
Donc tout homme aura la tête tranchée>
dont la conclusion fausse dépend de la fausseté de I'une des deux prémisses. Nier la
première c'est faire peu de cas des lois naturelles. Nier la seconde, c'est au contrarre
traiter les lois "humaines" comme chiffons de papier.
On pourrait certes discuter plus finement la forme barbara avec les prédicats
autres que I'inclusion (trancher la tête, au passif, et au futur). On pourrait également
discuter si le concept de condamnation est "naturel". Mais ceci ret'ient à tatoir si la
logique déontique est moins "naturelle" que I'autre. Quant à la forme syllogistique, i l
serait facile de montrer que tous les raisonneme nts sar des lois, en physique co mme en
mathématiques et jusque dans le calcul algébrique en sont des généralitationt succes-
.rires, en appelant à la logique des prédicats, qui généralise celle d'Aristote.
(10) I l est vrai que ce fut au prix d'être eux-mêmes rejetés en marge de la vie.
(11) <Dans la vie on doit agir cornme on parle et ne parler que si on est capable de
tenir ses engagements>. (Jacques MESRINE, L'instinct de mort).

LA COQUETTE
A MONTRÉ SES OURLETS

La coquette a montré ses ourlets
Joyeux entrefilets
Où la p'tite culotte baille
On voit comme en ombres chinoises
Les coquins poils qui boisent
La chatoune de Ripaille
On dirait qu'hier soir un cosraud
Effeuilla I'artichaud
Dans les trous de ses mailles
On voudrait bien v o i r e r s l v o i r
Car la
La Coquette a montré ses ourlers.
Le jupon se rabar brusquement
Vraiment
Etait-ce un leurre
Et dans son oeil vindicatif
jouissif
La joie demeure
Des amanrs de guinguette
Font la fête
Glissant sous les lilas
La Marne esr là-bas.
1t
La coquette a montré ses ourlets
Et dans I'entrefilet
Le plaisir ne se lasse
On voit en couleurs qui caressent
Les dessous qui vous blessent
Plus qu'un fusil de chasse
On dirait qu'un fou et costaud
Lui trempa son gâteau
Dans l ' i v r e s s e qui passe
On voudrait bien voir et savoir
Car la
La coquette a montré ses ourlets.
La coquine devient sage tout à coup
A bour
On croit qu'elle pleure
Et dans le regard un peu trouble
Des couples
On lir la peur
La fête n'est plus sereine
Dans la haine
Le plaisir est maudit
Il sombre en la nuit.
La coquette a planqué ses ourlets
Et dans I'entrefilet
Tous les plaisirs se payent
On voit que des hommes qui baisent
Ramonent à leur aise
Le plaisir qui s'enraye
On dit qu'hier soir un costaud
Lui planta le coeur chaud
Pour son droit qu'on monnaye
On voudrait bien v o i r e t savoir
Mais la
La coquette a planqué ses ourlets.

Signé : ane filoate.
I ]
LE JEU DES FOUS

Très cher,
Vous êtes invité à participer à I'inauguration du
'Jeu des Fous" qui conslste :
1" - A  encercler l'ennemi et préparer un plan d'attaque, et à rassembler
des armes.
2" - A se servir de notre installation cérébrale.
3" - A rire, et si possible à faire communiquer ce rire pour rencontrer
d'autres fous ; et à s'amuser.
Rendez-vous le vendredi 2 mars à 18 h 30 au café "Le va et vient",
place Félix Eboué.

Prenez avec vous "le plus beau roman du 20" siècle" : < Des êtres se
rencontrent> de Jens August Schade, ou tout autre livre de grande
valeur, afin d'êrre reconnu.

Vous pouvez fatre parvenir cette invitarion à tous vos amis.
A vendredi,

VELOURS DE PARIS
C'est en vain que je cherche au travers de la foule
Ton regard dans la nuit, tes premiers pas vers mol,
Au bar du Va - et - Vient, dans le vin je me noie,
Je me souviens du jeu où le désir se saoûle.
En ce bar un printemps la liqueur qui s'écoule
Dans ta dentelle en feu, ô jeune fille en jore
Désirait un grand jeu où la chair fait ses choix
Et tu me promettais d'entraîner dans la houle,
Et ma muse et mon âme et ma chair, bien-aimée,
Aux Palais de I'Orient, des sultans, des vizirs,
Tu mettais le soleil, horizon d'Adonis
Dans mon coeur de statue, ma beauté de camée
Dans mon âme hellène tu sculptais du désir
Qu'au bar du Va - et - Vient je dissous dans I'anis.

DIVINITÉ
Faux Hercule à la science de l'âme
N'aboutit qu'à ce tissu social
Du mensonge glouton ou frugal
Pour goûter du trottoir de ces dames.
Qu'elle est douce i'ivresse des femmes
Quand le siège du feu infernal
Le calice divin mais fatal
Où germe la graine de Sésame
Abrite un espoir d'Ali Baba
Et voudrait animer sa caverne
Sans y voir les ombres du combat
Du combat éternel, Prométhée
Du combat contre I'Hydre de l'Herne
Pour atteindre à sa divinité.

C'EST LES MATHS !
1 - De toutes les frontières
C'est celle de l'âge qu'elle préfère
La contrebande lui confère
L'ivresse, I'hymne à la joie.

2 - Paresseuse par essence
Elle est paresseuse
Elle est la plus heureuse
De toutes les paresseuses.

3 - Elle n 'a qu un seul mot
A son vocabulaire (c'est les maths l )H
Et c'est pour en refaire
Qu'elle se sent bien chez soi.

4 - Passive e l l e est pensive
Sa j o i e est permissive
L'essence en est lascive
Mais en soi et pour soi
Refrain : De toutes les matières
C'est les maths qu'elle préfère
Elle est vraiment très fière
Avec son quant-à-soi.
20 21
FONDEMENTS
DE MA CRITIQUE DES MOEURS
Dans le même état d'esprit que ceux pour qui les procès et la censure tiennent
lieu d"'arguments" ou de "polémique" historique, certains qui sont à priori plus
proches de moi, se laissent parfois tenter de répondre avec des procédés plus
dignes de I'lnquisition (censure, autodafés) que de la raison, à ceux qui, partis du
mode d'emploi de Reich, n'ont su offrir à leurs contemporains et concitoyens
qu'un mode d'emploi du suicide (Guillon et Le Bonniec). Alors qu'un brin de
raison aurait suffi pour démasquer cette dernière grande contribution au putanat
moderne, qui a consisté depuis vingt ans, à livrer à la mort, tout notre vocabulaire
qui visait à reconquérir la vie.
Certes, ma vie réelle ne s'est pas déroulée dans les termes du débat d'orientation mort-né,
 tel qu'il fut semi-codifié à la fin de l'1.S.
(quotidienneté. reichisme et conseillisme latents) et c'est pourquoi j'ai esquissé
mon propre langage pour poursuivre ce débat dans les termes de ma vie réelle ou
ce qu'il en reste. Pour restituer I'histoire de cette démarcation progressive, la seule
exigence ne fut pas une quelconque orthodoxie situationniste ou philosophique,
mais a consisté à combattre tous les mensonges morbides qui occultèrent le sens
initial du débat et de son langage, même si ce langage était erroné ou défectueux,
en regard de son but proclamé (l'abolition du salariat, la fin de I'aliénation
spectaculaire et marchande ). La tentation du ressentiment (ou du cynisme, I'autre
face de la médaille) est, dès qu'on y cède, le péché capital contre le coeur et la
raison. Elle est aussi bien l'indicateur de la mort qui gagne du terrain dans nos
propres têtes. -Si cette société pourrit, nul n'est obligé de pourrir avec elle"
(André MIGEOT , Manuel relatif aux conditions actuelles du jeu de l'histoire,ld
G. Lebovici). La fausse scission dans I'unité apparente du monde n'est plus tant
"est-ouest" que "nord-sud". Ou plutôt, elle joue dorénavant sur I'opposition entre
"tu veux" et "tu dois". comme modalités de commandement des hommes.
L'antiracisme est l' idéologie qui doit légitimer les déportations, non les combattre.
Tout comme après l'échec de la révolution allemande, le sens du jeu et de la fête ne
travaille plus à l'émancipation, mais pour la police ; non plus les S,A. mais le rock.
Le "débat" police-média n'est pas autre chose que la fausse opposition entre les SA
et les SS, aujourd'hui entre le rock et le racisme, bien que les déportations passent
mieux aujourd'hui sur des bases antiracistes que racistes. Conjoncture !
Inlassablement, il faut poursuivre la clarification, démasquer le piège idéologi-
que2 2 )
que des mots. Non pas censurer le mensonge, mais au contraire l'éclaircir, quitte à
dire, comme Orwell ou Machiavel, I'indicible de l'idéologie, qui n'est pas idéologi
que, mais sa vérité cachée. Enoncer en d'autres termes le programme réel de nos
gouvernants, qu'ils réalisent mais ne disent pas : le putanat. Quant à moi, je ne
renierai pas mes amours. Ni le sérieux de la critique que j'ai dt en faire.
PROMETHEE
jEFF:Juin 1987
Imprimerie du Loup - Bordeaux
Dépôt légal : 3" trimestre 1987
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Jeudi 19 juin 4 19 /06 /Juin 16:48
cavamapoule@no-log.org à undisclosed-re.
afficher le détail 16:40 (il y a 7 minutes)




Voilà un message triste pour une journée pleine de pluie, même si la vie continue...
la "Poule Noire" est morte;
                                      (aux égorgeurs une manche!)
_________________________________________________

"MAIS TOUS ENSEMBLE NOUS LUTTONS CONTRE LA "MATITE"...AmiEs des "Poules Noires" (N.I)
__________________________________________________

On pleure tous ensemble, ça fait du bien il paraît que c'est cathartique(comme le 20h),on déplume on désosse
la poule on se fait cannibales pour un temps on lui ronge les os elle sera bientôt bonne pour la casserole; bouillon de poule au menu de ce soir;
avortés dans l'oeuf les projets, couic!

Il n'y a même pas d'invitation, de "venez nous rejoindre", ça manque sans
doute; alors on espère qu'il y aura bientôt une naissance heureuse quelque
part dans un autre nid, un évenement à célébrer pour les rejetons de la
poule (ça c'est pour la question de savoir si quelque chose d'autre se
prépare ;réponse: est-ce que quelque chose d'autre se prépare?)

Vous pouvez continuer à nous écrire sur cette adresse quand même, pendant
un moment en tout cas.
bon c'est juste un aurevoir et puis un petit cadeau spécial
à la prochaine....
________________
les poules


Ca sort du n° 18 du magazine "sorcières", c'est écrit par nancy huston
c'est un peu vieux(1979) mais c'est vraiment bien....

La mort
à Monique: lettre qui voudrait ne pas rester morte...


Ces discussions commençaient par le dépouillement: en étaient soudain
exclus tous nos "projets" et tous nos "personnages": nos voix, déjà basses,
s'effaçaient encore davantage; il s'agissait d'émettre non pas tant des
mots que des échos de mots, de faire vibrer quelque chose, et surtout de ne
jamais arrêter la vibration en mettant le doigt dessus.

Si cette "chose"
était un thême, on aurait pu le dénommer la mort.

Ce mot-là revenait souvent dans nos phrases, comme un battement scandant
les syllabes précipitées où nous soufflions ce que nous taisions partout
ailleurs: cette proximité de la mort depuis toujours, l'omniprésence
sourde qui nous entourait comme une cloche de verre.

Seulement ensemble,
et seulement parfois, nous osions faire vibrer cette surface enveloppante, et tirer d'elle des échos qui, dans le monde où nous vivons, auraient été qualifiés à coup sûr de "mélodramatiques".

Pourtant combien nous étions loin du drame pendant ces moments-là!
Loin de
ces termes péjoratifs aux relents religieux:
tragédie, frayeur et deuil,
ou même mélancolie.

Nous menions un combat très précis, une lutte pour

ainsi dire méticuleuse: contre la "matité", contre l'étouffement.

Nous charrions la mort dans notre corps, c'est à dire: nous éprouvions non
pas des "véléités de suicide", mais la certitude de devoir nous tuer, que
ce soit à petit feu ou bien à coups de feu.

Ce n'était pas là l'effet d'un
cynisme progressivement acquis, mais d'une conviction si profondément enracinée que nous en ignorions la source.

Peu importe, d'ailleurs,
puisque cette certitude était devenue un mode de vie. Il faut bien distinguer entre le rire destructeur et le ricanement:
le ricanement
relève du cynisme; nous avions le rire destructeur."Vous pensez que cela m'importe, ce que je fais, ce que je dis, toutes mes amours, tous mes
amis?Eh bien non: il est impossible que tout cela me rive à la vie,
puisque je me sais condamnée. Donc je le démolis". quand on se sait seule à ce point, peut-on avoir véritablement des
"discussions"? Est-ce que tes propos s'adressaient bien à moi, Monique et
est-ce que je te parlais réellement à toi?

Nous glissions
imperceptiblement d'un niveau de discours à quelque chose qui n'était même plus un "niveau", quelque chose d'indéfinissable et de douloureux, chacune étant pour l'autre la possibilité d'éclosion de cette parole. nous
parlions bas et vite, je le souligne.
Nous étions toujours et
systématiquement "d'accord". Parler ainsi était à la fois une épreuve et un soulagement: nous étions ballotéEs, secouéEs par ce flot de paroles, et en même temps délivréEs de son poids.

Leitmotiv: le renoncement à la vie. Il n'y avait pas de "pourquoi:c'était

une évidence.

Mais ce renoncement ne revêtait pas les formes de
l'ascetisme religieux: c'eût été bien trop simple. Il fallait se détruire par les excès autant que par les privations. Il fallait trouver, à chaque instant de notre éveil, un équilibre entre les deux. Il fallait, par dessus tout, un "il faut".
La production d'une règle. N'importe laquelle
puisque nous étions "libres" (c'est à dire ni croyante, ni sous l'égide d'un pouvoir paternel ou d'un devoir marital quelconque).
La loi, tout
simplement, en toute sa nudité grotesque. La loi sans raison, ou bien
surdéterminée par des raisons multipliées. Un foisonnement de "raisons"pour nommer et justifier notre moindre geste.

Nous ne pouvions accepter les vies que par petites doses bien mesurées.
Le
découpage assumait donc une importance démente. Découper la nourriture,
les journées, mordre dans une demi-pomme, une demi-heure, bien mâcher
parce qu'"il faut bien mâcher", faire travailler les dents, les minutes,
avaler consciencieusement, c'est bien, c'est parti, nous avions fait notre
devoir.
La nourriture, le temps étaient passés.


Car comment supporter d'être dans le temps? Nous nous rebellions contre la

passivité imposée à nous par l'inéxorable passage des minutes en aiguisant
notre conscience de la chose, plutôt quen l'émoussant. Il était nécessaire de ruser sans arrêt pour devancer l'horloge, pour faire un maximum de choses dans une journée, pour lire un maximum de pages- même quand nous ne savions plus ce que nous lisions à force de penser à cequ'il fallait faire après.

Dans les conversations avec d'autres, nous
étions à la fois avides - parce que leurs paroles semblaient surgir d'une certitude rassurante quant au caractère raisonnable de la vie- et distraites- parce que nous craignions d'entendre du déjà-dit- toute répétition nous était bien sûr insoutenable, puisqu'elle allait à
l'encontre de notre lutte, nous ramenant brutalement au "temps mort".

Jamais de temps mort: les fêtes étaient préalablement payées par des

journées de travail exténuantes (et très souvent inefficaces): les moments de rêverie romantique étaient récupérés, retravaillés et transformés en
récit. "Puisqu'il faut vivre, disions-nous en somme, vivons le plus
rapidment possible, et que cela finisse au plus vite."
Faire une seule chose à
la fois était inconcevable. Là encore, c'est dans la solitude que cet activisme tuant s'exacerbait, rendant impossible, par exempàle, de lire un
journal sans en même temps écouter un disque, fumer une cigarette et boire
une tasse de café.
Ce "même temps" devenait ainsi quatre temps; nous
avions l'illusion d'avoir vécu et souligné et souligné et souligné ce "vécu"-là. Comme si, menacées d'être encerclées par le temps, il fallait investir toute son énergie à le quadriller.

Des règles gouvernaient tout ce qui touchait à l'entretien du corps. nous
entretenions notre corps comme un objet plus ou moins fragile, confié à
nous par quelqu'un d'autre; Nous le transformions en objet. nous avions un
savoir exclusivement langagier de ses besoins, l'essentiel étant de ne
jamais avoir à les ressentir.
Par exemple, nous ne nous imposions pas de
"faire de régimes"; notre préoccupation était, plutôt, de manger en sorteque notre corps ressemble le plus possible à un squelette.
Ainsi, nous
détestions prendre du poids, non pas à cause des "critères de la beauté féminine qui nous avaient été imposés par la culture", mais à cause de "l'en-trop de vie" qu'aurait trahi cette chair superflue.

D'un autre côté,
nous ne voulions pas que le corps "souffre"(de la faim), ce qui l'aurait rendu également trop présent.
Il "fallait", donc  manger - sans jamais
savoir si l'on avait faim-  manger d'une façon complêtement arbitraire, selon des chiffres et des formes, selon des "symétries intimes", et non pas selon ce que quelqu'un aurait pu nous faire reconnaître comme un désir.

Nous valorisions tout particulièrement "l'égalisation"(le mot est de toi mais la pratique est connue, j'en suis sûre, de beaucoup de femmes: ma mère en était elle aussi adepte), qui consiste à manger juste ce qui déborde d'un plat ou juste ce qui le rend assymétrique, à boire jusqu'à ce que le vin atteigne le niveau du bord supérieur de l'étiquette, ou le niveau de son bord inférieur, à calculer chaque bouchée selon une arithmétique complexe: encore une fois, non pas à cause des calories mais pour injecter de la raison dans un acte qui, indiscutablement, nous
maintenait en vie.

(Je pense, à ce propos, à une amie que j'ai revue l'année dernière: une femme qui, à 57 ans, paraissait en avoir 37, en grande partie à cause de sa minceur, l'extrême délicatesse de ses formes. Adolescente, elle s'était sentie trop obèse, et depuis, elle avait vécu dans la hantise du régime,surveillant son poids avec une obsession rare.
Quand je l'ai revue -
c'était dans une clinique privée- elle se savait atteinte d'un cancer du cerveau. Tous ses amis accablés lui apportaient des friandises; les repas de l'hôpital étaient fréquents et copieux; et elle mangeait avec un bonheur que je ne lui avais jamais vu; comme si seule la certitude de sa mort avait pu lui donner accès à ce désir, à ce plaisir).


Quant au sommeil, il représentait pour nous la "perte de temps" par excellence.
Même si nous n'avions rien à faire de la journée, nous devions
être debout à l'aube: la grasse matinée, ou la sieste l'après-midi, auraient été la preuve flagrante de notre état cadavérique. Mêmes seules -non, surtout seules- nous ne pouvions nous laisser aller au repos.

Nous
étions donc insomniaques et perpétuellement fatiguées. tout effort
physique était redoutable parce qu'il risquait de faire trop insister(exister)le corps. Nous visions une espèce d'éveil degré zéro, un état de vigilance: comme la lampe sur un tombeau, qui luit non pas pour éclairer mais pour signifier "ne pas s'éteindre".

Le jour nous étions tendues en permanence, et cette tension occupait la

place de la vie, faisait office de vie. Si notre corps était toujours un petit peu inconfortable, nous saurions qu'il n'avait pas lâché, pas encore
disparu.
Les épaules haussées, les jambes croisées, les sourcils froncés:
dans plusieurs points du corps nous pouvions ramasser le minimum d'énergie nécessaire à la fabrication d'un minimum de mal (comme lorsqu'on se pince pour voir si on est éveillé).
Cette somatisation était le contraire de
l'hystérie: jamais de grosses migraines, de douleurs lancinantes dans l'abdomen, de paralysies ou d'autres appels au secours. tout appel au secours aurait été dérisoire.

Et- cela allait presque de soi- nous ne voulions pas d'enfants. La vie qui

était en nous sans que nous puissions la choisir, et qui avançait malgré
nous en transformant nos visages et nos pensées, était déjà assez
affolante.

Savoir que nous avions le pouvoir de la perpétuer en la
conférant à quelqu'un d'autre, cela relevait du monstrueux.

C'est difficile de se dire des choses comme cela. Mais nos descriptions,
toujours très précises, de l'ubiquité de la mort dans notre vie, n'avaient
rien qui les eût apparentées à l'aveu, à la confession.
Elles étaient
"sèches": desséchées peut-être par le passage à la voix, ou par le regard de l'autre; de simples constats de nos motivations.
Très rarement, je
crois, nous avions formulés ces idées auparavant, dans la solitude- nous nous serions crues folles, nous en aurions eu peur- et encore moins devant les autres- nous en aurions eu honte-.
Parce que, de nos jours, les femmes
vivent, les femmes jouissent, les femmes dansent, les femmes désirent.

Les
femmes n'auraient pas admis que notre "matité" ne se transforme pas en
saine colère militante.
Nous ne voulions surtout pas être considérée comme
des victimes: entre nous, l'effet bénéfique de l'échange provenait de l'exclusion radicale de la pitié, de la commisération. Alors nous avons "vécu", "joui", dansé" et "désiré" aussi, toujours avec ces mots entre guillemets, avec toutes nos actions et toutes nos paroles entre guillemets, ou au conditionnel(comme nous avions l'habitude, petites, de nous raconter nos vies à la troisième personne):"Mettons que je fais ceci"; "Dans ces circonstances on attend que je dise cela"...Etrangères à la spontanéité, toujours conscientes de jouer, conscientes sans merci, et tentées par les gestes de violence qui mettraient fin à la comédie.
Habitées par ce "mal de vivre" très particulier, presque abstrait, et de toute façon indépendant des contingences politiques et personnelles, nous pensions effectivement au suicide.
Et nous en parlions, non pas comme d'un
geste de colère dramatique dirigée contre nos proches ou contre nous-mêmes, mais comme le simple mouvement nécessaire pour traduire ce peu de cas qu'on faisait de la vie.
Effectué sans tristesse, ç'aurait été
l'aboutissement naturel de la lassitude et de l'indifférence qui caractérisaient nos choix de tous les jours. Non pas l'acte par lequel "l'homme prouve qu'il est libre", mais le paradigme de tous les non-actes
que nous, deux femmes, avions pu commettre.

Enfin, nous nous taisions. Nous nous quittions et séparément, nous marchions dans la rue.

Nos coprs étaient offerts au regard des autres.
Et
nous étions violemment confrontées, avec un étonnement toujours renouvelé,
à l'autre versant du corps-objet.

Cette minceur- cultivée pour rester près de l'os, près du nerf- était

esthétique. Elle suscitait des sifflements. Des remarques. Des
compliments.
CEs yeux- cernés à cause des insomnies et rendus myopes par
notre goût excessif de la lecture- étaient beaux.
"Ah, les beaux
yeux!" ....

"Elle en a des beaux yeux!" Nos gestes, notre façon de marcher, nos

hésitations- tout ce qui marquait notre incertitude quant à notre droit ou
notre désir d'être en vie- pouvaient être perçus comme séducteurs.
Notre
silence même, où s'étreignait la peur de l'impuissance et le mépris de la
puissance- étaient interprété comme coquetterie.

Et nous avions compris, petit à petit, quelque chose sur les jeux de
projection qui fonctionnent pour créer l'image de la femme fatale.
Que
c'est peut-être non pas "malgré" mais "à cause" de ces préoccupations
morbides, cette familiarité obscène avec l'idée de leur propre mort que les
femmes ont pu être investies par les hommes de pouvoirs mortifères.
Et
nous avions eu envie d'entendre ce que pensaient d'autres femmes à propos
de la mort; de lever le silence qui avait entouré ce sujet dans ce qui, par force, s'appelle le Mouvement; d'essayer de voir comment les diverses représentations du couple Femme-Mort avaient été intériorisées,  refoulées, ou combattues.

Et c'est ce mot-là- envie-qui s'est mis tout d'un coup à résonner.
Je
t'écris, Monique, pour que le sursis s'intensifie.
_______________________________________


AmiEs du poulailler magnifique, Une fin d'aventure ou le moment seulement d'une aventure qui trouve à se rejouer...Nous n'avons pu vous retrouver "in vivo" là, mais comme nous le disions dans notre précédent message de soutien, nous ne doutons pas de ce que de nombreux "poussins et poussines" parachèveront cette expérience dont l'écho est maintenant bien au delà des grillages où d'aucun auraient aimé tant pouvoir  vous circonvenir.
La disparition de "la poule" nous laisse une émotion vive à nous "les amiEs du négatif à l'oeuvre/nosotros Incontrolados mais aussi assurément à beaucoup d'autres qui devaient y reconnaître un peu de leurs démarches au delà des réformismes et de tous les gémissements misérabilistes, Une chouette praxis les cocottes!

Allez, vous savez presque tout de l'affection que nous vous portons, il nous importera peut-être d'en faire quelque chose, avec ou sans vous, qui débouchera  en clins d'oeils amicaux sur quelque chose de pratique!
Faisons vivre nos contacts....Connectons nos vies....

Avec toutes nos affections fraternelles et bagarreuses....

(les amiEs du négatif à l'oeuvre)

Le 19 juin 2008 16:40, <cavamapoule@no-log.org>



--
"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Jeudi 19 juin 4 19 /06 /Juin 14:44
fête de la musique, musique, tetes raides, art, artistes if( undefined === window.MIA.Tag ) { MIA.Tag = {}; } MIA.Tag.value= 'fête de la musique, musique, tetes raides, art, artistes';

FETE DE LA MUSIQUE : ELARGISSONS NOUS L'ESPRIT

Avatar
Par joshuadu34 Groupe les amis du negatif , le 19/06/2008
(435 Encourager) Inviter dans mon groupe Ajouter à mes favoris
Après demain, c'est la fête de la musique... Musique formatée, musique Mac Do, comme je l'avais déjà appelée, vite fabriquée, vite mâchée et avalée, vite digérée (non, je n'irai pas plus loin, même si le fond de ma pensée est que, finalement, cette musique radio programmée se retrouve à l'identique au début et à la fin de la chaîne alimentaire). Vous pourrez « admirer » tout un tas de chanteurs disponibles en téléchargement légal, bien dans les clous, supportés par un libéralisme qui cherche à vous faire croire que l'art, que la création, ne fonctionnent que quand on injecte un maximum de fric et surtout quand il en rapporte...

Le point d'orgue de cette fête du fric musical se déroulera encore cette année sur France 2 qui retransmet en direct le concert de l'hippodrome d'Auteuil avec une scène prestigieuse de vide artistique. Qu'on en juge : BB Brunes, Francis Cabrel, Duffy, Micky Green, David Guetta, Enrique Iglesias, Estelle, Christophe Willem etc... Voilà, en partenariat avec la radio bouche trou NRJ, le programme de ce qu'est, pour beaucoup, le summum de l'art musical ! Affligeant ! Le tout, bien sûr, présenté par le commentateur body builder de la 2, Olivier Mine qui fait passer Lavilliers pour un gringalet... Le vide de l'esprit sera donc à son apogée sur la deux !

Parallèlement, et heureusement, vous pourrez admirer, dans vos rues, tout un tas de groupes locaux bien plus dignes, généralement, d'une ouverture du pavillon auriculaire que ce qu'on vous passe en boucle au nom du fric. Certains, selon les villes, auront même la chance d'assister à de vraies performances artistiques portées par de vrais créateurs. La Varda (Beaulieu 37), Tagada Jones (Pau), ... La liste est bien trop longue pour être citée ici, à vous de vous renseigner sur ce qu'il se passe près de chez vous !

Sans oublier, bien sûr, les balôches pop ou les concerts classiques... Alors, éteignez vos postes de tv, quittez vos maisons et profitez d'un moment de bonheur, même si celui-ci est de plus en plus encadré, de plus en plus dirigé, avant de ne plus pouvoir écouter rien d'autre que l'ersatz musico-bien pensant que certains voudraient faire de cette fête...

Toutefois, je voudrais parler d'une initiative particulière ici. Celle des TETES RAIDES qui ont décidé de mettre un pétard dans cette fête de plus en plus formatée. Boum ! C'est le nom de l'initiative mise en place par ce groupe à la pensée libre, fonctionnant encore sur une liberté la plus large possible, et préférant les concerts et le contact aux plateaux de tv pour promouvoir leur musique. Je reparlerai plus tard des TETES RAIDES dans un truc que je leur consacrerai, même si, pour illustrer cet article et faire connaître un peu le groupe, je reprendrai une unique vidéo pour l'instant, celle de « l'identité », symbole d'un groupe engagé.



Boum ! Avec le Collectif National de l'Action Culturel Cinématographique et Audiovisuel, la danse, le théâtre et les arts sous toutes leurs formes, et pour gueuler contre la crise de la culture dans notre société et ce que certains voudraient en faire, les TETES RAIDES ont décidé de jeter une passerelle et de faire un état des lieux général de la culture qui se doit de rester plurielle car, comme le dit si bien Grégoire, membre du groupe, « La culture doit rester plurielle, car, pour être bien dans sa tête, il faut être diversifié. L'argent n'est (...) pas un prélude à la culture, mais quand on voit que 50 % du budget de la Culture part pour le patrimoine (...) on aimerai bien que les morts produisent les vivants. Comme la musique ne doit pas servir qu'à vendre du saucisson, le patrimoine ne doit pas servir qu'à vendre des cartes postales. » La musique, comme l'art, doit servir non pas à faire du fric, mais à apporter du plaisir, de l'émotion, de l'imagination et du rêve. Les arts doivent être un prélude à l'ouverture d'esprit et non pas le cloisonnement que certains en font. J'invite donc les parisiens chanceux de se rendre à cette fête bien plus large et intéressante que la fête étatique officielle. Voici donc les lieux qui reprendront l'initiative de Boum :
12 heures : cinéma « le Mélies » à Montreuil
15 heures : Théatre du Rond-Point
18 heures : danse au centre commercial de la place d'Italie
20 heures : concert de diverses expressions (le lieu sera annoncé le jour même)

Alors bonne fête à ceux qui auront choisit d'ouvrir leur esprit !


Avatar
Par joshuadu34 Groupe les amis du negatif

LES AMIS DU NEGATIF (673 Encourager) à 13h51
" Fêtes où on vous dit de faire et demeurez dans les clous : Le "rock enrôle"!
Josh' a raison, on peut encore "se tenter la rue", désespérer toutefois d'avoir à y constater le plus souvent un alignement sur "la note unique" ce "pendant complémentaire du donné à contempler", ce "prêt-à-vomis" empestant les ruelles et les places du triomphe de "l'esgourde formatée", des corps techniquement programmés aux derniers artifices de la "robotnique-mania" dont pour l'essentiel il sera aisé de constater qu'ils correspondent dans une parfaite adéquation à ce qui s'établit comme dernier "loock-libre" (marchandise) de l'année précédente, bourré de performances mécanisées bien éloignées de toutes les formes de jouissances et de sensualités...Il arrivait même que l'on trouve indiscutablement plus d'humanité dans le Pogo!
Les derniers avatars de la musique post-industrielle et du "caca-poum" obligés voudraient avec entêtement faire accroire pour un 21 Juin de plus qu'en réalité le silence serait partout hormis cette galéjade institutionnelle et standardisée dans la soumission passive aux "décibels korrekts"...mais notre pote Josh' s'articule à révéler de cette pieuvre de la falsification, la"toph - portrait" du ridicule et de la servitude "à bas coups"...Une gratuité affichée dont le prix réel est la servilité et la disparition des gueulantes superbes....(On ne peut pus faire du "basking"dans le métro, aux terrasses des trocsons, dans les cours...sans être "badgés"...j'en sais quelque chose, mais comme je jouais si mal, dans un sens, nul ne m'aura réclamé, mais quand même...)..."Fêtes où on vous dit de faire"...voici venu le temps des sanisettes de la culture ...!
Bien cordialement. "


--
"les amis du négatif à l'oeuvre".
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : LA ZIQUE ET LES RAGES DE JOS... - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...
Mardi 17 juin 2 17 /06 /Juin 12:33

la gauche équitable, contestation confisquée, bémol sur la gueule rouge et noire, Enfoirés if( undefined === window.MIA.Tag ) { MIA.Tag = {}; } MIA.Tag.value= 'la gauche équitable, contestation confisquée, bémol sur la gueule rouge et noire, Enfoirés';

Des ratiches d'arrivistes et autres canines de requins à fond le caniveau!!!

http://label.entremonde.net/Pour-en-Finir-avec-le-Travail (page interdite d'accès: sortez les lance-pierres!))

Avatar
Par LES AMIS DU NEGATIF Groupe Actif et militant , le 16/06/2008
(1634 Encourager) Inviter dans mon groupe Ajouter à mes favoris
Le webmaster de "pour en finir avec le travail" nous interdit la diffusion des "chansons contre"...C'est un peu fort de café! Ajoutons que le calva manque furieusement à la pelle.

Notre réponse:

Seconde édition:Là, je ne sais qui fait quoi ou comment, mais cest fort! très fort! il n'y aurait plus de lien ou de liaison, d'audition possible là dessus, à partir de sites comme les nôtres, gratos, sans pub, ouvertement libertaires! châpeau! lAinsi le "label du refus" ce serait vous? les droits d'auteurs, "l'exploitation commerciale sous protect' des "Chansons Contre", à vous, tout à vous, rien qu'à vous? comme c'est délicieux!

Nous on s'en  marre, nous qui diffusons sans esprit mercantile "la gueulante des pauvres gens"...

Hey, les cons et autres récupérateurs/accapareurs, hey, les mecs! on va venir les chercher les "droits", on va même vous montrer "la danse de l'ours stalinien" on va vous montrer comment...



Mais la vodka, nous on la boira!



Vous vous foutez de notre gueule? Vous ne vous en foutrez pas longtemps!


Pour une valse furieuse des chicots et des ratiches!

ET PUIS POUR UNE jAVA? CE SERA  AUSSI UNE FOUTUE SACREE CHOUETTE JAVA !!!

...Faut pas manquer ca!

 

 

"les amis du négatif à l'oeuvre"

Http://nosotros.incontrolados.over-blog.com



Avatar
Par LES AMIS DU NEGATIF
Par Nosotros.Incontrolados-Les Amis du Négatif à l'O - Publié dans : CONTROLE SOCIAL - Communauté : les amis du negatif
Jactons-en! Commentez: Cliquez ici!!! - Voir toutes les contributions et jouir...

QUI SOMMES-NOUS?kontakt!

  • : Les Amis du Négatif à l'Oeuvre
  • Les Amis du Négatif à l'Oeuvre
  • : Actualité Politique société Révolution anarchisme Actualité
  • : Nosotros.incontrolados -Les Amis du Négatif à l'œuvre- est le point de rencontres informelles et épisodiques de personnes se reconnaissant une démarche critique convergente en négatif des apparences. La critique qui va au delà du spectaculaire doit savoir subvertir en riant beaucoup de tout ce qui est, mais certainement pas avec n'importe qui ou n'importe comment".
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
  • : 23/03/2006

Agence pour une Zymotechnie Apodictique

http://lesazas.files.wordpress.com/2012/07/lance-patate-final.png

Un site particulièrement ami

 

regroupant plusieurs blogs


et soutenus inconditionnellement

par les nosotros.incontrolados

http://lesazas.org/

___________________________________________________________________________________



Les Feuilles Soyeuses du F......sur la Gueule?)


http://lesazasetfeuillessoyeuses.files.wordpress.com/2012/07/cropped-entete-sff-logo4.png

 Un blog soutenu par les nosotros.incontrolados

http://lesazasetfeuillessoyeuses.wordpress.com/

________________________________________________________________________________________________________________

 

http://lesazarricades.files.wordpress.com/2012/08/cropped-en-tete-3.png

Un blog soutenu par les nosotros.incontrolados

http://lesazarricades.wordpress.com/

_____________________________________________________________________________________________

http://azagendas.files.wordpress.com/2013/02/banniere_azengendas3.png

http://azagendas.wordpress.com/

____________________

http://static.fsf.org/nosvn/associate/fsf-11569.png

______________________________

 

Partis et organisations, groupuscules divers des mouvances péraves et fascisantes,

bureaucrades, plumitifs, sombrez au large!

___________

 

Pour les autres quidams & joyeux bordelistes

 

Joint us!


Vous avez quelque chose  à démontrer?


Vos envois retenus seront publiés intégralement


Pour les images et photos

joindre le code URL  correspondant

-Merci-


-
PUBLIEZ/Contact /

nosotros.incontrolados(at)wanadoo.fr

  ____________

 
Compter un court délais pour la mise  en page éventuelle


------
BADABOUM-BAM-BAM

mordicus 


-----

Les Pétuffes du jour/noix d'honneur....

http://fdata.over-blog.net/2/94/58/28/avatar-blog-1099297909-tmpphp3JtpZp.gif

 LA QUINZAINE des PETUFFES!!!


du  01/06/ AU  15/06/13

 

http://lesazas.files.wordpress.com/2013/07/bennet_ane.png?w=820

 

ERDOGAN EST TRES CONTRARIE. DE RETOUR DE SA GRANDE FOURNEE DANS LES PAYS ARABES

IL A PREVENU LE PEUPLE TURC: JE NE SUIS PAS FASCISTE /

ALI...A L'EAU !!! ALI...A L'EAU !!! ALI...A L'EAU !!!

CA NE PEUT PLUS CONTINUER COMME CA...ALI...A L'EAU !!!

http://lesazas.files.wordpress.com/2013/06/recep_colere.png?w=611

 

SALAUD !!! SALAUD !!! SALAUD !!! LUI REPONDIT L'ECHO....

 

http://www.france24.com/fr/files_fr/element_multimedia/image/protesters-tear-gassed_0.jpg

http://www.france24.com/fr/20130611-turquie-police-anti-emeute-disperse-manifestants-place-taksim-parc-gezi

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

µ*****************************************************************************************************************************************************************

Pétuffe du jour: le 11/06/2013

Attribué à Michèle tabarot  ainsi que son frangin
Philippe, secrétaire national de l'UMP, conseiller général des Alpes-Maritimes

et candidat à la mairie de Cannes en 2014.

http://s1.lemde.fr/image/2013/06/10/534x267/3427632_3_7206_michele-tabarot-le-19-decembre-2012_34cc25c67c49be9172cc2427412520f8.jpg


Le frère de la députée et maire du Cannet est accusé d'avoir vendu, par sa société Riviera Invest,

des appartements sur plans, en Grenade et Murcie, qui n'ont jamais été construits et sur des terrains qui ne lui appartenaient pas.pour une escroquerie immobilière de 72 millions d'euros.

Les soupçons des victimes sont renforcés par le fait qu'un proche conseiller de Michèle Tabarot, Frank Mezzasoma, également trésorier adjoint de la fédération UMP des Alpes-Maritimes, a été l'un des actionnaires de la holding Riviera Coast Invest.

http://srv08.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=configHome:index&ref_site=1&nlc__=171370958674

__________________________________________________________________________________________________________________________

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

attribué à la Rédaction du "Gras-du-Frigo" le 11/06/2013


Fortes perturbations à la Rédaction. Le titre chute en bourse.

Fortes perturbations aujourd'hui dans le ciel aérien(le figaro)-clic?-

On a vu récemment que ce quotidien fieleux avait bien des démêlées avec toutes les  espèces de ciel, et tout particulièrement avec le 7 ème...Et de tout temps avec ceux de l'abstraction aussi....

Le Gras du Frigo nous découvre avec beaucoup d'émotions en manchette de sa  "Une" un terrible et angoissant "ciel aérien" . Allons bon! En effet voila de quoi ébranler les anges qui s'y bousculent le cul quand bien même il s'agit ici de la question que lui pose la survenue ino-pinée d'une grève des contrôleurs de l'aviation civile long et moyen courrier....
 
Il est vrai que ces longs godemichets petaradants et autres super-suppositoires régulièrement balancés dans les cieux doivent fortement père-turbiner les anges las  déjà mis à rude épreuve de bandaison avec le mariage gay , la procréation merdicalement assistée et j'en passe ( je ne parle pas des "mères porteuses"...)

Vous imaginez ça vous, après des années de houleuses péripéties de dévoiler un jour à votre chiard -(en bombers/rangers et crane rasé, forcément)- en 1ère "S" au Lycée Chaptal ou Henri.IV qu'il a été conçu grâce à Christine Bouttin qui charitablement aurait consenti à vous louer son Ut-éros hystérique utérus pour neuf petits mois d'un bail précaire??? Le conflit des générations  serait comparativement de la pisse d’âne!
 
J'écris ces lignes seulement afin d'inciter les parents à surveiller les abonnements de  leurs enfants à des magazines culturels du genre "Le Gras du Frigo" décidément insurpassable.

Chacun sait bien qu'on trouve de tout sur le Net.
C'était donc-là une minute de nécessaire prévention.
______________________________________________________________________________
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://www.lexpress.fr/assets/614/diapo_vignette_314527.jpg
Les frasques dispendieuses des deux frères siamois
de l'exécutif Joe & Averell Dalton....Ces deux-là n'ont vraiment pas de bol.
Ils sont en effet tous deux liés par leur même côté droit ce qui les oblige à avancer en tournant en rond...Très pratique cependant, surtout en cour de promenade!!!
_____________________________________________________________________________
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elvis Presley réincarné en arbre !
http://upload.ouestfrance.fr/ouest-france.fr/jpg/arbreelvis.jpg
C'est du moins ce que soutien un jeune britannique qui l'a photographié pour soutenir ses assertions. En tous cas ce n'est pas Florent Pagny qui n'est même pas mortu.
____________________________________________________________________________________________________________________________________
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Guéant une source  décidément inépuisable sur au moins deux sujets:
le plumage et le fromage!

http://p2.storage.canalblog.com/20/42/572846/87713413_p.jpg

Claude Guéant retrouve en Juin sa place au palmarès de Mai 2013.

http://www.francetvinfo.fr/image/74vvhfzn8-2a36/658/370/2102762.jpg

Bien qu'éloigné du Pouvoir "l'affaire" continue de lui rapporterde la thune

à chaque plateau TV où il est invité comme le pestiféré de la Raie publique: Oh les Bons "pourboires"!

De 2002 à 2004, Claude Guéant a touché 10 000 euros/ mois

de primes en liquide provenant des frais d'enquête (fonds secrets officiellement supprimés sous Jospin et destinés à rémunérer les indics et autres note de frais)...

Quelque 10 000 euros par mois, "en provenance des frais d'enquête et de surveillance", ont été "remis au directeur du cabinet du ministre" de l'Intérieur, à l'époque Claude Guéant, entre mai 2002 et l'été 2004, selon les conclusions d'un rapport de deux inspections rendues publiques lundi 10 juin.

BIENTÔT LE 18: IL VA POUVOIR SE ROULER DES JOINTS A LA PELLE!

Cliquez ici pour plus d’informations

_______________________________________________________________________________________________________________________

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pétuffes du jour: le 04/05/2013:


Attribué à la rédaction du Point dans son ensemble pour son titre en "Une" de la bêtise imprimée:

-"Istanbul : "Ce n'est pas un Printemps turc !"

Le Point a interrogé quatre manifestants (sic!) dans la nuit de lundi à mardi.

-"Ils ne veulent pas la démission du Premier ministre Erdogan".Bigre!!!

Que les USA  se rassurent!!!!

http://www.cliffwane.seneweb.com/dynamic/modules/news/images/gen/l/7f2cfedc95779ebc562971f163a17d35.jpg

Ainsi donc ce magasine peut très sérieusement s'offrir l'information

là où elle se trouve et s'en donne aussi les moyens.

Faut reconnaitre aussi que Le Point s'y connait en "Prientemps", il est sur le sujet

comme le riz de l'Oncle Ben's: Incollable!!!

Faut dire qu'il les a tous fait, les "Printemps", que ceux-ci soient tunisiens, égypyiens, lybiens,

syriens, grecs...sur la croisette ou le champ de Mars....

Incollable, imbattable!!! Mieux: Une Bible!!! puisqu'on vous le dit!!!

La rédaction envoie sine die son personnel qualifié -"Polaroïd" dans les rues de Istanbul

à la recherche têtue de"La Vérité"...

Après une observation rigoureuse et très scrupuleuse, totalement objective,

Le Point a retenu l'avis de "quatre manifestants" détenteurs objectifs de

l'authentique lumière qui déchirera nos éblouissements naïfs et partisans:

-"Ils ne veulent pas la démission du Premier ministre Erdogan."

Voila, c'est dit! C'est la vérité: A genoux!!!

Merci Le Point!!!

(Steph)

_________________________________________________________________________________________________________

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

François Gouda Gomminé pour recevoir le prix " You-la-Houp pouète banni"....

https://mail.google.com/mail/u/0/?hl=fr&shva=1#inbox/13ef6472d8466596

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/07/Fran%C3%A7ois_Hollande_%28Journ%C3%A9es_de_Nantes_2012%29.jpg/330px-Fran%C3%A7ois_Hollande_%28Journ%C3%A9es_de_Nantes_2012%29.jpg

-"J'ai un  "bois bandé d'enfer" a t-il confié à une jeune inconnue qui  lui affirmait bien connaitre DSK.

_______________________________________________________________________________________________________________________

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La Pétuffe du 25/05/13 ANNA ROSSO-ROIG

http://www.laprovence.com/media/imagecache/article_detail/hermes/2013-05/2013-05-25/20130525_1_5_1_1_0_obj3860078_1_1369466322.jpg

Sur fond de bénitier la catholique pratiquante change de bure

      FRONT DE GAUCHE EN  2012/ F.N EN 2013

(( Il y a beaucoup d'autres adjectifs pour la qualifier + aisément))

http://www.laprovence.com/article/actualites/2370806/marseille-anna-rosso-roig

-front-de-gauche-en-2012-elle-devient-fn.html

 

Retournements de vestes et de chasubles


Tiens? ça fait écho exactement à ce que j'écrivais relativement à ce transfuge du FdG (lire dans "les Pétuffes" du jour) se présentant elle aussi sous la bannière FN et plus largement sur cette pacotille que sont ces "extrêmes électoralistes"....oscillantes, mouvantes, contradictoires, niaises et définitivement dangereuses....
http://www.franceinfo.fr/politique/robert-menard-candidat-aux-municipales-a-beziers-avec-le-soutien-du-fn-1006751-2013-05-30 

Steph.

_____________________________________________________________________________________________

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

      Le Changement c'est maintenant!

            Après deux jours d'interrogatoire pour

                "Vol à la Roulotte"

Christine Lagarde peut rentrer

http://www.leparisien.fr/images/2013/05/24/2831799_sig415-858746-01-02_640x280.jpg 

à Washington avec toutes ses dents!!!


                EXTRAORDINAIRE


((Les G.A.V ne sont plus comme avant,

 du temps de Marcellin Pandreau ou Pasqua)


ET CA CONTINUE....


Le PDG d'Orange, Stéphane Richard,-(Oh le pôvre!)- en garde à vue dans l'affaire Tapie, selon "Le Monde":Ne pas oublier de lui apporter

des bananes....C'est bon pour...La Santé!!!!

 


L'Orange c'est lui! : l'orange-outlaw.

  _____________________________

L'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde et actuel PDG d'Orange, Stéphane Richard, a été placé en garde à vue dans le cadre de l'affaire Tapie, lundi 10 juin, selon Le Monde. Il était convoqué lundi matin pour livrer à la police ses explications sur son rôle et la responsabilité du ministère de l'Economie dans la décision de recourir en 2007 à un arbitrage, pour mettre fin au contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais.

Cliquez ici pour plus d’informations

En dépit de la mise en examen Du PDG de Orange le 12/06/2013 et des fouilles répétées dans les prisons fRançaises, aucune recrudescence de téléphones portables et autres smartphones n'aura été constatée. C'est donc aux filets de protection coiffant les établissement pénitentiaires que Stephane Richard doit de ne pas avoir franchi les murs d'enceinte de la Santé.

 

_______________________________________________________________

------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE COUPLE DE PETUFFES  du 22/05/13 DOMINIQUE VENERE/ NARINE LE POUF AU SEC:

 

ON NE CACHE PAS NOTRE JOIE !!!

 

 

 Cet ahuri philosophiant, l'infect Dominique Venere,  s'est tiré une bastos dans le caisson bourré de chiffons en plein Notre-Dame des Glands à Paris.

 

Ô Joies, Ô rires, Ô rages, Ô misères c'est à vous que notre belle humeur a été confiée!!!

 

  Quelle heureuse initiative que nous applaudissons des deux mains.


Nous avons même eu le plaisir de voir la mine attistée de Bruno Godmichet à la Tv, ce qui décuplait encore la réjouissance de la semaine puisqu'il convient d'y ajouter l'incident qui vit Narine le Pen se briser le scrotum (se casser le cul!) dans une piscine vide...Fallait-il qu'elle soit torchée à donf la pétuffe!(Bien fait!!!).

 

Des nouvelles comme ça on en veut à la pelle!

 


(Steph)

___________________________________________________________________________

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COUPLE DE "PETUFFES" DU JOUR ( le 16/05/13.

: HENRI GUAINO/FRIGIDE BARJOT/CHRISTINE BOUTTIN/CLAUDE GUEANT

ET QUELQUES AUTRES -(les cadors en chef qui tiennent la rampe des sunlights)

 

Henri gaino: Co-fondateur de Ordre-Nouveau et porte-enclume de Nicolas sarkozy. Pétuffe qui s'est particulièrement illustré à l'occasion du Spectacle  entretenu autour du "Mariage Homo" durant lequel frénétiquement il se confondit en propos infects et infâmes,  s'est emmêlé les furoncles au moment de veauter, et se fascho-là, se goura de bouton et utilisa contre son camp  celui en faveur de la nouvelle loi.


Bien entendu il fait l'objet et  la risée de tout son camp. Quelques partisans de cette loi d'égalité des droit civiques entre hétéros et homos trouvant infecte la voie du goujat proposèrent  l'annulation de sa participation en suggérant qu'il se la mette au cul.


Nous trouvons cette position très honorable et suggérons de notre côté à ce "petuffe du jour" qu'il y ajoute aussi son micro et son mandat!!!


Des apodicticiens

__________________________________________________________________________________________________


La Pétuffe du jour: Claude Gueant, le donneur

by samtelam le O2/05/

Autant dire que dans la Haute Pègre, Claude Gueant n' aurait pas fait de vieux os. On sait ce qu' il arrive aux donneurs qui n' ont pas su resister aux questions des curieux. Et sont passés à table non sans avoir noué un bavoir pour ne pas s' éclabousser.

Image

L' ancien Ministre de l' Interieur vient en effet d' avouer que les pratiques de primes en liquides, interdites depuis Jospin, étaient toujours en cours et que c 'est tout le Ministère de l' Interieur qui s' y goinfre....

Image

Tu penses bien qu' aprés une telle déclaration, les juges, curieux de nature, vont s' empresser de vérifier....Les juges dans la Maison Poulaga. Quel tabac!!!

Ainsi donc, des fonctionnaires assermentés toucheraient des revenus dont la comptabilité générale n' aurait aucune trace.......diantre!!! Ventre saint gris!!! Saperlipopette!!

Mais alors d' où vient le fric?........Bonne question, je te remercie de l' avoir posé...

Mais c 'est Guéant qui devra y répondre.....et qui fait mentir les lecteurs qui n' auraient pas manquer de nous accuser de mysogynie compulsive.....quoique j' eusse hésité un tantinet avant de trancher entre Guéant et Morano.

Sam T

DERNIER ECHO DE CHIASSE DU 07/05/2013/(20Mn.fr)

http://www.20minutes.fr/politique/1151133-20130506-ump-claude-gueant-interdit-primes-dont-dit-avoir-beneficie

_(steph)__________________________________________________________________________________________________________________
Les sempiternels couinements de la Narine:

 Pour tout savoir sur le Fhaine, ses pompes et ses oeuvres, rien de mieux que notre collection

que les Jaloux nous envient, sans oublier les explications sur les FASCISTES HONGROIS, fruit

d’ une longue recherche de Geneghys que nous avons émaillé de notre verve, Steph et moi…les liens ici:

http://lesazas.org/2013/05/02/extreme-droite-hongroise-13-et-le-fidesz-dans-tout-ca/

http://lesazas.org/2013/01/02/extreme-d

 

Sam T

____________________________________________________________________________________________________________

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pétuffe et laxatif du jour :
Manuel Valls le 05/05/2013
http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-04/2013-04-22/article_Valls.jpg
POLITIQUE - Le ministre de l'Intérieur a commis un petit lapsus(quoi?)...

Les mauvaises langues (comme les nôtres, mais il faut dire que c'est là qu'elles sont aussi délibérément au mieux)

diront qu’il est "révélateur".(Tiens? Ils auraient des "freudiens" à "20 minutes.fr?...ça décrypte dur!)

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s'est vautré dans le secret de SA vérité sur Europe 1, 

il a indiqué espérer que -"la droite reviendra au pouvoir «le plus longtemps possible».".


Manuel Valls était interrogé sur le projet de loi sur le «mariage pour tous» et la possibilité envisagée

par certains membres de l’opposition qu’il soit abrogé en cas de retour de l’UMP aux affaires en 2017.

Le ministre a répondu que la loi était «irréversible» avant de poursuivre:

«Quand la droite reviendra au pouvoir, et j’espère le plus longtemps possible, il n'y aura pas de remise en cause

de la loi sur le mariage.»

http://resize.over-blog.com/120x90-ct-ffffff.png?%7EaHR0cDovL3Jlc2l6ZS5vdmVyLWJsb2cuY29tLzEyMHg5MC1jdC1mZmZmZmYucG5nPyU3RWFIUjBjRG92TDJwbFptWXhNak11ZEhsd1pYQmhaQzVtY2k4dVlTODJZVEF3WkRnek5EVXhabUUzTVRZNVpUSXdNVE16WldObU1qUmxNMkU1TnpCaUxUZ3dNSGRw

Nous avons par ailleurs appris qu'il entendait "réformer" le "Droit d'Asile" en fRance...

http://www.20minutes.fr/politique/1149975-20130504-valls-reforme-systeme-asile-a-bout-souffle

 Il espère en "refondant" les textes en vigueur (comme de réduire à trois mois les délais pour connaitre la décision) désengorger une administration croulant sous les demandes....Pas moins de 7 Ministres (d'où???)  sont actuellement

réunis  secrètement dans les Landes pour esquisser les futures dispositions d'accueil...

http://libertesinternets.wordpress.com/2009/09/17/une-agence-europeenne-reunira-tous-les-fichiers-de-police-justice-et-asile/  

Ce lien vous renverra vers des discussions européennes de 2009  légiférant sur un "Droit d'Asile"

auquel aura été donné plusieurs TOURS DE VIS (VIS -I-, VIS-II-) 

Nous gageons fort de ce qu'elles ne seront que bien peu "favorables" aux demandeurs. Rappelons à titre

indicatif que l'administration pour l'accueil administratif des demandeurs d'asile se trouve au

90 bis Bld Ney Paris 18 ème.

(Lire nos articles de 2009 à propos des files d'attentes dehors sous le gel,

la pluie, le froid, abrités sous des cartons Bld Ney et nos initiatives sur le sujet:

http://descendre-de-l-arbre.over-blog.com/article--boulevard-et-trois--42774704.html

http://descendre-de-l-arbre.over-blog.com/article-nous-ce-qu-on-veut-c-est-plus-de-papiers-du-tout-times-square-63902605.html http://contrelaxenophobie.files.wordpress.com/2010/08/affich-2.png?w=604&h=854).

AGENDA/BREVES/MANIFS/DEBATS

 

  _____________________________________________________________________________________________________________________

BREVES/MANIFS/DEBATSTONS/Agenda féroce:

-"Rien n'est dégradable dans ce qui est essentiellement dégradant !Rien ne nous appartient de ce qui est public !
Des situationnistes. (les fossoyeurs du vieux monde/cote Ouest. Angers-1978)"

 

 

http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagecache/Mini_une/13327172.jpg

______________________________________________________________________________________________________________________________________

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'AGENDA/INFO/RDV  EST TENU  A JOUR AUTANT QUE POSSIBLE:postez l'annonce d'évènements, ou vos textes et comptes rendus en copiant  le lien nosotros.incontrolados(at)wanadoo.fr  

____________________________________________________________

------------------------------------------------------------

  Participent plus ou moins occasionnellement à la Rédaction de ce site:


Genesghys, Ghyslaine Asp,E. Lock-Khwua, Fred-Deufr,Steph.K ,Flavien Moreau (Dessins-illustrations), Josh du 34, Attila Jorn (invité), Edith Raff, Beythan, Charles Tatum(invité permanent), Sam Télam, Alain Braulio(invité),Le Chat Noir Emeutier (invité),LA LETTRE VERSATILE DE JIMMY GLADIATOR (invitée),ainsi que de quelques correspondantEs -(Blogs amis y compris)- que nous ne pouvons tous/toutes répertorier  ici et que nous remercions pour leurs contributions épisodiques souvent talentueuses ou leur documentation concernant les évènements en cours...

Tous les textes publiés ici sont, en ce qui nous concerne,  libres de "Droits", ils peuvent donc être repris, diffusés, adaptés ou traduits, même sans indication d'origine.(Bien que nous apprécions les petits clins d'oeil!).


Cela dit, d'en citer la source (link)  reste un geste sympathique que chacun peut ou pas, pratiquer selon ses humeurs mais qui contribue tout de même à nous faire connaitre un peu plus néanmoins.


Agence pour une Zymotechnie Apodictique/nosotros.incontrolados/les amis du négatif à l'oeuvre.

  _____________________________________________________________________________________

-----------------------------------------------------------------------------------


http://fbcdn-profile-a.akamaihd.net/hprofile-ak-ash3/572585_100005077414735_1290701234_q.jpg

Toni Tropnitroptot 12 juillet 23:42
No Pasaran n°89 (juin-juillet-août 2013)

-> http://nopasaran.samizdat.net/spip.php?article2025

SOMMAIRE :

- Nous, collectif antifasciste nantais, tenions à réagir...
- Jeunesse Nationaliste Révolutionnaire : un lourd passé de violences
- Défilés d'extrême-droite du 12 mai 2013
- Impulser des dynamiques de groupe
- Valls étrangle les sans papiers
- Procès des 4 de Tours : Le racket s'amplifie
- Dernières nouvelles du laboratoire italien : Décomposition 5 étoiles
- Deux mouvements décroissants radicaux : Food Not Bombs et Freegans
- Rencontre avec Hervé Krief
- A propos des négociations sur la ZAD
- Venir sur la ZAD... ou pas ?
- Nouvel appel de la châtaigne
- Métropoles globales, la finalité de la mondialisation capitaliste
- Contre le grand-Paris
- Livres

Abonnez-vous au journal No Pasaran !

Abonnement annuel : 18 € (petit budget) ou 23€
- Nom : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
- Prénom : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
- Adresse : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
- Code postal : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
- Ville : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
- E-mail : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Souhaitez-vous que votre adresse soit communiquée au groupe du réseau No Pasaran le plus proche de votre domicile ? OUI - NON

Chèque à l'ordre d'EMANCIPATION, à renvoyer à SEL No Pasaran, 21ter rue Voltaire, 75011 Paris.

-> http://nopasaran.samizdat.net/spip.php?article2025


Théâtre Autogéré y Audace Collective mardi 9 juillet 2013

T.A.Y.A.C. au Transfo, lundi 29 juillet à 20h.

Théâtre Autogéré y Audace Collective Sur le principe du théâtre forum, c’est une occasion pour questionner

ce qui coince dans les collectifs et l’autogestion, ce qui tourne en rond, oppresse et revient souvent comme d

es mauvais refrains et plombent... Des outils, la scène, le jeu, l’audace d’expérimenter ensemble... venez y voir !

Ce n’est pas un spectacle, c’est un dispositif d’échange, de débat et d’action.

Timides bienvenu-e-s. Prix libre.

Le Transfo 57 av. de la République 93170 Bagnolet m° Gallieni ou Robespierre

__________________________________________________________________-

Repas de soutien à Lucioles, bulletin anarchiste de Paris et de sa région

Vendredi 7 juin à 20h au Transfo, 57 avenue de la République,
Bagnolet (métro Gallieni ou Robespierre)

Lucioles est un bulletin apériodique, on peut y lire des textes d’analyse et d’agitation autour de Paris (et sa région) et de son quotidien dans une perspective anarchiste. On y parle des différentes manifestations d’insoumission et d’attaques dans lesquelles nous pouvons nous reconnaître et déceler des potentialités de rupture vis-à-vis de l’Etat, du capitalisme et de la domination sous toutes ses formes en essayant de les relier entre elles et au quotidien de chacun. Nous n’avons pas la volonté de représenter qui que ce soit, ni de défendre un quelconque bout de territoire en particulier qui n’est qu’un modèle réduit de ce monde de merde. Lucioles étant distribué gratuitement dans la rue et ailleurs, il faut de l’argent pour financer son impression.

lucioles@riseup.net

Le flyer ici :  http://luciolesdanslanuit.blogspot.fr/2009/05/vendredi-7-juin-repas-de-soutien.html

_____________________________________________________________________________________________________________

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


http://storage.canalblog.com/09/46/456997/87281332_q.jpg

8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS

 

Acrata : local-bibliothèque anarchisteAcrata est un local-bibliothèque anarchiste à Bruxelles.

http://pagedesuie.files.wordpress.com/2013/05/local_acrata_fr-pdfmyehmp.jpg?w=450&h=261

"C'est un espace de rencontres et de discussions; un instrument destiné à aiguiser nos connaissances et à trouver des bases solides pour affronter la domination.

DANS LA BIBLIOTHÈQUE
du local, vous pourrez trouver essentiellement des livres et des publications qui ont trait à l'histoire des luttes sociales, la critique anti-autoritaire et la pensée anarchiste. Au fil du temps, la lutte contre la domination s'est exprimée de différentes manières et sur différents terrains: dans le mouvement ouvrier, dans la lutte contre les différentes formes d'enfermement et d'aliénation, dans la résistance aux nuisances techno-industrielles, dans l'assaut contre les divers mécanismes d'oppression qu'engendre l'autorité. Des idées et des histoires qui offrent des expériences et des perspectives de lutte et exhortent à la révolte. Vous pourrez consulter ces publications sur place ou les emprunter.

DANS LES ARCHIVES
, vous pourrez consulter beaucoup de vieux numéros de publications anarchistes, révolutionnaires et anti-autoritaires - tout comme des traces écrites d'agitation (affiches, tracts, textes...) de notre entourage.

Dans le local vous trouverez aussi
UNE TABLE DE PRESSE où vous pourrez vous procurer des publications (journaux, livres, brochures) dont le point commun est l'intransigeance envers ce monde d'exploitation et d'oppression. En dehors des permanences, des soirées de discussions et d'autres activités sont régulièrement organisées au local."

Permanences

- chaque jeudi de 17h à 21h

- chaque samedi de 14h à 18h


Adresse

32, rue de la Grande Ile
1000 Bruxelles

(près de la Bourse)


Contact

acrata@post.com

CQFD, le journal
10 ans, toutes ses dents mais plus un rond !

Depuis sa création, ce mensuel, entièrement indépendant, de critique et d'expérimentation sociale s'évertue à décrire, dénoncer, démontrer, détruire tout ce qui doit l'être dans notre monde capitaliste. Il s'attache aussi à développer, soutenir, valoriser, encourager toutes les alternatives, les mouvements sociaux, résistances qui donnent des perspectives d'en sortir.
Le journal a les poches vides et a besoin de notre solidarité à tous pour continuer à nous informer, mobiliser, amuser.
http:// www.cqfd-journal.org/

Les Éditions de La Pigne
Maison d'édition indépendante, elle vise la diffusion auprès du plus grand nombre, d’œuvres qui dégagent un caractère historique, politique, polémique, sociologique, économique, littéraire, poétique, etc. Elle entend susciter une interrogation constructive chez les lecteur-trices.
Aujourd'hui, elle veut ressortir le livre de l'anarchiste juif russe Jacob Law, «18 ans de Bagne», sur son expérience au bagne de Cayenne. Pour cela, elle lance une souscription ouverte à tou-tes.
http://www.lapigne.org/

Programme
14h
Ouverture des portes
de toutes les portes, à bas les prisons !

Exposition de créations originales d'artistes strasbourgeois-es

Tables de presses militantes

16h
Conférence sur le bagne par l'historien anarchiste Jean Marc Delpech

Suivie d'un apéro

19h
Repas du condamné
(au profit des éditions de la Pigne)

21h00
Grande vente aux enchères des œuvres exposées
(au profit du journal CQFD)

________________________________________________________________________________________________________________________

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

http://external.ak.fbcdn.net/safe_image.php?d=AQD8A7JC7OV48PQR&w=154&h=154&url=http%3A%2F%2Fcqfd-journal.org%2Flocal%2Fcache-vignettes%2FL384xH500%2Farton940-63ac3.jpg

Lucha Y Fiesta 16 mai 13:15
Le nouveau n° paraît aujourd'hui. Avec entre autre justement, un retour sur les 10 ans d'activisme du journal. Il faut qu'il puisse continuer. Venez le 26 mai. Vous ressortirez avec des œuvres d'art et le sentiment d'avoir participé à la survie du journal !
  Au sommaire du 111 - CQFD, mensuel de critique et d'expérimentation sociales
www.cqfd-journal.org
Les articles sont mis en ligne au fil de l'eau après la parution du CQFD d'ensuite
_______________________________________________________________________________________________________
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


http://sphotos-h.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/p480x480/11812_558192374220773_1355935162_n.jpg

Cette Brigitte-là, infiniment plus "magique", scintillante,magnifiquement

impertinente que l'autre Barjot des "identitaires" et des raclures de bénitiers,

qui nous a squatté l'actu' de longs mois durant.


Avec un tout autre discours que celui de cette abominable pétuffe

Notez dans vos agendas:


Brigitte Fontaine sera en concert LE 13 NOV 2013 au BATACLAN...

 

Je sais; Vous allez me rétorquer:


-"C'est un peu tôt pour annoncer un concert?! Non?!!!"-


May be, May be but: vous ne pourrez pas dire:


-"Las, Hélas et trois fois hélas!...je ne savais pas!"-

 

(Steph)

______________________________________________________________________

------------------------------------------------------------------------

 

 

 ____________________________________________________________________________________

-------------------------------------------------------------------------------------------

HOLLIDAY ON ALGUES 


 

Darling? dis,Tu veux que j't'emmène à la merde?

__________________

 

 

A VOS COUTEAUX

 

"LES ECAILLEURS DU VIEUX-MONDE"

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/Crassostrea_gigas_p1040848.jpg/220px-Crassostrea_gigas_p1040848.jpg

Cerceau à hautes valeurs à jeter

_____________________________

 


BASTON DANS LES TAULES &LES CRA, les Psychiatrik-Center, CRA

 

 

http://bellaciao.org/fr/IMG/jpg/en_prison.jpg

________________________________________________________________________________________________________________________
-
__________________________________________________________________________________________________________________________
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://cettesemaine.free.fr/spip/IMG/logo1.gif
_______________________________________________________________________________________________________________________
Baston dans les taules contre la machine judéo-chrétienne à broyer!!! Belle civiliation de Guéants et de curés flics à récurer!!!!
L'expiation, la punition, ne sont que les relièfs d'une barbarie immonde d'un vieux monde à bout d'issue
produisant en boucle sa criminalité au dela de l'absurde mais concentrant l'immense désarroi de tous ces individus précipités
dans les compesantions impossibles. Le désespoir y est partout infini, chacun y sera défintivement précipité et inconsolable!
La culpabilité comme concept imagé de "la faute moderne" y tiendra  le principe de "tout".
Steph.
http://lesazatolofobes.files.wordpress.com/2012/09/cropped-entete-cra.png

_______________________________________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________________________________________________
RSA et AAH dans les taules....C'est sûr, il va s'en trouver encore de nombreux salopards pour estimer que les taulards sont des nantis!
Et c'est pas ça qui va contribuer à réduire la misère en milieu carcéral... Les allocs AAH ou RSA distribuées au "compte-gouttes" (30%/Max) risquent fort de ne pas aider le détenu libéré à sortir de la mouise d'autant qu'il n'est nullement précisé quel sera le montant % "retenu à la source" pour "frais de justice et d'hébergement"-SIC!- ce qui fait que dans le cours de la détention le prévenu pourra bouffer de la vache enragée et faire la manche pour un mégot...
-"Le Changement c'est maintenant"-....((?) Mouai-mouai!!!! Mais keskelle fout Mme Taubira????
.http://larmurerie.over-blog.com/article-circulaire-relative-aux-conditions-d-acces-du-rsa-et-de-l-aah-des-detenus-109895231.html
Steph.
_______________________________________________________________________________________________________
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
OUVERTURE D’UNE PERMANENCE « CONTRE LA PSYCHIATRIE » :

Tous les derniers jeudi du mois, à 19h, il s’agit, à l’initiative du collectif Sans Remède, de créer un moment, un espace ouvert régulièrement où toute personne intéressée par la question de la psychiatrie pourrait venir, soit pour en écouter d’autres, soit pour poser des questions, soit pour s’exprimer elle-même…

 

Ce serait un lieu de rencontre, le lieu où une parole collective sur la psychiatrie pourrait émerger, où un début de réappropriation sociale, et donc politique, de cette question pourrait exister.

Dans la médicalisation du monde qui se propage, le pouvoir psychiatrique est en première ligne. Comment résister – aussi – à la psychiatrie ?

La présence de soignants psychiatriques n’est pas souhaitée, nous avons déjà suffisamment à faire avec les vestiges de ce pouvoir en nos propres cervelles. Une exception tout de même : nous écouterions avec plaisir le témoignage de soignants dégoûtés, écoeurés par leur métier et sur le point de démissionner…

 

Même si nous essayerons d’apporter des réponses aux questions concrètes, de conseiller des interlocuteurs capables de le faire, cette permanence ne sera pas un lieu alternatif d’aide sociale. Pas plus qu’elle ne sera un lieu alternatif d’accueil ou de soins.

 

A chaque permanence, un minimum de support au débat sera proposé : du son, de l’image ou un exposé relativement court (ou une autre forme d’animation)

 

Contact : sans.remede@laposte.net

________________________________________________________________________________________________________________________

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rivolta in centro accoglienza a Pantelleria

Appiccato il fuoco a materassi e suppellettili

Rivolta in centro accoglienza a Pantelleria

Traduit par le Chat Noir Emeutier, 18/08/2011

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------.

AGENDA/MAUVAISES INTENTIONS:Action!

- http://external.ak.fbcdn.net/safe_image.php?d=AQC1Bxc2sl_ohwzT&w=154&h=154&url=http%3A%2F%2Fstatic.lapigne.org%2Fimages%2FJacob_Law_1e_de_couv_5.jpg

En exclusivité, la 1e de couv définitive mise au point par Marcel et Mado, nos concepteurs graphistes.
WE PIGNE YOU ! VIENDEZ !
www.lapigne.org

Editions de la Pigne | DIX-HUIT ANS DE BAGNE : LA SOUSCRIPTION
www.lapigne.org

AGENDA/DES ARBRES A LETTRES&SONS

 

_________

http://img.over-blog.com/400x439/0/28/77/81/mordicus.jpg

____________________________________________________________________________________________________________________

Allumez tout, Bordel!!!  Vite, mettons des lucioles dans les compteurs...et des bâtons dans les roues.

http://luciolesdanslanuit.blogspot.com/

________________________________________________________________________

bonnes librairies-/-Bonnes publications/Livres/journaux

 

LAGRYFFE

 

http://www.lagryffe.net/IMG/siteon0.gif

  http://www.lagryffe.net

-Lyon-

_________________________________________________________________________________________

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Jargon Libre (Paris)

Association Jargon Libre 264, rue de Pyrénées, 75020 Paris Rib : 30003 03434 00050740050

_______________________________________________________

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Vous connaissez vous aussi une bonne et intelligente librairie d'où que vous soyez et d'où qu'elles soient,

Vous souhaiteriez la faire connaître?

Envoyez nous les coordonnées qui seront ajoutées dans cette rubrique.

Cliquez sur le lien "contact" dans le cartouche "Qui sommes nous" en haut de cette page.

-Merci-

 

_________________________________________

 

Librairie "la Brèche" / 27, rue Taine 75012 PARIS

____________________________

_________________________________________________________________________________________________________________

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

http://www.librairie-quilombo.org/local/cache-vignettes/L449xH136/siteon0-e5814.png

http://www.librairie-quilombo.org

-Paris-

____________________________________________________________________________________________________________________

Liens

Tout ce que vous commentez!

CRAYONS AU VITRIOL:MEMO....

http://idata.over-blog.com/2/50/96/01/img002.jpg

HPIM2742

001

 

 

 

 

 

bonobo.incontrolado-copie-1.jpgbrice hortefeux

 

 

HPIM2742

La mitre du pape pue la miche

Please have a seat

Please have a seat

Now or Never

croupe des nations 2

a vote1er-4

Archives

STATISTIQUES ET TOC

Recherche&GUEULOLOGIE

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés