Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 11:52

Le nouveau Président à bord de la DS.V remonte les Champs Elysées, droit dans sa caisse, tête nue et sous la pluie.

 

Nous apprenons ainsi, démonstration pratique à l'appui,  que s'il peut fondre un peu en tant que candidat il ne peut se résoudre à être soluble en mangeant le gâteau....

 

Le tout aura été ennuyeux comme une partition de  J.F Rameau... (Sauf peut-être l'heureux départ très attendu de Sarkoléon qu'il aura fallu subir cinq ans tout de même!)....

 

http://www.nicematin.com/media_nicematin/imagecache/article-taille-normale-nm/afp/2012-05/2012-05-10/photo_1336674675764-2-0_2.jpg

-(Ceux qui ont égaré des parapluies savent désormais à qui s'adresser...)-


(Casting préviionnel pour le remplacement

de David Suchet dans le rôle de Hercule Poirot)

_____________________



Tout le larbinat politique, artistique, journalistique, était là avec une lippe gourmande, avec de temps en temps aux lèvres cette Marseillaise un peu grimaçante qui, adaptée à toutes les circonstances, tantôt lente et dramatique, tantôt  allègre et ferme, virile et décomplexée, tantôt faussement guillerette  comme un air de Menuet ou de guinguette du côté de Nogent, et qui  n'en finit jamais de se faire esgourdir  à tout bout de champ afin de susciter quelques émois chez les imbéciles toujours prompts à servir l'Etat, la Nation, le travail et  la Patrie, y compris au prix du sang.

 

Les canons ont tonné comme des sourds sans jamais endommager les façades du Palais où pourtant se pressait une impressionnante cohorte cabotine de valets de l'ordre ancien et nouveau arrivée-là ventre à terre le petit doigt sur la couture.

 

Pourvu qu'il ne nous fasse pas maintenant "le plan B":


-Un terrible coup de froid frappe impitoyablement  le président le jour de son investiture populaire" -

 

(Agence Franche Tronche)


 

Voila qui  n'avait pas encore été risqué en matière d'attentats/évènements.

 

Pensez-donc: Un refroidissement....Quel émoi dans les cantines!

 

 

Sarko nous avait habitué aux malaises vagans, aux chutes de vélo....à la malédiction des pyramides et maintenant à la ronde de "toutdansl'camion".Ca change.

 

Qu'importe, la fRance est encore tenue artificiellement dans la fétide haleine de la déposséssion de ses pouvoirs qu'elle ne cesse de "déléguer" contre des quirielles de promesses aussi vagues les unes que les autres, et qui  devra trépigner longtemps encore devant les écrans de la la TV -(Pas des  micro/ondes, hé, ballot!)- pour connaitre le blaze du Premier Sinistre, et encore un peu plus  pour être mis au parfum de qui en constituera la clique au complet dont nous pourrions dire, sans grand risque de nous tromper qu'elle en serait la trame à quelques chaises musicales près, avant la Grande Symphonie de la Continuité, Opus 2012. (CSG en verlan!) .

 

Nous avons regardé le topo réglé au milimètre près, et bien sûr nous nous sommes copieusement emmerdés...Heureusement vint la pluie malicieuse qui nous enchanta un peu...Héhéhéhéhé!

 

Steph

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES
commenter cet article

commentaires

Steph 15/05/2012 20:22


Après avoir balancé ses  tartines d'hommages à ses prédécesseurs ou encore à Marie Curie et Jules Ferry,Hollande prit son envol pour Berlin.


Très occupé par son avenir présidentiel commencé avec les primaires du PS, puis la longue compagne qui s'ensuivit, il en avait oublié de s'auto-fomenter un bon petit attentat contre sa personne
comme il en est désormais l'usage.


La foudre s'en sera chargé dans le ciel de Villacoublay juste après le décollage. François en fut quitte pour changer de Salcon et de foncer dare-dare retrouver la grosse Bertha auprès de
laquelle on le vit poser sereinement devant les photograves imperturbables.


S

Steph 15/05/2012 13:23


LA DEROUTE:


Dès ce soir, à bord de "force one" l'ex-candidat élu se rendra à Berlin pour négocier par anticipation  les conditions de son asile politique à
Baden-Baden.


Selon des sources autorisées, l'appartement bénéficiera d'une douche à remous, d'un séjour vermoulu, d'un vestibule équipé d'un téléphone fax sur liste rouge...


Une seconde couchette pourrait accueillir Nicolas Sarkozy qui n'aura pas su rallier sur son nom autre chose que le rire et l'opprobe.


S.


Bref: on s'en contre-tape!!!