Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 10:28
 
 

Avertissement

 

Comme le lecteur le sait déjà, la mention "zaz" accompagnant nos textes indique une manière de faire délibérément décalée, qui ambitionne par un éclairage oblique à plus de perspicacité dans le traitement des questions politiques :
-  C'est dans l'humour raté que, selon nos plus brillants détracteurs, nous sommes de loin franchement les meilleurs.
-  Les plus vachards qualifient en outre de complètement nullarde notre pratique de l'autocommentaire prenant son pied : Nous ne pouvons que leur donner raison.

 

*************************

Réf anté :

Subject : Le dossier DSK de l'Ocséna (zaz)

http://ocsena.ouvaton.org/article.p...

 

*****************************************

 

 

Abstract


Donc tout se décide à NY le 6 juin pour DSK. Ou dûment libéré, ayant bien manoeuvré, il arrive le 7 ou le 8 en triomphe à Paris, flanqué de la très belle Nafi devenue sa groupie. Des papillons et confettis couvrent les Champs-Elysées : dans la France en délire, tout le monde s'excuse auprès de tout le monde (Même Tron est dans la foulée "clémencé" par la foule).


Ou alors, scénario cata-très perdant, les Américains n'en démordent pas, têtus comme des cops irlandais. Ils refusent tout arrangement de DSK, tout arrangement de l'accorte Sofitelienne. On s'engage dans un procès sans fin hollywoodien certes, mais dont tout le monde est déjà présentement las. DSK passe de son vivant en profit et pertes et Nafissatou perd sans doute un paxon de pognon : nous, passe la serpillère ! en vérité on en est à se taper le coquillard par terre.


Nous pensions raisonnablement l'affaire déjà réglée, c'était compter sans les intérêts de carrière du DA Cyrus Vance en personne, sans le gouvernement des juges, et sans les intérêts éditoriaux de la presse locale en intense diffusion, qui vit une inattendue bénédiction.


La relation franco-américaine ne pourra pas y survivre bien sûr, mais bon ! c'était inscrit dans l'air, le centre du monde se déplaçait, les Américains n'ont rien fait pour corriger la tendance en amitié, on est donc pas du tout responsables, les noms de rue à Paris sont maintenant en chinois pour les touristes à venir et déjà plus en anglais. Le commerce de l'hyper-luxe notre super point fort a changé de côté par rapport à l'ancien Pacifique.


"De nouvelles fuites pourraient se révéler gênantes pour DSK. D'après Bloomberg, du sang a été prélevé dans la suite du Sofitel où se seraient déroulés les faits. Une telle découverte, si elle était vraie, renforcerait l'hypothèse d'un rapport violent et non consenti." (Atlantico)


-  ¤ Au poil, l'affaire se gâte vraiment et Atlantico comme à l'accoutumée nous en rend compte très objectivement.


L'affaire DSK est beaucoup plus complexe que vous n'imaginiez, le travail dans cette histoire est très subtil. Ne prenez pas les Américains pour des billes, il n'y a aucun pays au monde où on puisse prendre 70 ans pour une pipe et même pour 2.

D'ailleurs c'est incohérent, personne ne peut se faire tailler deux pipes coup sur coup.


On joue au chat et à la souris avec nous. Il y a du sang partout. DSK est en réalité, malgré son air amorti auquel il ne faut pas se fier, un redoutable expert en krav maga-close combat : comment comprendre sinon qu'il ait pu venir à bout d'une fille jeune d'1,80 m, ancienne championne féminine junior de lutte sénégalaise.


En fait nous avons affaire à un meurtre, pourquoi sinon voulez-vous qu'on vous parle avec tant d'insistance du placard où on aurait retrouvé Nafi. Sans compter que Nafi personne n'a pu la voir, ni en photo ni d'aucune manière excepté sous un drap.


Là dans l'immédiat, avec DSK, il faut le dire, on est très mal pour le 6 juin.


Dans l'hypothèse où cependant contre toute attente les choses tourneraient in extremis bien, dans l'hypothèse d'un plea agreement, intelligent et abouti entre DSK et Nafissatou, et si en plus Nafi consentait à rouler électoralement en France pour DSK, je te dis même pas le retournement et l'énorme tabac mondial !


Le couple hier maudit devenant un couple-culte ! DSK saint et martyr racheté par sa victime et par sa propre contrition, ach ! énorme !

Nafi-Ophélia devient icone, un vrai modèle, sans compter les douilles qu'elle se fait avec sa pub pour Sofitel. On suppose toutefois que dans le mouvement, elle aura perdu l'habitude de cracher contre les murs.


***********************

 

Vidéo prroposée par Steph.

 


*************************


Alain Serge Clary et les Inoxydables philosophes de l'Ocséna vous saluent bien.

Avec la participation de nos potes et amis préférés, qui se manifesteront à l'occasion selon leur libre volonté.


*********************************************


Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée

-  http://ocsena.ouvaton.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES
commenter cet article

commentaires

Steph. 06/06/2011 09:45



Gôche Droatre? Belles poignées de cinglés!!!


STeph



geneghis 06/06/2011 09:07



Il a envie de pouponner ;-)


Toute façon, tant que ce seront les lobby qui tiendront le pouvoir, ni gauche ni droite ne pourront faire quelque chose. A part, peut-être, de défendre encore le peuple qu'il est censé
représenter et protéger...j'ai écrit sensé, hein!!



geneghis 01/06/2011 07:53



Bien vu pour les Américains. 


Il a suffit que DSK soit sous les verrous pour que les pays de l'Europe unie se lance des concombres par la tronche!


Bjour Steph ;-)


Gene



Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif 01/06/2011 09:48



Ce qui serait lors impayable et rigolo définitivement, c'est que Sarko décide de ne pas se représenter en 2012 estimant qu'il n'y a plus autant de pognon à se faire sur le dos des
veaux...


Houlala le brutal foutoir!!;


le grand déboulé d'arivistes et autres bras cassés se bousculant à qui mieu-mieux  pour "faire leur devoir"....


Ouarrrrf...Celle-là  serait rigolote comme tout.


Ce serait même la plus belle saillie de son madat au sarko: en sortir.



Steph. 30/05/2011 11:07



A l'intention de Mr le District Encorney  Nuage Rance:





De:Boris Vian


 
ARTHUR, OÙ T'AS MIS LE CORPS?

C'était un forfait parfait, un vrai forfait bien fait,
Car on est des fortiches.
Le client était futé, alors on l'a buté
Pour faucher ses potiches.
C'est Arthur qu'y'était chargé de se débarrasser
De son cadavre moche
Mais Arthur a rappliqué en murmurant: "Ça cloche!
Je sais pas où il est passé."

"Hein?
Arthur, où t'as mis le corps?", qu'on s'est écrié en choeur.
"Ben je sais pus où je l'ai foutu, les mecs."
"Arthur réfléchis non de delà! Ça une certaine importance."
"Ce que je sais, c'est qu'il est mort, ça les gars je vous le garantis,
Mais bon sang c'est trop fort je me rappelle pus où ce que je l'ai mis!"

Mais le marchant d'antiquités avant d'être liquidé
Avait pris le bidophone
Et nous voilà dans la brousse, un car de flics aux trousses.
On la trouvait moins bonne.
On a loupé un tournant et on se retrouve en plan
Au milieu d'une vitrine.
Les poulets s'amènent en tas et puis ils nous cuisinent
Dans la petite pièce du bas.

"Ouille!
Arthur, où t'as mis le corps?" s'écriaient les inspecteurs.
"Ben je sais pus où je l'ai foutu, les mecs."
"Arthur réfléchis non de delà! Ça une certaine importance."
"Ce que je sais, c'est qu'il est mort, ça les gars je vous le garantis,
Mais bon sang c'est trop fort je me rappelle pus où ce que je l'ai mis!"

On a écopé dix ans. C'est plus que suffisant
Pour apprendre la belote.
On ne pouvait pas s'empêcher de toujours questionner
Notre malheureux pote.
Comme il maigrissait beaucoup on cognait plutôt mou,
Pour pas trop qu'il s'étiole.
Mais en nous-mêmes on pensait: Arthur se paie notre fiole.
Il nous fait tous marcher.

"Tu vas causer oui?
Arthur, où t'as mis le corps?", que tous les jours on lui de mandait.
Arthur, il en est mort et on sait pas où il est passé!

Ah la vache alors, Arthur.
Allons mes enfants, votre copain Arthur où l'avez-vous mis, hein?

Aucun de nous ne se rappelait plus ce qu'on avait foutu
De cet Arthur de merde
Et le directeur furax attrapait des anthrax
À l'idée qu'il se perde.
On a fait venir un devin qui lisait dans les mains
Et même dans les oreilles
Mais comme tout ça ne donnait rien un beau soir on essaie
Le spiritisme ancien.

Ça tourne les enfants ça tourne:
"Arthur, es-tu là?"
"Oui les gars."
"Arthur, où t'as mis ton corps?"
"Mais j'ai pus de corps, les gars."
"Arthur, as-tu du coeur?"
"Belote, les gars, rebelote et dix de der."
"Ah..."
Et on a enfin compris que ce salaud d'Arthur était au paradis.


 


BORIS VIAN