Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 18:36

01 décembre 2011

Arenberg : on ferme

the end22

C'était annoncé depuis six mois, c'est désormais une question d'heures.

Dimanche soir, un cinéma bruxellois plus soucieux de programmes que de pop-corn, plus attentif à son public qu'aux diktats du marché, plus enclin à la réflexion qu'à respirer l'air du temps, va fermer définitivement ses portes. 

Dans la capitale belge, l'Arenberg, ex-Studio Arenberg, ex-Arenberg-Galeries, est (était) l'avant-dernier établissement de sa catégorie - sans compter, il est vrai, l'increvable Cinémathèque royale, vénérable institution publique. 

Imposée par un establishment politique caractériel,
par des sponsors versatiles,
par le lâchage* d'une profession (au sens des "professionnels de la profession" moqués par JLG) dont le courage n'est pas la vertu cardinale,
par la pression de challengers arrogants, obsédés par un consternant jeunisme et le goût du clinquant tout-numérique, 
par la débandade d'un public peau-de-chagrin et larmes-de-saurien (on rappellera, mais c'est trop tard, qu'une carte de fidélité vaut mieux que toutes les pétitions),
et par une gestion peut-être un peu erratique,
la disparition de ces deux écrans après trente années de dévouement à la famille cinéma, ressemble à l'extraction sans anesthésie de deux incisives frontales.

Un, ça fait foutrement mal.
Deux, la ville de Bruxelles aura à jamais la gueule de travers et l'haleine mauvaise.

Et bien sûr, l'Arenberg est une entreprise de vingt-deux salariés qui disparaît dans une bizarre indifférence. Ah, ce n'est qu'un cinéma ? S'il s'agissait d'une chocolaterie ou d'un haut-fourneau, ces joyaux du patrimoine national, on aurait déjà fichu le feu aux galeries Saint-Hubert.

* Sauf la double exception d'un texte de soutien publié l'été dernier par une poignée d'universitaires repartis depuis lors faire leur sieste, et de la pertinente analyse en deux volets des confrères du cinéma Nova (on la lira sur leur site CLIC )

Posté par charles tatum à 17:17 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires

geneghys 02/12/2011 11:54


Dur dur pour les petits cinémas qui résistent. Et le pire c'est qu'on est tous victimes de ces grandes boîtes de production qui choisissent des navets à grandes audiences béates. 


Et on veut interdire le téléchargement? Comment les films intéressants vont-ils pouvoir être visionnés? Hein?!


Gene