Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 21:33

http://resize.over-blog.com/150x150.png?~aHR0cDovL3N0b3JhZ2UuY2FuYWxibG9nLmNvbS81My8xMi80NTY5OTcvNzI0NTE4MzUuanBn

-l'envol du cygne ne trompe pas-

 

 

..enfin, c'est l'histoire d'une folle qui décide de faire Lille-Paris histoire d'enfariner un représentant en Gouda..attendez, attendez! c'est drôle!..là, pendant que Saloppsi 2 mes nouilles et Psikiaflic aux ordonnances ne râment plus à être réformé sur le bateau qui coule, à peine elle se satisfait d'la bonne blague qu'une poignée de playmobil... STOP!!! ça suffit comme ça!...franchement, vous trouvez ça poilant?!...

 

francis-in-the-haunted-house-01-g

 

voilà, on y est, la mise en vitrine de l'art et la manière du pourquoi du comment servent  les pratiques liées à ce que tant désirent, j'ai nommé sécurité...ne pas être en danger, ne pas se mettre en danger, ici, la question est un bien savant mélange de sanitaire et sécuritaire,  mettez le tout sous presse...pour résumer,


aux chiottes les flikiatres!

 

...illustration:

 

 

"PARIS (AP) — La femme qui a jeté de la farine mercredi après-midi sur François Hollande, lors d'un colloque organisé par la Fondation Abbé Pierre à Paris, a été placée d'office dans une institution psychiatrique, a-t-on appris jeudi de source policière.

Cette décision fait suite à son passage à l'Infirmerie psychiatrique de la préfecture de police où elle avait été admise mercredi après-midi après avoir été placée brièvement en garde à vue. Agée de 45 ans, cette femme qui vit à Lille avait été interpellée par le Service de protection des hautes personnalités (SPHP).(ça, on s'en cogne *note de votre désobligé)

Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande a été aspergé de farine lorsqu'il a signé le "Contrat social pour une nouvelle politique du logement" de la Fondation Abbé Pierre au parc des Expositions de la porte de Versailles."(ça, c'est la vraie histoire drôle*)

 


 

source, un journal parmi les autres bons à finir sur crochet et servir de PQ dans des gogues champêtres comme il n'en existent guère plus, le souligné est de mon fait

 

ci-dessous, quelques extraits d'un entretien avec un ex infirmier psy paru sur article XI (cherchez-donc vous-même la petite bête, vous verrez peut-être qu'il y aurait de quoi se creuser la tête avec une pelle, ce qui, pour un peu, serait une attitude à risque!...)

 

"...Autre exemple : la « garde à vue psychiatrique », soit la possibilité de garder un patient 72 heures en observation. En soi, ce n’est pas une mauvaise idée, car elle permet d’optimiser l’orientation du patient. Mais dans le dispositif mis en place, il s’agit d’une « vraie » garde à vue : si le patient s’en va pendant cette période, les autorités considèrent qu’il s’agit d’une évasion. C’est révélateur.

La peur du fou est très répandue dans la société. Et politiques et médias n’hésitent jamais à l’attiser. C’est ainsi ce qu’ils font en nommant évasion le fait qu’un patient prenne la tangente, au lieu d’évoquer une sortie sans autorisation. Il ne s’agit pourtant pas d’un enfermement, mais d’une hospitalisation sous contrainte… L’enjeu de la terminologie utilisée par la presse ou par les politiques est ici fondamental....

 

...Les hôpitaux psychiatriques sont des lieux de non-droit, où des patients sont privés de leur liberté et enfermés pendant des semaines sans que la justice n’ait son mot à dire. La France est d’ailleurs régulièrement condamnée par la Commission européenne des droits de l’homme. Théoriquement, il existe bien des instances de contrôle comme la CDHP2 , qui peut être saisie par n’importe qui. Sauf que c’est du bluff ! Le contrôleur de la CDHP est le médecin-chef du service d’à-côté, il reçoit une lettre d’un patient et appelle son copain : « Tiens, j’ai eu une lettre d’un de tes malades. » Réponse du copain : « Il est complètement fou. La dernière fois qu’il est sorti, il a fait ceci, cela… » Au final, il y a une proportion infinitésimale de patients qui sortent d’hospitalisations par ce biais....

 

...Le sécuritaire, c’est aussi l’explosion depuis quinze ans des hospitalisations sous contraintes (d’office et à demande d’un tiers). Quand une mamie déjantée dérange le voisinage, on ne réunit plus le service social, la famille et les voisins ; désormais, on préfère signer un certificat d’hospitalisation d’office. Et on enferme des gens qui auront du mal à sortir. Parce qu’il y a très peu de structures d’accueil pour organiser les sorties. Et parce qu’il est obligatoire de régler l’hôpital avant de le quitter; le montant du forfait hospitalier étant par exemple plus élevé que celui de l’allocation adulte-handicapé, cela peut se révéler très difficile pour certains.

Le sécuritaire, ce sont aussi les caméras dans les chambres d’isolement – c’est pourtant idiot : quand un patient ne va pas bien, il faut davantage de présence, et non une caméra. Ce sont les bracelets électroniques, pour être sûr qu’un tel n’est pas sorti d’un périmètre donné – ce qui permet d’éviter de le faire accompagner par un infirmier ou un aide soignant. C’est l’augmentation des refus préfectoraux de sorties à l’essai. Pour résumer : c’est l’enfermement maximum."

 

..AmiEs de ces pages, je vous informe une nouvelle fois de ma potentialité à l'attitude suspecte, je parle souvent tout seul haut et fort, il m'arrive de faire des claquettes en basket quand je déambule en public, je rie à tue-tête dans le bus sur un bon dessin du Zélium, je sors la nuit colorier des murs alors qu'on y vois rien, je peste sur les uniformes par des regards  indiquant mon degré d'atteinte allergique, je chante avec les petits enfants et leurs amis imaginaires quand ces derniers m'interpellent, je m'énerve quand on me touche sans mon accord, je prends mon psy pour une truffe, des fois, je porte des fringues de gonzesse (mais là c'est parce qu'elles me vont) et bien sur, j'en passe..


vous conviendrez donc qu'une aide m'est nécessaire, et là, restons sérieux, peut-être serait-il bon de mettre en commun vos quelques connaissances et questionnement sur le propos; dans l'absolu un genre de "guide à l'usage du manifestant" indiquant comment s'évader par le trou de serrure qui reste ouvert!

 

si la dernière image semble un peu tordue, elle m'a sauté à l'esprit, car en plus de l'enfermement, il y a aussi l'isolement, et m'est avis que le simple "avis médical" puisse être la plus grosse barrière du chemin, pourquoi?..le secret médical pardi!..moyen permettant bien évidemment de garder le "réseau" de l'enfermé, quand il en a un, bien à l'écart...

 

pour conclure donc...NON JUSTEMENT, T'ES LOUF' ! me disent les petites voix dans ma tête!...

 

..deufr...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires

geneghys 03/02/2012 11:57


Déjà répondu sur faicmfsf.org 


Bises


Gene