Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 18:43

Un sournois traquenard

 

animé par le repoussant

   

"David Pudlagodasse"

 


!!!!

 

Tout a commencé insipidement sous la houlette du présentateur  télévisuel David Pudsacrasse ouvrant son émission en "show à l'américaine" auquel  ne manquaient  guère que les "Pom-pom old Girls", prestation "à la Folie-Gerbière"  qui sera ultérieurement tenue et interprétée sous les  sun-lights du genre "qui veut gagner des millions" et tambours battants  en fion de soirée, ceci  jusqu'au pire des vomis  par l'infect Franz O.Gisbert flanqué pour la circonstance  de sa consœur (vocable prenant ici tout son sens!) la très cornedebuse  attachée au "très déplorable à l'infini" quotidien Débilération . (Mille excuses d'avoir oublié quelques blazes insignifiants au passage!)

L'ouverture de la soiré
e se fit avec un florilège étoilé de questions  plus sottes les unes que les autres du type "Reality-show", très sirupeusement "people" Pauvre pastiche de: "Le Gras-du-Frigo Madame",  "Révellations Intimes", "Gala", "Voici", "Thé ou Café", en "pastiche circus" de l’inénarrable juvénile Catherine Ceylac, avec en subtiles questions avisées-" François Hollande pète-il au lit?", -"François Hollande mange-t-il ses crottes de nez?" .-"François Hollande est-il bon à bouffer du foin?". "François Hollande mange-t-il trop de pâtisseries, de chocolat entre deux cures amaigrissantes?".

Il s'entend bien que les "vaches-qui-rient" fusant comme des mouches porteuses de carreaux d'arbalètes enduits de cyanure  étaient formulées/formatées un peu autrement, bien qu'indiscutablement de la même eau; encore que, si bien observé: A peine en vérité!

Face à de tels "badinages" le candidat de la rue Solférino semblait prématurément soupirer d'aise dans son fauteuil perché l'air de rien et semblait même se dire: -"Parti comme c'est à l'amusement; rien n'est à véritablement à redouter en attendant "le grand oral avec Juppé", il ne s'agira pourtant-là  en vérité que d'une misérable et pitoyable mise en jambes de la part de ces "professionnels de la communication et du conditionnement des masses".

 
http://cettesemaine.free.fr/spip/IMG/logo1.gif
La suite cependant lui démontrera au delà des prémisses exposées comme autant de "nouilles velues" qu'il se trompait un peu hélas un peu "balourdement".


 
(Nous lui reconnaissons cependant d'avoir su remarquablement tenir le coup face à de tels assauts ineptes et salauds, bie quil lui fallut pour cela hélas parfois concéder beaucoupMais là n'est pas notre propos!).

 
Toute cette "mise en jambes" ne visait qu' à "écrouler par épuisement la monture sous son cavalier; contraint alors de vider alors ses étriers...


Ce qui était particulièrement vache mais prévisible pourtant dans une guerre sale, comme celle-là, comme elles le sont sottement toutes!!!!


La perfidie diluée pourtant n'allait pas tarder à cingler  sous le manteau dont s'étaient revêtus les
"Monsieur Loyal" animant ce cirque d'alcoves empestant tout à la fois le crottin, l'urine, la sciure  et le dégueulis de ces vieux bordels de campagne (comme il s'en trouve tant  suivant   comme des sangsues  les troupes de soudards  en guerre avilissant tout, tous et toutes sur leurs passages!).

De ce point de vue-là Antenne 2 aura cette soirée-là "fait le plein des gogues, et même débordé un peu", comme en d'autres circonstances plus insignifiantes en termes  d'abjections.


Cette Chaine  aura en effet    atteint sans conteste ses quota de putanat, de froufrou de casernes!!!!  

 

Antenne-2 , aura jusqu’à la puanteur et transcendé  la fiente de ses concurrentes  au delà de toute imitation!!!!

Bien vite nous nous rendrons compte de ce que l'objet ne poursuivait  rien d'autre par un immense afflux de bêtises incomparables , sous couvert  de "chauffer la salle", que de "galvaniser" le public, et en même temps  "d'épuiser surtout  le taureau", de "crever le canasson sous son cavalier" avant l'entrée en lice, que dis-je:  en scène!  du Grand Toréador Chauve.


 C'est  avec ses oreilles de Mickey, équipé de mulliertta, que le Alain du Ministère des affaires étranges allait planter son décor.  Hommage à la Lucidite, à l'intelligence, à la pugnacité et à l'honneteté de son interloccuteur qui s'en piquait un peu d'orgueil, naïvement, comme un élève sous les compliments d'un professeur qui pourtant allait lui annoncer perfidement qu'il resterait "le petit dernier de la classe" et puis enfin de sortir ses  banderilles et ses épées.Mais l'élève François, de prime abord un peu désarçonné fit de la résistance avec quelques mérites remarqués.

 

Ce Toréador Bordelais, piquador  de circonstance pour lequel les larbins ne dissimulèrent aucunement de vénération ou d'adoration plus grande   aussi servile que parfaite  pour ses employeurs du CAC,  ne manquera pas "Droit dans ses bottes", égal à lui-même et à sa légende,  d'exhiber une machoire carnassièrre insolente, agressive, la lèvre méprisante, de monopoliser la parole, le débat...(comme s'il était possible de débattre avec de pareilles crevures appuyées par pareille valetaille!), face auquel  le malheureux F.H ainsi piégé et  étrillé ne pourra plus se commettre bientôt, que dans le rôle attendu par l'insolent l'ayant  acculé par "sparing-partners interposés"  en répétitions forcées de son précédent exposé en préliminaires concourant  pour partie ainsi à épuiser  sur la trajectoire un  auditoriat préalablement  "mis en bout de course" à dessin. 

(F-H avait déjà plus d'une plombe et demi de conneries dans les pattes, mais ça, il l'aura bien voulu, c'était ausi risqué que con!)


La répétition nuit absolument!!!

 

Pujadas
, que nous n'hésitons pas à nommer,  ne manquera pas son job de garçon  de piste, en nous exposant  sans équivoque ni dissimulation possible  sa lippe réjouie  à l'entrée de sa vedette à lui: Alain Juppé si terriblement carnassier bien campé dans cette arène où tout était semble t-il déjà amplement convenu,
 
Le petit  David, pétris de pus, en mouillait d'aise sa chaise sans même l'ombre d'aucune  pudique retenue.

Ce Bonnard de journaliste "de mes douze",  avec indécence, se pissait de joie sur lui comme un clébard pisse d'envie au pied d' un réverbère sur lequel auraient été déposées des phéromones par une congénère  aimablement en chaleurs...

Il trépignait malgré lui, ce malheureux zébulon de service,  témoignant ainsi d'une grande excitation attendant de son maitre le susucre, la récompense pour tous "ses bons et boyaux services", et ici  sous la forme de mise-à-mort programmée de Mr .Flamby

(Il lui sera même reproché de n'être plus rondouillard, rigolo, d'avoir de l'humour, de se "ségoliniser").

 


Plus con que Pujadas, tu meurs!!!



La bêtise de ses pauvres interventions mesquines et partisanes ne  destinent certainement pas ce tapineur obstiné, "Pusdecrasse" au Pulitzer , ou au PPDA Price, (deux enculeries reconnues) mais bien plus sûrement au mépris quasi universellement partagé!!!



Ne nous y trompons pas...

 

L'objet  en question ici n'est ou ne vient  en aucun cas

 

seconder une forme de soutien

 

à  

 

F.Hollande,

 

ou même à quiconque.


(A chacun ses claques dans la gueule)


!!!!


 

Nous ne voulons ici que conchier les merdias, le traitement de l'info, le "tronqué"  de tout débat placé sous le couvercle verrouillé (réellement ou pas)  des cercueils au fond desquels gisent toutes les possibilités de  débats qui iraient au delà du Spectaculaire, diffus ou concentré...

Nous ne faisons "campagne" pour rien d'autre que de les virer tous, sans distinction, et pas seulement à l'occasion d'une bidulerie électorale, mais chaque jour, de partout, de nos vies, de tous nos instants  en imaginant et créant de manières  irréfutables d'autres possibles qui trouveront à s’affirmer , mieux et autrement!
 
Il se comprend ainsi bien que nous n'entendons en rien "soutenir" ou "participer" à cette campagne électorale, ni même à d'autres, C'est à dire sinon dans l'ensemble:



CONTRE ELLES!

 
En dernier ressort et faute de "punch", la décision de "voter" ou pas reste dans tous les cas le fruit plus ou moins blette d'une détermination, d'une conscience ou d'une hésitation individuelle, plus ou moins malheureux dont chacun connait intimement les effets pernicieux.


Nous avons tendance à penser

qu'il ne se trouve parmi nous de pareilles faiblesses.

 

Quoi? Le FN? Fadrait pas nous prendre pour des cons! C'est tout de même pas dans les urnes ou par des "Lois"  qu'il sera possible de remiser les épouvantails  du fascisme aux poubelles de l'Histoire!!!

Mais bien par la critique de la vie quotidienne et de tout ce qui la conditionne!!!

Notre idée étant faite concernant tout ce qui pourrait en découler et comme résultant inexorablement et répétitivement  d'une chiasse  se  déversant sans retenue dans les caniveaux du quotidien de ces "pauvres que nous sommes et que nous ne voulons plus être" sans pour autant que nous désirerions en quoique ce soit convoiter la  nature ou les projets de leurs richesses "à eux",  de ceux-là mêmes dont nous devrions imiter ou reproduire  jusqu'à  leurs modes de vie à mort, pour , soit disant - "Nous en sortir et jouir un peu  sous peine de périr!"...

 

 

 

Merci Bien!!!


NOUS NE VOTERONS PAS


§§§


 

Nous préférerions pratiquer plutôt joyeusement la Révolution"...

 

Pas vous

 

???

 

Steph




--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com    


Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

geneghys 28/01/2012 12:08


Bien dit, bien écrit!


Malheureusement, dans toutes ces "démocraties", les votes blancs ne sont pas comptés, laissant libre champ à ceux qui vont aux urnes et ça, on peut redouter le pire. Et la France de se retrouver
devant un choix draconien. Qui a assez de carrure pour changer les choses???


Il y a une place à repourvoir, et ce sera au plus futé, narcissique et menteur qui remportera le St Siège!


Pas de bol! Je compatis!


G.