Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 15:09

 

 

 

(suite de extrême-droite hongroise 7: JOBBIK bique bique..!)

Avec la collaboration oh combien bienvenue de

Sam Telam

Mais qui est Gabor Vona?!


gabor_vona

Tronche de cake hongrois

 

Qu'on se rassure, on va la faire vite, d'autant que Gabor Vona est encore un gamin de 1978, ce qui lui fait...35 piges et à 35 piges...on est d'accord!

 

Donc, comme écrit dans l'article précédent, Gabor Vona est le président du Parti Jobbik, Parti pour une meilleure Hongrie!

 

Le petiot est prometteur déjà par un passé qui colle à son électorat, car il n'est autre qu'un bébé qui naquit dans une famille d'agriculteurs de la Hongrie rurale farouchement anti-communiste.

 

Puis, à force d'études et de ténacité bien paysanne, il entre dans la prestigieuse Université ELTE de Budapest. Bien qu'à l'université catholique, sa priorité fut la poursuite de ses études, survient alors une rencontre fortuite au réfectoire dans lequel il va être invité à un rassemblement d'étudiants chrétiens conservateurs soucieux du bien-être de la nation hongroise. Il y fait d'ailleurs ses premières armes dans les conseils d'étudiants de l'université, comme beaucoup de ses amis. Cette rencontre a conduit à une formation d'un mouvement qui a été le précurseur du Mouvement pour une meilleure Hongrie: le Jobbik. Son prédécesseur à la tête de ce mouvement, Gergely Pongratz, était lui aussi un étudiant en histoire et ce, dans la même université, mais pas à la même époque. Vona sait bien parler, même si ce n'est pas un tribun. C'est un jeune homme lambda qui a quelques talents d'orateur qui ne sont pas excessifs.

 

La présence de la droite et de l'extrême-droite est palpable dans les facultés d'histoire; c'est une spécificité de l'Europe Centrale ce qu'on ne comprend pas forcément dans les facultés d'Europe Occidentale, quoique! Mais en Europe Centrale ou Orientale, la problématique du nationalisme vient de ce que ces pays sont fraîchement créés, qu'ils n'existaient pas auparavant, ou dont la souveraineté a été perdue. L'histoire y a donc sa place centrale dans le dispositif gouvernemental. Et elle va apporter des réponses et des explications à tout. Donc après le changement de régime, comme en Hongrie, toute une génération d'historiens changent de bord et deviennent politiciens, premier ministre, ministre des affaires étrangères, ambassadeur, secrétaire d'Etat, et cela signifie que cette discipline universitaire telle que l'Histoire est une porte pour entrer en politique, et beaucoup vont s'y essayer.

Intéressant détail historique! Les Huns se posent en proprios, quelques siècles plus tard, leurs descendants envoient leurs gosses "étudier" l' histoire et ceux-ci en profitent pour entrer en politique afin de pérénniser les avantages acquis, les privilèges.
.
(Je ne peux m'empêcher de faire un parallèle avec le shitstem brésilien.
Les colons annexent les bonnes terres arables, autour du São francisco, le fleuve qui va de Minais Gerais à Bahia. En ayant refoulé les primo-habitants, esclavagisé les africains à la fois dans les mines et dans les champs, ces fazendeiros (coroneis) vont envoyer leurs fils "faire des études". l'aîné sera député (il vote les lois), le cadet sera juge (il les applique). le shitstem est verrouillé, la monnaie peut rentrer dans les coffiots.)
.

C'est en 2006, à l'âge de 28 ans, que Gabor Vona va être élu président du parti et depuis, il est devenu une figure incontournable de la politique hongroise.


Car le Jobbik va briser les tabous politiques.


- La prolongation du moratoire sur la propriété foncière.

- La suppression socio-économiques pour la population tsigane de Hongrie et la mise à disposition d'une force de police rurale ou de gendarmerie pour faire face à la criminalité. Pour traiter le mal à la racine, réformes de la politique sociale et de l'éducation pour cette frange de la population. (La Garde Hongroise fut un des premier essai, mais dissoute en 2009 suite à des excès de zèle)...(Puis va être recréée sous le nom de la "Nouvelle Grade Hongroise", tout un symbole!)

 

Les déclarations du Jobbik sont d'une indignation politique féroce à l'échelle nationale et a parfois incité l'ire au niveau international.

 

Tous les autres partis parlementaires finissent par se rendre compte qu'ils n'ont pas d'autre choix que de faire face aux questions pertinentes que le Jobbik soulève.

 

«Grâce» au Jobbik, tous les partis reconnaissent désormais la nécessité de mettre en place une force de police spécialisée en ruralité, mais hésitent encore de la nommer par son nom historique.

 

Vona le fait en pionnier, il créera la fameuse «Garde hongroise»Gabor ne voit pas cela comme une forme d'une idéologie nationaliste, mais comme critère de valeur pour une action politique.

 

Son affirmation selon laquelle la Hongrie se trouve dans une mauvaise passe est du fait des actions délibérées des politiciens précédents qui cherchaient leur enrichissement personnel au lieu du bien public, avec les conséquences désastreuses que l'on connait. Hop, oubliée la crise de 2008, Vona, prof d'histoire n'en a cure et grand bien lui fasse puisqu'il séduit une grande partie d'un électorat désabusés et désespérés.

 

Vona imagine la Hongrie grandie par des hommes politiques d'envergure qui redorera le blason hunnique et redonnera confiance à la population hongroise.

 

Vona est plus ou moins charismatique par sa voix douce et comme tout bon populiste, il est doté d'un sens de l'humour désarmant, ce qui provoque les rires de son auditoire lors de forums publics.

 

Il vit dans un modeste appartement dans un lotissement de banlieue dans la région Óbuda de Budapest, avec sa femme et est un père de famille d'un enfant., (tout comme Amaninedjad, ou un nom comme ça, président de Perse, juste en passant...), ce qui fait de lui un homme proche du peuple qui comprend ce que ce dernier ressent. Et sa grande peur est d'avoir un jour à regarder son enfant dans les yeux et lui dire: «Lorsque leur pays était en crise, je n'ai rien foutu!»

C'est le critère qui permet de culpabiliser la génération qui vient, tout en donnant "bonne conscience" aux ceusses qui l'utilisent. Le père se place sur un piédestal pour "être aimé", dit-il.
Mais il n' est pas question d'amour ici, ni même d'empathie, il est seulement question d'Egotisme (idem pour les "idoles" des "chansons populaires" franchouilles.) et de relation Dominant/dominé.
  • Le facho a besoin de recevoir les marques de la soumission de ses sujets....oups!! électeurs, tout en affichant un train de vie modeste.
  • Le facho se considère comme "l'homme providentiel qui a sacrifié sa vie à son peuple". 
Et comme les mots portent sens, "les mots me lisent" disait Gatti dans son livre "la parole errante", chacunE n'aura pas manqué de remarquer l'origine chrétienne du PROVIDENTIEL et du SACRIFICE. Qui de plus servent de paravent aux appétits (pasque je le veau bien) du facho.
Se sacrifier en se gavant et en assurant la prospérité à sa progéniture, c'est PRENDRE LES ÉLÉCTEURS POUR DES CONS.
Ainsi on peut se poser la question de l'existence du FHaine français si un de ses fondateurs n'avait pas capté un héritage de manière.....hum!! hum!! plus que douteuse (et je suis poli) ce qui permit de financer ledit parti.... et le Menhir le sait bien , attentif à déjouer toutes les cabales visant à s'approprier le magot (Maigret,Gollnisch, entre autres)
.

Lors d'un meeting de campagne du parti Jobbik dans un quartier de Budapest. Gabor Vona, qui pourrait être l'un des grands gagnants de la crise qui frappe durement la Hongrie, crise bienvenue puisqu'elle est l'une de ses principaux arguments électoraux.

 

«En 20 ans, ils ont réussi à détruire tous les secteurs, l'armée, l'administration, la santé, l'éducation, et même le réseau de transport ferroviaire. Aujourd'hui, ils ont peur de notre slogan «la Hongrie aux Hongrois» parce que ça signifie la fin de ce cycle dont ils ont profité et ils savent qu'ils vont devoir faire leurs valises et partir». 

 

Gabor Vona est un homme habile dans le maniement, non de la gâchette, mais du parler politiquement correct. Si personne ne dit textuellement qu'il faille maltaiter les tziganes, les juifs, etc. Ses discours sont politiquement corrects, mais entre les lignes, un autre message passe comme un ange.

 

Et Gabor Vona, président du parti et chef du groupe parlementaire qui est issu aux élections de 2010 et qui représente 45 pelés sur une assemblée de 386 sièges. Mais, comme on s'en doute, Mac Gabor ne va pas s'arrêter là. Que nenni! Le Jobbik va tenter de faire partie des alliances des mouvements radicaux européens et Mac Gabor va tenter d'être le co-fondateur de l'Alliance des Internationaux européens.

 

Ce fusse une tentative désastreuse que de chercher une certaine reconnaissance internationale en faisant alliance avec le Front National, avec le British European Party, avec le Mouvement Espagnol, avec des Italiens et avec le Parti de la Liberté autrichien.

 

Et pourquoi ce fusse une tentative désastreuse?

Parce que la belle bande d'hypocrites européens sont politiquement corrects et ne s'attaquent pas ouvertement aux juifs alors que le Jobbik est radicalement antisémite. 

Et aussi parce que les fachos ne POURRONT JAMAIS S'EMPÊCHER de se livrer entre eux au COMBAT DES CHEFS. C 'est leur T.O.C. et ils en propagent partout l'INEXORABILITÉ.
 
Sans combat des chefs, PAS DE LÉGITIMITÉ!!! c'est leur cradot.....oups!......crédit....oups!! Credo de merde (j'adore les faux lapsus, vous avez remarqué?....lol!!)
 
Donc, imaginez le topo!! voilà un petit historien d'un petit pays qui PRETEND, se poser en Duce, en Führer sans prêter ALLÉGEANCE aux ceusses qui étaient là avant lui....diantre!! quel culot!!!
 
Et  c'est ça la schtusse (merci Mel Brooks), les fachos s'auto-détruisent heureusement pour nous...ILS NE PEUVENT PAS S'EN EMPECHER,CES CONS-LA!!!!
Y'en aura toujours un pour penser à un moment, pour s'auto-PERSUADER qu'il est l'ÉLU que tout le monde attendait. Et c'est ainsi que la PENSÉE FASCISTE fait son chemin....et sa tombe. Car évidemment, il y en aura toujours un autre pour lui DENIER cette vision et le DÉFIER EN COMBAT DES (petits) CHEFS.....
C'est pourquoi lorsque j'entends parler d'ÉLU (matrix par exemple) j'ai tous les voyants au rouge.

Mac Gabor Vona: VIDÉO

 

 

 

 

Fin de ce huitième épisode absolument....délirant!

 

Tous les épisodes déjà écrits sur l’onglet AZATHÈMES

Menu déroulant: HONGRIE

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans Nos liens déliés!
commenter cet article

commentaires