Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 15:17

 

26 mars 2013  

 
 
 
 
 
 

 

(suite:Extrême-droite hongroise 2: La Hongrie et l’antisémitisme.


(Au cas où vous rencontreriez des difficultés pour visionner les Volumes I et II, veuillez alors vous en remettre au dérouleur qui vous renverra sur les AZA)


Avec la participation de Sam et Steph pour la rédaction.

 


 

Miklòs Horty est donc un semi-dictateur (autant dire un « pseudo démocrate patriote-pater-familias ») qui va faire péter sa loi tout en laissant beaucoup de libertés, sauf aux communistes et aux juifs qui voient leurs droits fondre comme neige au soleil. Il va aussi récupérer les terres confisquées par les Autrichiens et ce, sans effusion et sans sang. (nous a t-on dit sans rigoler du tout…).


On appellera ce moment mémorable: L’arbitrage de Vienne en 1938(C’est très beau, très chic, très pas cher, surtout en musique:tzing-bam-boum-tagada!). Ce qui rendra la fierté aux Magyars qui avaient ravalé leur salive et leurs magnifiques samovars, pendant le règne des abommifreux Habsbourg


1938 est aussi l’année où l’Allemagne nazie édite de nouvelles lois antisémites, ce qui est du goût d’Horty qui étoffe ces dernières par l’interdiction de la franc-maçonnerie, l’interdiction des mariages mixtes et 250’000 juifs perdent leur nationalité hongroise du jour au lendemain. La fRance, "Patrie émérite des Etroits de l'Homme" ne manquera pas d' apporter tout son soutien en promulgant dès 42 la création d'un "Sinistère aux questions Juives" qui obtint un succès jamais démenti ... (Ainsi est reposée et élargie -à quelques variantes et moins d’un siècle près- la question dite de la Juden frage de Bauer dénoncée en 1844 par le jeune Marx…)


1939, le parti de Ferenc Szàlasi«Les Croix fléchées» est officiellement fondé et ressemble à celui du parti nazi ou bien à un panneau de signalisation indiquant le parking de l’hosto bénéficiant d’un innocent sens giratoire reglementairement rectangulaire, en losange et carré à la fois: ça promet!

Leur sens giratoire en coins


hungarista

hungarista

 


1940, Miklòs Horty rencontre Hitler et son larbin Mussolini au «deuxième arbitrage de Vienne».

  • Heil Adolf
  • Heil Miklòs! Ça baigne…dans le sang…hahahaha
  • Oui oui, très bien ton programme. Heil euhhh….
  • Benito
  • Oui, bien sûr, Benito Mousse-aîoli
  • Moussolini
  • Bon. Adolf! T’es un bon pote, mais va falloir me donner de quoi l’être hein, pas vrai…hahaha
  • Mais mon cher Miklòs, je te donne un bout de la Transylvanie roumaine, mais tu rejoins les forces de l’Axe et on s’attaque à la Yougoslavie, et quelques régions par ci et par là, de toute façon, ça ne sert à rien de les citer, d’abord parce que je n’ai pas mes lunettes et d’autre part, ce sont des noms à coucher dehors et dont on ne va pas se souvenir une fois cet article fini.
  • OK boy, wir machen das!

1941, la Hongrie intègre donc l’Axe et Horty déclare la guerre à l’URSS (qui s’accapare odieusement et sans contrepartie la production d’œufs d’esturgeons; Magyar ne rimant pas nécessairement avec Caviar. Il ne saurait par conséquent y en avoir pour tout le monde!) sans concerter ses alliés de l’Axe, à savoir Adolf et Benito.


Et pendant que les quelques 200’000 soldats hongrois guerroient sur le front ukraino-russe, sur un fond musical Techno-Katzacktshow endiablé, des unités allemandes et hongroises se sont mis à massacrer gaillardement plusieurs milliers de Serbes et de Juifs qu’ils jetaient ensuite tout chauds dans le beau et très aryen Danube bleu et ce, en plein janvier 1942.(Ce qui n'est jamais bon en plein conflit mondial larvé mais prometteur pour la postérité quand bien même la météo serait clémente et moins belliqueuse que le sont les protagonistes sus-nommés.).

On peut donc penser que ce fut-là un hiver doux, car le fleuve n'en fut point gelé. 


En 1942, Miklòs le perfide félon, qui s’aperçoit comment tourne la mayonnaise, entame des négociations secrètes avec les Alliés britanniques (l'Albion) et américains-burger.

Mais Adolf se méfie et convoque le Hongrois en 1944 pour lui dire:

-«Heil Miklhauss, tu te fous de ma gueule ou quoi?! Tu provoques les Ruskoff et tu te débines? Tu vas mieux t’impliquer dans notre effort de guerre et tu me signes ce bout de papelard disant que la Hongrie est annexée par le IIIème Riech, sofort!».

- «Nein!» lui réplique le bouillon d' Horty(Tu penses, il a les chocottes parce qu’il est en train de pactiser avec les Anglo-saxons! Ce qui n’est jamais bon en plein conflit mondial larvé mais prometteur quand bien même la météo serait clémente et moins belliqueuse que le sont les protagonistes sus-nommés.).


Alors, la Weihmacht entre en Hongrie et renverse le pouvoir en place pour en mettre un autre à la solde d’Hitler(Au temps le dire de suite, il y a du Goebbels derrière…Hitler est trop con! En plus, pour faire pression sur Miklòs, les nazis vont s’en prendre à deux de ses fils -(Les parents picolent et les enfants trinquent!)- mais on ne va pas entrer dans les détails!) Cet autre gouvernement sera celui de Ferenc Szàlasi et ses «Croix fléchées».

Plus de 430’000 Juifs vont être déportés vers Auschwitz et autres Clubs Merdes de la même « extase ».

C’en est trop pour Horty qui va alors s’opposer à ces exactions en y mettant son veto formel qui  hélas ne vaut plus pipette et jambes de bois.


Bref, en 1944la Roumanie (« Sont-ils fous ces roumains! » aurait déclaré Gérard Depardieu-enfant) ouvre ses frontières aux Bolcheviquesà Staline, pour être plus précis, déclare la guerre à l’Allemagne et la Hongrie et c’est la victoire pour l’armée rouge.(Mais bien sûr pas encore celle du prolétariat!).

 

Horty est arrêté par les Américains en 1945, mais grâce à ses tergiversations par derrière, les Alliés refusent de le juger comme criminel de guerre, comme la Yougoslavie de Tito le demandait timidement.


(Alors, pour les djeunzs qui ne savent pas où est la Yougoslavie, -c’est normal puisque ce pays n’existe plus-. Maintenant, admirez en effet comment tout est plus clair, c’est désormais de la Serbie-Monténégro, de la Croatie, de la Slovénie,de la Bosnie et de la Macédoine.(Non mais: quelle salade!!!).


C’est ainsi que Miklòs Horty deviendra véritable héros national aux yeux des Hongrois et sera le symbole de l’extrême-droite Jobbik.


mikloa_horty

 

Portrait d’un paisible père de famille en pyjama


***

Fin de ce 3 ème épisode absolument saisissant!

Tous les épisodes déjà écrits sur l’onglet AZATHÈMES

Menu déroulant: HONGRIE

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires

geneghys 27/03/2013 18:55


EXCELLENT...attendez la suite, j'en réserve une autre pas piquée des hannetons. Mais pour cela, il faudra lire les prochains épisodes.


C'est ainsi qu'on fait des aza-ni-dépendants...


Gene

Des Apodicticiens 27/03/2013 18:48


La famille de Sarkonaparte, viscéralement "anti-communiste" et se pensant être du "haut-gratin", le "dessus du panier" participait aussi de cette borgeoisie juive passées armes et bagages du côté
des fascistes, quittes à laisser béton leurs frangibus "socialement inféreurs". Naïfs il pensèrent longtemps être "protégés" par leur rang social et que dans certains cas il serait même possible
de "passer au travers du filet" des identifications qu'élaboraient les nazis. Ils collaborèrent donc plus ou moins allègrement. Nous en avons ici un exemplaire juché sur des talons orthopédiques,
et on ne va pas le louper çui-là. N'oublions pas que ses affections nazies et familliales  lui tinrent chaud au coeur jusqu'à son accsession à la pestilence de la république et qu'il y nomma
à ma tête des princi^paux ministères (défense, interieur, etc) des néo-nazis notoires en tir groupé: Claude Gueant, Hortefeux, Devedjian, Guaino, et consorts...les autres se virent attribuer de
bons postes dans les administrations phare ou dans les cercles de la finance...C'est pas neutre ça! On lui cognera dessus à chaque fois que ce sera passible! Sans pitié!

geneghys 27/03/2013 16:21


Oui mais ça vient, ne mettez pas les boeufs après le charriot. Nous respectons une certaine chronologie del tempo et qui va piano, va sano...


Nicolaï Sarko de la Brisekouil n'est pas la Hongrie. Nous lui réservons une place de choix, mais respectons the timing, please. OK boys and girls.


Crénom, il n'y a pas le feu au lac!!


Gene

Des Apodicticiens 27/03/2013 13:49


Il s'agissait bien de ce truc-là. J'avais vaguement envisagé à la première lecture d'en faire un décortiquage en rêgle...Mais occupés ou tracassés comme nous le sommes ces temps ci, le temps(
encore lui décidemment!) m'a manqué et puis j'ai oublié. Je ne sais si je vais ou non m'y employer d'ici à demain et à deux mains....Le doute m'habite.


Mais Cervesia a bien raison, il ne pouvait être question de traiter de la Hongrie en oubliant d'y associer la place des "Nagy de Bogsa" ne serait-ce que parce que l'un de ceux-ci, gagnant par le
mystère des burnes nous a enquiquiné le goulash quotidien jusque là...L'électeur fRançais est un grand voyageur: après nous avoir offert un séjour Hongrois il nous offre maintenant un séjour en
Hollande où on ne peut même plus fréquenter le tea-shop de notre choix.


Quelle putain d'époque!


Merci Gène.


Steph.

geneghys 27/03/2013 12:58


ça fonctionne ou non??


Bon, ben je te file le len ici:


http://www.alterinfo.net/Qui-est-Nicolas-Paul-Stephane-Sarkozy-de-Nagy-Bocsa_a72069.html


Un article tiré des conclusions très journalistiques de notre reporter en conneries favori, le bien nommé St Thierry Meyssan slip!