Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 11:59

Le gouvernement français vient de dévoiler ce qu’il considère comme des zones de non droit, instaurant un peu plus le sentiment d’insécurité pour laisser la terreur s’instaler et justifier de nouvelles mesures de cloisonnement acceptées ovinement.

 

Un seul proverbe saurait peut-être répondre à de telles bêlantes inepties :


FAUT PAS PRENDRE LES ENFANTS DE BANLIEUE

POUR DES CONNARDS SAUVAGES…

http://2.gravatar.com/avatar/5655d36287eaa9ba392df4e7fbae9eb5?s=45&d=monsterid&r=G


(Attention, cette rubrique consiste en un détournement sémantique de proverbes et expressions connues)


affiche sarkozy-pyromane

_____________________________________________________________________

 

(Réponse de Steph)



 Avec MANUEL TANGO-CHARLIE, à l'instar de son prédécesseur dans la fonction, j'ai nommé:"le petit Nicolas des beaux quartiers", la valse à deux tons devient mouvementée sous la direction du "maitre-aux-kôgnes"...


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1c/Valls_Toulouse_2012.JPG/220px-Valls_Toulouse_2012.JPG

(Houuuu, le vilain gros rat gris!!!)

 

-(Attention ceci n'est pas un détournement mais du confinement)-
_________________________________________________


Et hop donc! Dénoncez vos cavaliers et vos cavalières...Il n'a décidément pas grand chose à lui envier au "petit Nicolas", cet emperlé de gris...

 

Contrairement à une époque pas si lointaine, il ne nous sera pas facile de savoir comment passer en "zone libre" pour y organiser la résistance....

Aux plus optimistes qui soutiendraient que la "porosité des frontières" de ces zones permettra à quelque uns d'échapper au nouveau Karcher pourvu qu'ils le veuillent un peu en se faisant "discrets", nous opposerons qu'il est facile exactement dans la même proportion de généraliser un tel état de siège à toute une région, voire à tout un pays, sans que plus personne ne moufte tellement sinon en avançant quelques plates balivernes visant à nous faire accroire que "le fascisme" ne serait pas encore en train de gagner, qu'il y a loin de la coupe au lèvres, de la troupe aux camps, de la croupe aux fouets. et même de la matraque aux fers..".


 -(....C'est la Valss brune des jeunes loups Gris...)-



Nous accorderons au "Maitre des veaux-gras et des chaussettes-à-clous" , qu'il ne se sera embarrassé d'aucun "distingo" trop prononcé, que son action englobera pêle-mêle tous les pauvres là où leur fureur aura été sinon constatée là où elle pourrait "prévissionnellement" exploser; localement d'abord, puis partout ensuite en généralisant l'expression de l'insatisfaction et de la guerre sociale qui vient....heu...(?).

 

HPIM2742


Steph
--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

Steph 09/08/2012 20:09


Eté foireux, coups tordus et essorés:


Mais qu'-donc que cette conclusion sibylline  collectif Rom?
-"Les migrants roms sont des Européens, mais ils font tache pour toutes celles et ceux qui ignorent trop souvent qu'ils devraient voter à droite."
Là, ça fait tache aussi...Au delà même de la question que pose le fait de voter et croire ainsi maitriser sinon son destin au moins son présent.
Steph

ZEC (Zebres en cavales) 09/08/2012 19:50


Roms / Valls, Hollande / L'été des coups
fourrés


[Emprunté ce qui suit aux Zébres en cavale
ZEC ]


~


L'été de la gôche : saison des expulsions


« Quelle que soit la légitimité que confère l’élection, aucun responsable politique ne détient le mandat de fouler aux pieds les principes les plus
élémentaires de la République, et de désigner à la vindicte des millions de personnes. » Ligue des Droits de l'Homme


Sarkozy et son gouvernement n’avaient pas réussi à les expulser, le PS l'a fait: l’évacuation d’un campement de Roms près de Lille s’est faite avec l'intervention de deux compagnies de CRS.


150 CRS arrivées vers 6 heures du matin sur ce terrain appartenant à l’Etat et à la communauté urbaine de Lille.


150 CRS face à 200 personnes et leur trentaine de caravanes.


On ne sait jamais. Ces gens là sont violents... Et surtout ne pas s'arrêter en si bon chemin. L'été est toujours la saison des coups fourrés. La gôche connaît cette tradition
« républicaine ».


Après Paris et Lille c'est au tour de Lyon:


« Plusieurs dizaines de Roms roumains, bénéficiant de l'Aide humanitaire au retour (ARH), devaient quitter le territoire français depuis Lyon, jeudi en fin
de matinée, à destination de la Roumanie, une "expulsion sous couvert humanitaire" selon des représentants d'associations.


Jean-Philippe, militant pour la défense des Roms, chiffre à 240 le nombre des personnes devant embarquer dans un avion à l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon. Il
parle "de la plus importante expulsion à Lyon depuis le début de l'année" et depuis l'élection de François Hollande. » [AFP]


« On » a cru un temps qu’une fois Hollande élu monarque les choses changeraient. Durant la campagne électorale il avait fait part de son humanisme éclairé aux associations de défense
des Roms:


« Lorsque des campements insalubres sont démantelés, des solutions alternatives doivent être proposées, avait-il écrit. On ne peut pas continuer à accepter
que des familles soient chassées d'un endroit sans solution. »


Un genre de promesse qui n’engage que ceux qui y croient. Et les expulsions se font  sous couvert humanitaire pour la bonne conscience d'un certain électorat.


Tout est  dans l'ordre des choses:


« Mardi 31 juillet, le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a déclaré que chaque fois qu'une décision de justice le justifierait, "il y aura démantèlement
de campements". » [Le Monde]


Eté 2010, les socialistes dénonçaient la politique menée par la droite:  « La dureté des mots et la dérive des propositions n'ont d'égal que
l'ampleur des échecs de Nicolas Sarkozy en matière économique et sociale », avait clamé Martine Aubry.


Aujourd'hui, le ton apparaît beaucoup plus mesuré chez la plupart des parlementaires de la nouvelle majorité de gauche. « Manuel Valls est obligé
de faire respecter la loi, considère ainsi Eduardo Rihan-Cypel, député PS de Seine-et-Marne. Il faut aussi comprendre les élus locaux, un maire ne peut pas tolérer un tel bidonville (...). En
plus, ces camps sont souvent dans les communes les plus pauvres. »


A l'Assemblée, mardi après-midi, un certain nombre d'élus semblaient pour leur part gênés aux entournures et refusaient de s'exprimer sur le sujet. Seul Pouria Amirshahi, député PS des Français de l'étranger, a vivement marqué son opposition aux déclarations de M. Valls: « Cela va un peu à rebours d'une culture de la concertation. La culture de la gauche est de dire: l'action réformatrice prend du temps. Décréter le démantèlement en
claquant des doigts va donner le sentiment que la politique est impuissante. » [Gisti]


Sous un autre gouvernement de gôche, c'est Edith Cresson, alors premier ministre de Mitterrand, qui nous émerveillait sur le registre de défense des décisions de justice et des nécessaires
expulsions.  En juillet 1991, au journal de 20 heures sur TF1,  elle préconisait l'emploi de "charters" pour expulser des étrangers en situation irrégulière. Des vols spéciaux qui
ont depuis fait depuis le bonheur des gouvernement successifs :


« les charters, ce sont des gens qui partent en vacances avec des prix inférieurs. Là, ce sera totalement gratuit et ce ne sera pas pour des vacances. Ce
sera pour reconduire des gens dans leur pays lorsque la justice aura établi qu'ils n'ont pas le droit d'être chez nous. »


Les migrants roms sont des Européens, mais ils font tache pour toutes celles et ceux qui ignorent trop souvent qu'ils devraient voter à droite.


Collectif solidarité Roms et gens du voyage


Posté par charles tatum à 19:25 -

Steph 09/08/2012 09:58


Manuel Hortefeux n'aime pas le chant des guitares. Il fait expulser plusieurs dizaines de roms d'un centre d'hébergement d'urgence à Marseille en dépit des promesses électorales
du  président Gouda.


http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet.php?abo=2903476&serv=10&idCla=3636&idDoc=2103059&utm_source=ofmnewsletter&utm_medium=lettredinformation&utm_campaign=informationsgenerales

Steph 07/08/2012 15:36


Naguère pour en chier nous avions les célèbres "dragées Fuca", désormais nous aurons les "petits bonhommes Valls" qui à grands coups de rangers
-(de fabrication fRançaise)- dans le ventre, nous montreront comment bien repeindre les murs de nos clapiers à prolétaires, de nos centre de rétetion, de nos
cellules en CRA ou en maison d'arrêt...A quand les enceintes du bagne?


Prolétaires...Un terme exhangue qui désigne encore une classe qui bien que laborieuse ne peut plus s'apparenter à ce que désigne le vocable en question; en effet: ils ne sont
même plus  propriétaires de leurs forces de production et leur réalité se rapproche bien plus en fait de celle du statut de l'esclave salarié
jetable à tous moments que de celui de ceux qui pouvaient encore au siècle dernier faire trembler le vieux-monde au moyen de grèves et d'insurrections.


Issus d'un capitalisme-pater-familias hérité du XVIIIeme siècle  devenu archaïque et obsolette dans son processus d'expansion incluant le principe vachard de "l'interchangeabilité", les
maitres devenus eux-mêmes  des valets fragiles et précaires, de simples outils de management qu'il suffit de lourder ou remodeler selon les exigences productivistes du moment.


C'est ainsi que tout ce qui représente en gadgets le symbolisme de leur acension sociale est unanimement reconnue maintenant comme excroissances du larbinat et de la lêche. et méprisés partout.
L'automobile elle-même, fleuron exxtérieur du confort et de la liberté acquise dans la servitude y est ouvertement vomie ou brulée sans distinction, de la plus modeste à la plus luxueuse par le
simple fait même de tout ce qu'elle représente, même s'il s'agit de courir s'entasser une fois par an sur des plages pourries après avoir quasi péri dans les embouteillages pour parvenir à de si
piètres onsolations pré-digérées.


Une voiture, ça se crâme ou bien ça se vole, y compris pour aller nulle part!!!


Les plus beaux "voyage" se  font parfois sur place....C'est bien ce que redoute Manuel Tango-Charlie!!!


Steph


.