Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 14:19

Le réveillon devant les prisons !

Partout, depuis les centres de rétention jusqu’aux institutions pénales !

Les manifs bruyantes devant les prisons pendant le réveillon sont une tradition courante dans plusieurs endroits du monde pour se souvenir de ceux qui sont détenus par l’État; une façon d’exprimer sa solidarité avec les personnes emprisonnées.

Si nos manifs se tiennent en dehors des prisons ou des centres de rétention – où les prisonniers font face à la déportation parce qu’ils n’ont pas les bons papiers voir pas du tout de papiers – nous voulons venir ensemble pour casser la solitude et l’isolement.

Le système carcéral n’est pas réformable, parce qu’il est pourri depuis sa racine, ici et partout. Ça ne rend pas les gens meilleurs ni ne contribue à résoudre les conflits sociaux. La coexistence en vigueur, basée sur l’esprit de compétition et l’injustice, met sous les verrous ou déporte des gens, d’une part pour être débarrassée de tout ce qui est considéré comme problématique, d’une autre pour intimider et faire des exemples de ceux qui cherchent désespérément la liberté.

Que les gens soient incarcérés parce qu’ils ont probablement volé ou détruit la propriété, ou même resquillé, ou qu’ils soient en prison parce qu’ils ont fui leur pays d’origine à cause d’un manque de perspective ou de la peur d’être poursuivi en justice – tout cela repose sur le même fait : l’existence de normes prédominantes qui déterminent ce qui est bien ou mal, ce qui doit être protégé et ce qui doit être sanctionné. Les lois et les règles sont décidées par une poignée, et à leur tour d’autres doivent se soumettre à celles-ci. Nous devons en finir avec cette logique de la sanction et son confinement qui en résulte. C’est pourquoi, pour nous, l’abolition de chaque institution coercitive est seulement possible au sein d’un processus qui voudrait renverser l’existence actuelle dans sa totalité, afin de rendre possible un monde sans exploitation et oppression.

Quel que soit l’endroit où vous êtes, rencontrez-vous pour le réveillon devant les prisons, faites du bruit et prenez les rues pour exprimer l’idée d’un monde sans domination et coercition. Nous voulons utiliser notre solidarité et entraide pour abattre tous ces murs pierre par pierre.

Nous voulons un monde sans murs ni frontières.


Nous nous battrons ensemble : JUSQU’À CE CHACUN-E SOIT LIBRE !

Des individus/groupes anarchistes et autonomes

Traduit en collaboration avec contra-info à partir du texte de l’affiche ci-dessous (la télécharger en format PDF), collée dans plusieurs villes allemandes. 

http://de.contrainfo.espiv.net/files/2012/12/Silvester-zu-den-Kn%C3%A4sten-2012-131.jpg

 


Silvester zu den Knästen! Überall vor Abschiebezentren und Strafanstalten!

Un texte similaire a été publié en anglais sur anarchist news325 no state….

  1. Ping : [International] Appel à des actions contre toutes les prisons lors du Réveillon | controappuntoblog.org

  2. Votre commentaire est en attente de modération

    Et…belles « belles » à celles et ceux qui s’en échappent!!! Il est de toute première urgence de leur prêter « main forte », d’être un moment de cette logistique du refus de la domestication et de la démolition mentale des gens par l’enferment dans les taules ou encore les institutions psychiatriques, les CRA, etc. Si on se cogne de « Noël » et du « Nouvel an », nous pouvons affirmer que chaque jour de liesse est une insulte aux « enferméEs », aux otages d’une barbarie étatique!!!! (Et il fut question des Beaumettes comme scandale il y a peu…Comme s’il n’en allait que de ça!!!).
    Il est des pays où « les retenus » ne sont pas même entravés et ne subissent aucune de ces tortures modernes…Où des parties se jouent et se perdent, avec leurs rêgles de conduite…La mise en captivité y est inconcevable!!!


  3. Nosotros.incontrolados

Poster un co

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires