Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 12:50

 

 

Les menaces qui planent sur le Chantier Naval ne font pas sombrer la détermination des ouvriers du coin qui se sont affrontés aux keufs et se sont passés même de tout aval syndical pour le faire.

 

La rage est bonne conseillère!


 

 sachant à quoi s'en tenir avec les journalistes, les ouvriers des chantiers refusèrent même de leur adresser la parole et les envoyèrent se faire foutre.

 

Voila qui a le mérite d'être clair...


http://www.larazon.es/images/uploads/image/f0/f4/334937/c617x266_034sev12fot3.jpg?1318371558

LES BELLES NUITS DE SEVILLE

_______________________

 

-Steph-

 

Via "Le chat noir Emeutier" (voir en lien)


Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES
commenter cet article

commentaires

deufr 13/10/2011 22:04



..ça barde hier à Seville?..ok ok blague facile risqueriez vous de dire?..et non, en réalité, c'est hyper subtil et va parfaitement avec ces calles en bourg restant là où c'est chantier, haut et
fort, véridique et illustré :


Acte I, scène 2:



« LE COMTE. Je ne te reconnaissais pas, mais te voilà si gros et si gras… »


« FIGARO. Que voulez-vous Monseigneur, c'est la misère. »





Le barbier de Séville, ou la précaution inutile...





y'a d'la culture hein!...sur brûlis!..héhé




Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif 13/10/2011 22:19



Cher Deufr, tu as grandement de reprendre ainsi à rebrousse poil le barbier....Tellement même qu'il semble bien que, contre toute évidence au lieu de véritablement honnir et agonir les
oppresseurs les ouvriers de Séville comme les ouvriers d'ailleurs, de Lorraine par exemple, donnent en "defendant leur outil de travail et les lois qui l'encadrent" de la mousse à ceux-là même
qui entendent les tondrent encore plus ras si possible....


C'est un peu comme cette chanson impossible et insupportable  de B. Lavillier après les grosse bagarres dans le bassin sidérurgique de Longwy: "Mains d'or". -"Travailler encore, travailler encore avec mes mains d'or....".


Jusqu'à quand? Bordel!


Steph.





 



ghyslaine asper 13/10/2011 15:29



de tout coeur avec vous Amigos