Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 08:53

 

 

ni2-23-06-13

 

Il est toujours difficile de commencer un billet qu’on a envie d’écrire, mais on en a pas les tripes. D’autant plus difficile quand ce message doit apporter la nouvelle du décès de l’un des nôtres, de l’un qui a fondé en grande partie les AZA/NI et ses blogs dérivés.

 

Alors, comment trouver la bonne formule pour annoncer que le crabe a emporté Steph cette nuit de vendredi à samedi 30 novembre 2013, à 04:00 A.M. heures du mat?

 

Déjà que le message que l’on reçoit dans sa boîte est simple, limpide, sans fioriture, comme on les aime quoi! Mais qui sonne tout de même comme un couperet qui nous tranche tout élan lyrique, ce que Steph aurait d’ailleurs franchement détesté.

 

En effet, ce grand sensible préférait ruer dans les brancards avec la bonne dose d’humour qui lui était propre. Il est vrai aussi qu’il bataillait plus avec son ordi (qu’il prenait pour une machine à écrire électronique) qu’à pondre des billets ou des commentaires qui pouvaient heurter. Mais il voulait la contradiction, il voulait du répondant, des arguments, quitte à ce qu’il soit mal compris, ce qui le faisait souvent plus souffrir que de raison.

 

Il était lucide et comprenait vite le double langage qu’usaient certains fachos. C’est qu’il savait les débusquer, il avait le flair pour ceux-là et n’hésitait pas à les tourner en bourrique. Bon, il savait aussi se planter grave et à nous de le réveiller!

 

Il lui arrivait aussi de brusquer ses amis et celles et ceux qu’il aimait, mais ne comprenait parfois pas le retour de manivelle, ce qui le faisait beaucoup souffrir.

 

Un grand incompris que ce Steph!

Mais qui nous a bien fait rire aussi!

 

Je ne vais pas écrire un truc gnangnan et long comme un jour sans pain, il aurait détesté cela. Et il est vrai itou que ses apparitions parfois acides sur le site se faisaient de plus en plus rares.

La constellation du Cancer l’a libéré d’une longue agonie cette nuit et c’est tout!

 

Si il laisse derrière lui une compagne, Edith, et les ami-es qui l’aiment, il s’est endormi très très tôt ce matin pour ne plus jamais se réveiller. À nous maintenant de continuer les AZA/NI et de faire chauffer les lance-patates pour faire feu sur les corbillards!

 

Pour conclure ce message, Steph, je sais que tu étais fatigué et que tu aspirais à te reposer pour ne jamais te réveiller. Ton silence de ces derniers mois nous a appris à nous débrouiller sans toi. Mais on ne t’oubliait pas pour autant, loin de là!

 

Tu vas manquer aux AZA/NI! (Oui alors pour celles et ceux qui n’ont pas suivi depuis le début des AZA, le logo choisi par Steph et pour savoir ce que cela veut dire, allez sur la page-onglet le «site»  , une page qui vous dévoilera tout, même la plume incisive de notre ami aujourd’hui parti dans les méandres du néant.)

 

Tu vas me manquer!

On t’embrasse une dernière fois et très fort.

Adieu Steph!

ATT912452

 

(Et un tout garnd bonjour à Edith qui se met au cours d’informatique pour reprendre le flambeau de son compagnon qu’elle a accompagné courageusement depuis longtemps!)

 

Gene

http://lesazas.org/

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans Territoires Zymotechniques & Apodictiques
commenter cet article

commentaires

Yann 03/12/2013 23:52


Salut, 


Triste nouvelle, mais à laquelle je m'attendais... Plus de nouvelles de Steph sur ses pages: cela me laissait envisager le pire.


Son esprit caustique, clairvoyant et sans compromis, ainsi que son humour me manquent déjà et je regrette de n'avoir pas connu ses billets plus tôt.


Une pensée pour sa compagne et ses amis.


Je ne lâcke pas les AZA!...


@+

cervesia 02/12/2013 14:56


et merde !!!


ça va pas être facile de dire ça aux amis lointains, proches, aux femmes, aux enfants... va falloir que je l'annonce à son fils....qui a le même caractère....et même si ils ne se sont jamais vus,
un père qui part ça reste un moment pas facile à gérer...


maintenant il se repose


condoléances à edith et à vous tous


 


à edith : tu as mon email, si je peux faire quelque chose pour toi , n'hésites pas


 


 

ocsena 02/12/2013 11:28


Ben, le genre de nouvelle du matin qu'il faut arriver à encaisser.


Grosses bises à Edith et à tous.


Alain


 


NB : J'appellerai Edith, of course, mais là ce n'est sans doute pas le moment idéal.