Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 00:51
Mettre le doigt sur le storytelling intellectuel (zaz)
 
 
******************************************
 
{{Avertissement}}
 
 
-Comme le lecteur le sait déjà, la mention "zaz" accompagnant nos textes indique une manière
 de faire délibérément décalée, qui ambitionne par un éclairage oblique à plus de perspicacité
 dans le traitement des questions politiques.
 
- C'est dans l'humour raté que, selon nos plus brillants détracteurs,
nous sommes de loin franchement les meilleurs.
 
 
******************************************************
 
{{1. Thème géné}}
 
Nous savons tous ce qu'est le storytelling, mais nous en limitons ordinairement  l'usage supposé au commerce politique, aux élections,  à l'art d'habiller tel Marquis de Carabas, maître somptueux un peu surfait du Chat botté et divers autres petits marquis et messieurs moins connus voués à devenir ministres ou députés ou même président comme en 2012.
 
Le storytelling convient parfaitement aux trognons gentils minous citoyens que nous sommes, volontiers mangeurs à notre façon quoi que nous nous en défendions de n'importe quel Canigou ou pâté ronron spécialement poêlé pour nous à notre goût.
 
Le storytelling habille les hommes et femmes politiques, les programmes et les doctrines, il habille plus largement aussi les célébrités de nature diverse du cinéma, de l'art, de la littérature, etc. etc.etc.
 
On va se demander dans quelque temps comment seront habillés pour la fiesta 2012, François et Sarko.
 
Sarko, on se le rappelle, était vêtu la dernière fois en habit de Noël, en "battant" aussi, etc. Bref, il était l'interpellateur de pauv cons, le distributeur du gagner plus pour ceux qui travaillaient plus, il était aussi le manieur de karcher dans la tenue combinaison adéquate, etc. etc. Il y avait dans Sarko avant l'heure de l'Obama en petit, pas black, version française.
 
Habiller Sarko cette fois ça va pas être de la galette.
 
Habiller François non plus. Pour faciliter les choses déjà il a maigri, mais bon. Il va falloir pas mal d'experts en communication pour nous le looker ou relooker.
 
*****************
 
S'habiller en futur Goncourt, ou plus fort s'habiller en futur Nobel comme Le Clézio c'est quand même un sacré boulot. Ou pense à BHL qui porte le même col ouvert depuis trente ans, tu vois ça ?
 
*****************
 
Petitement beaucoup de gens parmi nous, minus comme nous, s'habillent en quelque chose qui supposément pose. Moultement  la jouent encore anarchiste, (on parlera pas du style écolo), il y a aussi depuis le web la catégorie des outrés, droits de l'hommistes etc. Indignés quoi !
 
*****************
 
Mais on n'est pas là pour parler et critiquer les malheureux copains, on se rappelle comment autrefois ceux qui s'interprétaient en baba cool, maoïstes,  staliniens, trotskistes même ont eu du mal à se recycler. 
 
******************
 
{{2. Thème particulier aujourd'hui : le journaliste intello médiatique et l'économiste de Sciences Po son frère, son alter ego}}
 
La ligne qui nous conduit vous l'avez compris c'est la certitude que chacun de nous, petit, moyen, grand penseur ou pensoteur, vrai, faux intello qui parle en tout bien soigneusement,  invente selon son talent sans  s'en rendre compte une histoire si possible jolie et bien construite et dite selon la métrique qu'il imagine en totalité une démonstration totalement de raison.
 
Certes le véritable Vrai n'est pas une impossible réalité, la science est un horizon estimable, mais il y a des beautés, des "vérités" qui ne sont que verbales dans leur cohérence même. 
 
Le storytelling guète tout discours humain.
 
Nous avons à cet égard tendance par prudence et par pratique à croire que la science économique dont on nous a si élégamment gavé depuis trente ans n'est souvent que belles poésies et séduisantes sagas.
 
-Ah le temps des anticipations rationnelles !
 
-Ah le temps (il y a cinq ans pas plus) où le modèle économique à suivre de tous les parleurs qualifiés sérieux était celui de l'Irlande ou de la Grande Bretagne. Il y a à ce sujet des pièces d'anthologie qui sont sans doute maintenant  dissimulées.
 
-Ah le temps présent, ouvrez le ban, chantez le choeur, la crise ! la crise ! la crise ! le déficit, la dette, l'UE, la Grèce, les banques très méchantes, etc.
 
Les choralies médiatiques sont désormais extrêmement envahissantes, elles sont même talentueuses. Les ondes nous enchantent, les "frères" Cohen comme d'hab interprètent parfaitement, ils ne sont pas les seuls et vous avez à disposition de très belles performances !
 
Le quintet-sextet-septet  qui nous plaît énormément passe chaque jour dans "C dans l'air", il est de qualité et il est plutôt honnête et sympa, il est fait de journalistes brillants et de non moins brillants chercheurs-directeurs de-recherche à Sciences Po. C'est très réconfortant ! Oui Il y a des hommes tout simplement qui ont compris la crise et vous expliquent le monde.
 
Les éminents garçons qui vulgarisent pour nous tiennent leurs infos de synthèse du plus brillant niveau. Christophe Barbier, méritent une ovation à cet égard, quel talent ! Il est pas mal ce garçon pour un type de droite !
 
*****************************
 
{{3. A quoi voulons-nous aboutir ?}}
 
 
 A ceci : malgré le cafouillage des UMP débiles en exercice ou égarés dans la rue, malgré la singularité douteuse encore des socialos dans le discours, qui ne peuvent de ce fait que s'améliorer,
 
{{{la crise n'a plus qu'à bien se tenir, on en sait sans doute assez pour pouvoir parfaitement s'en sortir. }}}
 
Le storytelling est une belle et réconfortante chose  !
 
2012 n'est pas l'épouvantail que l'on dit, amis !  et les chômeurs sont du pipeau ou le seront rapidement.
 
 

*************************************************************

 

{{{Les Inoxydables Philosophes de l'Ocséna vous saluent  bien.}}}

 

***********************************************

 

{{Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée}}
 
 

 

 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans ZAZ DANS LE QUARTIER
commenter cet article

commentaires