Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 12:51

by geneghys

(Suite de Négoce des matières premières: des affaires qui roulent…)

careta.jpg


L'ONG DB s'occupe de ces obscurs négoces pour que la répartition des rentes de ces matières premières se fasse de façon optimale. Un bon nombre de pays en voie de développement produisent ces matières premières: agents énergétiques, métaux ou encore produits agricoles. Les recettes de l'exportation de ces matières premières représentent souvent entre 80 à 90 % des recettes de ces Etats, donc il est fondamental pour eux qu'ils finalisent correctement le revenu de ces matières premières. Mais ils se retrouvent face à des groupes de trading de telles tailles qu'ils ne sont pas souvent en position de force pour négocier de manière idéale. Sans compter que ces grands groupes ont des bataillons de juristes et d'experts-comptables qui connaissent tous les rouages pour maximiser les charges fiscales et notamment en extraire les profits afin d'abriter ceux-ci en douce, en douce et bucolique Helvétie. À voir les prochaines votations où l'UDC se remet en quatre pour perfectionner le renvoi des requérants d'asile, il semblerait qu'ils fassent moins la fine bouche quant aux fonds venant de l'étranger.

Blague à part, il est effrayant de voir le Bengladesh de sommer la CE de ne pas prendre des mesures sanctionnaitrices qui priveraient de travail plus de trois millions d'ouvriers-ères dans le domaine du textile. Alors, les plus de 1'000 victimes de «l'incident du 25 avril 2013», merde quoi c'est vrai! Regardons Doha! N'est-ce dont pas une ville qui se construit avec le sang des asiatiques, hein?! De toute façon on s'en tape, puisqu'à Doha, il y aura la Coupe du Monde de Foot en 2022.

Donc retour en Suisse où nous voyons deux cantons se détacher: Genève et Zoug. Zoug joue un rôle clé dans le développement du négoce en Suisse, surtout que deux mammouths y crèchent: Xstrata et Glencore. Glencore qui, même sans être fusionné avec Xstrata (entreprise connue pour celles et ceux qui me lisent assidûment), est la plus grande entreprise de Suisse. Et non Nestlé, comme auraient pu croire tous les amoureux du chocolat et du lait en poudre!

Pourquoi Zoug?!

Parce que ce canton pratique un régime fiscal agressif (entendons par là, particulièrement avantageux) pour les gens riches qui veulent devenir encore plus riches (pathologie que l'on retrouve fréquemment chez les gens qui brassent du fric!). Aussi le nombre de sociétés boîtes-aux lettres fleurissent, ce qui n'est pas un secret pour les Zougois qui n'en sont pas très fiers. (D'autant que les prix des appartements explosent, ce qui prétérite le Zougois qui a un salaire normal.)

Glencore, késako?

Ben, c'est un bâtiment normal où «Glencore» est écrit en tout petit petit sur une plaque, et qui contient des bureaux. En fait, ce bâtiment ne se différencie pas de ceux des autres entreprises. Or, il y a 17 entités qui sont sous le même toit: Glencore-cuivre, Glencore-zinc, etc...

Mais pas que! Glencore a admis devant les Parlementaires fédéraux de ne pas avoir payé d'impôts sur ses bénéfices lors de ces deux dernières années en Suisse.

Et pourquoi?!

Parce qu'en 2008, une réforme sur la fiscalité sur les entreprises a été votée par le peuple et qui a été acceptée à la raclette. Et là, non seulement les votantEs se sont vuEs pigeonéEs et retrouvéEs des benêts en diable, mais les cantons et la Confédération se sont aussi rendus compte que les pertes fiscales sont non seulement beaucoup plus élevées que prévues, que cette nouvelle loi sur la fiscalité offre des mécanismes qui permettent de rendre déductibles tous les apports en capitaux des entreprises. In french, dans le cas Glencore, ces nouveaux mécanismes lui ont permis de réduire ses dépenses fiscales à zéro.

Et pas que!! Car non seulement Glencore profite de cette nouvelle loi, mais les managers itou! Et pourquoi?! Parce que ces managers sont aussi actionnaires de cette société (vo articlepour celles et ceux qui ne suivent pas) ....Et leurs fonds propres, ben c'est leur apport en capital. Comme leur propre capital est apporté dans la société, ce capital est déductible des impôts. CQFD et vas y que je te roule dans la farine!

couilles_en or

Manager en plein boulot

Mais Glencore est à Zoug depuis 50 ans et emploie 600 pelés du coin. Qu'il y ait le siège de Glencore à Zoug n'est pas gênant en soi si il n'y avait pas ses activités dans certains pays fragiles ou parfois fort corrompus. Le fait que cette société se soit implantée à Zoug fait de la Suisse un «paradis fiscal»; parce que «paradis fiscal», ce n'est pas que de bas impôts, c'est aussi un niveau de top secret.

Pour la petite histoire qui fait sourire le popotin dans le sens de la longueur, Glencore a été mouillée dans des affaires de corruption au niveau européen.

Comment que cela?! En Europe??

Et oui!

En juillet 2012, Glencore a été condamnée par un tribunal de première instance à Bruxelles pour avoir corrompu un haut fonctionnaire de l'administration européenne à Bruxelles, Karel Brus, ancien membre de la Commission européenne de l'agriculture, qui a fourni de 1999 à 2003 des infos sensibles à Glencore Grains Rotterdam et cela en échange de compensations financières et en nature. (?) du yaourt?

Laissons ces basses affaires entre initiés et retournons à Zoug, bucolique petit canton helvétique, qui abrite 110'000 habitants, 85'000 places de travail et... 30'000 entités juridiques.

Entités juridiques, mais késako?! Dit l'écho!

Prenons une entité économique! Cette entité économique peut avoir dix voire douze (ou plus si affinités) entités juridiques si ça lui pète. Puis, il y a aussi quelques centaines voire 3'000 entreprises qui sont à domicile, les fameuses «boîtes-aux-lettres», ce qui est légal dans toute la Suisse. Les autorités zougoises ne focalisent pas sur ces sociétés qui peuvent dégager très vite, qui sont donc très volatiles. Non! Pour elles, (les autorités zougoises pour celles et ceux qui sont perduEs) il faut offrir une place intéressante pour l'économie, offrir la formation, les infrastructures, des crèches, de quoi avoir une vie sociale et familiale agréable. Or là, les restrictions budgétaires les obligent à supprimer des postes d'enseignantEs! Pourtant, selon le département des finances cantonal, tout le monde paie ses impôts selon les règles légales, y compris les 594 employéEs de Glencore!

Mystère....

mystere

Articles à retrouver sur AZATHEMES, sous chapitre: LE REDOUTABLE MONDE DES AFFAIRES

Sous-sous chapitre: LE NÉGOCE

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

Steph 13/05/2013 13:49


Merci Ghys pour cette contribution. Par ailleurs j'ai appris ce queton ami et toi traversiez en ce moment, je suis de tout coeur avec vous!


Steph

ghysnini 12/05/2013 17:11


http://www.hebdo.ch/dans_le_ventre_du_monstre_155392_.html                 
                      Glencore s'enrichit sur le travail des enfants, des très jeunes et des pauvres