Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 14:43

Paroles Nilda Fernández




Parole de chanson On t'a appris



On t'a appris à te taire
Au milieu d'une forêt de gens
Qui portent des muselières
Que portaient leurs parents
Comme ça en plus de se taire
Ils peuvent pas goûter les fruits mûrs
Ceux qui poussent en été, en hiver
De l'autre côté du mur

On t'a appris à rien dire
Quand ça peut déranger quelqu'un
On t'a appris à te taire
Alors tu hurles comme un chien

On t'a appris à plus voir
Les barreaux sur ta fenêtre
En mettant un foulard noir
Tout autour de ta tête
Comme ça en plus de rien voir
Tu peux pas t'essuyer les yeux
Tu peux pas toucher tes larmes
Quand tu es malheureux.

On t'a appris à rien dire
Quand ça peut déranger quelqu'un
On t'a appris à rien voir
Et tu renifles comme un chien

On t'a appris à te taire
Au milieu d'une forêt de gens
Qui portent des muselières
Que portaient leurs parents
Aujourd'hui c'est plus la peine
De savoir un milliard de mots
Il vaut mieux que tu apprennes
A parler avec ta peau

On t'a appris à plus voir
Les barreaux sur ta fenêtre
En mettant un foulard noir
Tout autour de ta tête
Aujourd'hui c'est plus la peine
De garder les yeux grands ouverts
Il vaut mieux que tu apprennes
A regarder sous tes paupières

Comme ça tu pourras tout voir
Même si ça dérange quelqu'un
Comme ça tu pourras tout faire
Et tu crèveras pas comme un chien

On t'a appris à te taire
Au milieu d'une forêt de gens
Qui portent des muselières
Que portaient leurs parents
Aujourd'hui c'est plus la peine
De savoir un milliard de mots
Il vaut mieux que tu apprennes
A parler avec ta peau

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES
commenter cet article

commentaires