Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 12:18

(Les Feuilles Soyeuses du Foutre.Page IV/Ext.J.O.2012)

 

 

(Samedi 28 Juillet 2012)

 

 

Une fois de plus ici, c'est la question de l'émancipation des femmes qui tiendra lieu, scandaleusement et en filigrannes  de justificatif à la tenue de cette foire aux biscottos, à cette débauche de testostérone enveloppée de secrets diplomatiques et financiers.


logo1.png

Stradi Varius Mute

____________



Et oui l'argument guerrier des J.O c'est encore le mythe très militaire de l'émancipation de la femme au pas cadencé -(Le syndrome dégueulbiffant Corinne Touzet!)- qui servira de prétexte et d'horreur -(avant le texte?)- pourvu qu'elle tienne sa place dans la très consensuelle  discrimination positive des activités qui lui seront accordées...

 

 

Quelqu'un a t'il/elle jamais entendu "s'exprimer"  un(E) sportif(VE)?


un philosophe officiel ?

 

C'est confondant


!!!

 

Il y a peu, en Irak ou en Afghanistan, en Libye, en Egypte,

c'était la troupe civilisatrice qui s'affirmait

salvatrice, institutrice, libératrice....

Auparavant les Curés et les missionnaires

dressaient les cartes des génocides.

____________


Vous ne manquerez pas d'apprecier cette estimation publiée par notre ami Charles sur ses pages " susauvieuxmonde":


http://susauvieuxmonde.canalblog.com/archives/2012/07/27/24789158.html

(Merci de faire tourner! Non d'un pétard!)


 

.

Bonjour Gene, Ai-je suivi "l'ouverture" de cette saleté-là me demandes-tu?
 

 

Ôh que nenni!!!


 
Je me suis consciencieusement épargné le tripalium oculaire que représente cette névrotique foire compulsive aux biscottos faisant battre le palpitant des sponsorts officiels du fascisme en lice tout de même excellement bien illustré par ton article extrêmement bien argumenté en ce qui concerne les "sponsorts".

  (http://lesazas.org/2012/07/27/les-j-o-de-londres/)

 
Involontairement toutefois, j'en ai entendu des vertes et des moins mûres tentant de "valoriser" cette entreprise "va-t-en-guerre"...

 

Pourtant je m'étais presque promis de ne pas grimper au cocotier des J.O, j'avais ici ou là d'ailleurs exprimé de nombreux doutes concernant le fait de cavaler après les maronniers de l'actualiture, tous aussi gerbants les uns que les autres, qu'il s'agisse du festival de Cannes ou de quoi que ce soit en définitive semblable sur le fond...Et même qu'une Atielle Dombasle s'entreprennent de rouler des pelles blondes aux héros du jour....

 

 

Voila qui était présomptueux; la pouffiaserie publicitaire avait déjà planté le reste du décor  de l'actu' en s'y substituant...Se taire devenait donc impossible. Heureusement nous n'en prîmes jamais vraiment l'engagement formel...Force nous est faite maintenant de forcer le trait...

 

Je ne sais encore ce que nous serons à même de critiquer exhaustivement, mais nous ne nous priverons jamais de cette volonté sarcastique de nuire avec détermination et humour  à l'organisation de ces jeux-ci et au Spectacle qui affirme en être le centre et à la fois le Monde et sa perception, son devenir et son tout.

Ainsi, tout comme pour l'Afghanistan où les démocrades envoyèrent de vaillantes mâchoires viriles et bleues de barbe libérer les femmes de leur Niqab, de leurs Burqa, de leur Tchador (ça c'était pour l'Irack!) afin de leur permettre d'aller à l'école et découvrir le joies de la démocratie ainsi que la saveur de quelques miettes rances de savoir abimé mises prétendument à leur disposition, dans le cas où elles s'aviseraient de jouer la carte des "femmes de pouvoir affirmée dans le culte de la masculinitude, et...Il en fut, on le sait....

 

Pour les J.O donc, même topo...


 

-"LES J.O RENDENT LIBRES"-


 

C'est à la faveur de cette démonstration tronquée  que peu-à-peu les femmes abusées, en y participant, même sous le voile et la peur, trouveraient soit-disant magnifiquement les "moyens de leur affranchissement" en devenant à la rigueur  lanceuses de marteau mais certainement  pas sauteuses à la perche quand même....


((Imagine un peu ce que pourrait signifier dans CE MONDE l'image d'une femme, cramponnée à l'extrémité d' un giga phallus rigide et démesuré s'entreprennant de culminer superbement dans les airs baignés d'envolées d'ordinaires spermatiques et réservées.)Quelle belle éjaculation!!!

 

Même ici, en Europe de mes nouailles,

 

il n'y aura pas non plus 


une Championne du saut à la perche!

 

Vite,

 

il faudrait téléphoner à Freud ou à W.Reich

 

!!!.


 

Voila qui mériterait à tout le moins le fouet, la pierre, la réclusion dans la "maschitude" à perpétuité pour pour celles qui témérairement s'y risqueraient, insoumises !!! 


NE LAISSONS PAS FAIRE


 

Bon, faut que je voie dans l'actualiture

ce qui nous est réservé en guise de banquet au cyanure

 
________________ 

 

 

Bien des bises....


 
Steph.

___________________________________________________


Transmis par Eva Lock-Kwha:

Pussy Riot n'en finit pas de faire des vagues

dans la Russie de Poutine

Le 21 février, cinq jeunes femmes se sont avancées sans bruit dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, avant d'enfiler des cagoules et d'entonner une chanson contre Vladimir Poutine. Ce coup d'éclat du groupe Pussy Riot n'a duré qu'une minute, mais n'a pas fini de faire des vagues.

A la suite de ce petit "concert" improvisé, trois d'entre elles ont été arrêtées et sont depuis quatre mois derrière les barreaux. Elles encourent jusqu'à sept ans de prison pour "hooliganisme" à l'issue de leur procès, entamé le 23 juillet et dont la prochaine audience aura lieu lundi dans la capitale russe.


Le chanteur du groupe de rock américain Red Hot Chili Peppers, Anthony Kiedis, et le Britannique Sting ont pris la défense des jeunes femmes, Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans, et Maria Alekhina, 24 ans. Cependant qu'Amnesty International les considère comme étant des "prisonnières d'opinion".


Une célébrité embarrassante pour Poutine et l'Eglise russe


En réagissant de façon si sévère, les autorités ont apporté une immense notoriété à ce groupe de punk rock il y a peu encore obscur et cela risque fort de se retourner en fin de compte contre Vladimir Poutine et l'Eglise orthodoxe, relèvent certains observateurs.


Le tribunal moscovite chargé de l'affaire Pussy Riot, qui a ordonné le maintien en détention des trois prévenues jusqu'en janvier 2013, a à cet égard rejeté sans surprise la requête des avocats de la défense en vue de faire citer en tant que témoins à la fois le président russe et le patriarche de Moscou et de toutes les Russies, Kirill.(Ah, la vache!)


Les enquêtes d'opinion montrent que les Russes éprouvent de plus en plus de sympathie pour la cause de ces femmes qui avaient interprété avec guitares et sonorisation une "prière punk" intitulée "Marie mère de Dieu - chasse Poutine !" afin notamment de dénoncer la collusion de l'Eglise et de l'Etat dans leur pays.


Selon un sondage réalisé ce mois-ci par le centre indépendant Levada, 50% des gens en Russie ont une vision "négative" de ce procès, contre 36% qui approuvent la comparution des accusées devant les juges, alors même qu'en mars, 46% estimaient qu'elles devaient être jetées en prison.


"Comparable à l'affaire Ioukos"


En juin, plus de cent acteurs et autres représentants du monde de la culture de premier plan, dont certains ont officiellement soutenu Vladimir Poutine dans le cadre de la dernière élection présidentielle, en mars dernier, ont signé une lettre ouverte appelant à leur libération.


Une des Bouranovskie Babouchki, les vieilles villageoises qui ont représenté la Russie à l'Eurovision-2012, s'est elle aussi indignée du sort réservée aux jeunes femmes.


(Ce qui reste un peu douteux sinon malheureux!)

"Trois filles hardies sont à l'origine d'une grandiose affaire judiciaire comparable à "l'affaire Ioukos", du nom de la compagnie pétrolière dont M. Khodorkovski était le patron, écrivait ainsi jeudi le journal économique Vedomosti.

 

(Transmis par E.L-K)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires