Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 22:20

« C’est notre cité. Vous avez 5 minutes pour dégager, sinon… »


Des journalistes en reportage dans la cité des Courtillières à Pantin ont été agressés et dévalisés. L’un des deux a porté plainte.

« Ici, c’est notre cité. Vous avez cinq minutes pour dégager, sinon on va vous faire mal. » Au moins, le message est clair ! La scène se déroule la semaine dernière à la cité des Courtillières à Pantin (93). Des journalistes des Inrockuptibles sont pris à partie par une bande et victimes de vol avec violences.

Dans un premier temps, un homme à bord d’une Audi blanche vient à leur rencontre. Aussitôt, le ton monte, les journalistes ne sont pas les bienvenus, leur fait-on clairement comprendre.

 

Puis, selon un policier, tout dérape. Plusieurs individus, non cagoulés, portent des coups de poing à la mâchoire et au visage de l’un des journalistes, puis lui dérobent des documents personnels et sa carte de presse.

Pour l’heure, le journaliste agressé a porté plainte. La police de la sûreté départementale est saisie de l’enquête.".

Leur presse – Le Point.fr, 28/01/2013 à 17h59 via Brèves du désordre

A propos lechatnoiremeutier

anarchiste bisontin relayant l'actualité des luttes sociales de Besançon et d'ailleurs

Cette entrée a été publiée dans actu, désordre, les médias mentent et manipulent, Nationale, Nique la France et taguée , , , , . Bookmarquer ce permalien.
  1. Ping : [Pantin, 93] Deux journaflics dépouillés dans la cité des Courtillières « Nosotros.Incontrolados

  2. geneghys dit :

    A reblogué ceci sur Les AZArricades and commented:

  3. par nosotros.incontrolados dans Actualité-actualiture, Belles insolences, flics, GUERRE SOCIALE, Personnes et organisations insultées, RIRES! [Edit]

  4.  

    [Pantin, 93] Deux journaflics dépouillés dans la cité des Courtillières.

    Les « spécialistes des affaires sociales » se perdent en conjectures sur l’exemplarité radicale et majeure d’un tel acte réputé rare.

    Dans les anus/annales des sciences sociales un précédent consigné en "brèves" dans l'un des bulletins de l’Internationale Situationniste avait durablement marqué les esprits.(Ne me souvenant pasduquel avec précision, ce sera l'occasion pour le lecteur de lire ou relire les 12 Numéros de l'I.S.).

    Un type dénommé Lionel Burger visiblement très préoccupé était accoudé au comptoir d’un bistrot.

    Sans paraitre excessivement saoul il présentait néanmoins toutes les caractéristiques du mec dont le moral était dans le bas des chaussettes.

    Il se voit alors abordé par un quidam lambda, normal, et d’allure avenante.

    Ce dernier l’incite à lui causer des tracas semblant perturber le jeune homme. Pour se faire il lui offre à boire.

    Il se trouve que dans le cours de la conversation le « bienveillant-bienfaiteur » se révèlera être un curé en civil.

    Le jeune homme dont il est question ne fit alors ni une ni deux et égorgea stricto-sensu son interlocuteur.
    Rapidement arrêté par les flics il déclarera qu’il avait été abusé par un curé déguisé en « Mr. Toutlemonde » et qu’un tel « abus de confiance » ne saurait rester impuni.

    L’émoi fut grand chez les ethnologues, les sociologues, les éducateurs, les journalistes, les flics;
    Il l’est encore aujourd’hui.

    Quand bien même certains transgressent encore, ainsi que nous le pouvons observer ici, certaines règles de prudence élémentaires; il demeure heureusement un certain sens de l’éthique de nature à décourager bien des missionnaires!

    Bien fait!!!

    Steph.

Poster un commentaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

Steph 03/02/2013 13:08


De l'émeute collective à l'émeute individuelle:



← [Suisse] Feu
sur les keufs et les contrôleurs du tram – Zürich, 2 février 2013



[Belgique] Palais de justice et palais
provincial vandalisés à coups de briques – Liège, 1er février 2013


Publié le 3 février
2013 par lechatnoiremeutier


Liège: l’individu qui a jeté des pierres sur le Palais de Justice et le Palais provincial avoue d’autres faits


L’individu interpellé après avoir jeté, vendredi en fin d’après-midi, des pierres et des briques sur des vitres du palais des Princes-Evêques, situé sur la place St-Lambert à Liège, n’en
était pas à son coup d’essai. Celui-ci a en effet avoué des faits similaires.


Vendredi en fin d’après-midi, Alain C., 41 ans, originaire de Bressoux, avait lancé des pierres et des briques contre les vitres des bureaux du parquet général qui se trouvent dans le palais des
Princes-Evêques. L’individu a en outre reconnu avoir également brisé des vitres, cette fois mercredi dernier, dans une autre aile du palais des Princes-Evêques abritant notamment les bureaux du
gouverneur de la province. Alain C., qui avait déjà fait l’objet d’une condamnation en 2012 pour d’autres faits de dégradation, a expliqué son geste par le fait qu’il venait d’être expulsé de
l’appartement qu’il louait.





L’homme, qui ne parvient pas à retrouver un logement malgré l’aide des services sociaux, se dit « révolté par le système ». Il a été mis samedi à la disposition du parquet de
Liège.


Leur presse – SudInfo.be (Belga), 02/02/2013 à 16h47



Steph 03/02/2013 13:03


Abraham Moles, la beauté des genoux qui en prend plein les dents! Les nombreux sexes envisagés par "papy Roll-Molls" sont-ils compatibles avec les actuelles gesticulations
proto-famillias de l'Assemblée-Nat?


Ravi en tous cas de t'avoir fourni prétexte à rigoler une bonne fois encore; j'entends bien persister dans cette voie...Tu peux, si tu le souhaites, efficacement nous y aider...


Steph

Johann Lefebvre 03/02/2013 12:52


Oui, je dois admettre que j'ai parfois des réflexes documentalistes assez cons. Par contre, ça m'a permis de relire avec grand plaisir cette perle de la Critique qu'est la "Correspondance avec un
cybernéticien"...

Steph 03/02/2013 12:07


Bonjour Johan,


Et voila: tu as facilité le travail de recherches des lecteurs/trices de N.I...Une petite dérive savante et ludique leur est ainsi épargnée. Souhaitons que cela leur soit tout de même assez
"incitatif" pour pousser plus loin une saine curiosité armée en prévision de beaux débats.


Amicalement.


Steph.


 

Johann Lefebvre 03/02/2013 00:07


Burger : Page 16 du numéro 9 (août 1964)