Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 14:13

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5f/Vespasienne_du_boulevard_Arago.jpg/495px-Vespasienne_du_boulevard_Arago.jpg

 

Les vieilles "vespasiennes" qui émaillaient l'angle de nombreux boulevards parisiens avaient été démembrées dès la fin des année 70/80 au nom d'une politique dite de salubrité publique, d'hygiène, d'esthétique mais bien plus sûrement pour satisfaire aux exigences d'une "morale de culs serrés" en regain pernicieux, avec un soupçon mercantile dont bénéfieciera largement le constructeur d'abri-bus et de mobilier urbain qui inventera la fameuse "sanisette" portant connement et très laidement son nom: "La sanisette decaux", "la poubelle decaux" "l'abri-bus Decaux", les "panneaux publicitaires à caissons-Decaux".

Chacune avait son "loock". Ci-dessus, boulevard Arago près de la prison de la santé, l'édicule de modèle "Populaire" consacré de l'une d'entre elles, la dernière à être utilisée debout avant disparition avec celle de Barbes-Rochechouard.(18 ème arrondissament.).

Il en étaient aménagées comme de véritables petits jardins comme celle du Ranelagh, ou encore comme des lieux de "pause" pour lire ou faire des rencontres....On pouvait parait-il s'y assoir...

http://p9.storage.canalblog.com/92/23/214415/74115596.jpg

 

Ces lieux qui furent aussi ceux de rendez-vous libertins jouissaient d'une importante et riche iconographie figurant en bonne place dans les guides historiques des rues de Paris et tenaient dans l'imaginaire collectif une place considérable souvent artificiellement entretenue par des comères putrides, bigotes et barbues suintant  la morale aigrelette et pudibonde des bonnes familles dont les éléments masculins soupiraient secrètement de dépit de ne pouvoir oser s'y risquer, d'y être apperçus et peut-être aussi délicieusement compromis.

 



http://3.bp.blogspot.com/-yUDJoKrDkpU/UF9d-Mm7p4I/AAAAAAAADbA/M3uMBevsXdQ/s1600/pont+des+arts+paris+urinoir+vespasienne+pipi+tasse+toilette.jpg

 

Dans les "quartiers chics", elles n'étaient pas absentes autant qu'on pourrait le croire, mais parfaitement dissimulées et réservées aux riches incontinents promenant leurs chi-ouarf-ouarf portant chaussons et petits imperméables écossais.


En lieu et place de tous ces monuments forts d'histoires insolites comme d'un passé prestigieux et troublant, les boulevards s'habillèrent bien vite de ces horreurs dont nous vous parlions plus haut dont la photographie ci-dessous se passe même de tout commentaire. Il suffira de dire que leur vue seule constitue une insulte à l'intelligence, au bon gout et à l'esprit.

http://www.gavroche-pere-et-fils.fr/wp-content/uploads/2010/10/nouvelle-vespasienne.jpg

Mais c'était sans compter avec la puissance imaginative des services de la voirie qui ne pouvait décidément se tenir coits trop longtemps et se crurent obligés de nous ramener leur science et cet amour débridé pour le décorum, le mobilier urbain qui de longtemps déjà avait gravement lassé le public parisien. Alors voici ce qui va maintenant hérisser les coins de trottoir, au bénéfice exclusif d'une population masculine...Des bidules aussi laids qu'improbables et d'un intérêt en utilité à peu près contestatble en tout.

(Steph)

http://www2.univ-paris8.fr/sociologie/fichiers/couvertures/humphreys-moyen.jpg


-"Depuis deux semaines, la mairie du XVIIIe arrondissement de Paris teste des urinoirs découverts, afin de lutter "contre les épanchements d'urine sur la voie publique", véritable fléau dans le quartier bien nommé de La Goutte d'Or."-(Le Parisien).


http://videos.leparisien.fr/video/37302026b80s.html#xtor=EREC-109----2341354@1

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES
commenter cet article

commentaires

sam T 08/05/2013 04:27


Même que le bavard Copé s' y met lui aussi à construire la vespasienne de la gare de Meaux les grands remerdes...


certains bâtissent des pyramides ou volent des obélisques, d' autres se contentent du tout à l' égout....

Steph 07/05/2013 20:29


Si la vidéo nous présentant le chef-d’œuvre conçu par un cabinet composé d'individus dotés d'un gout sinistre à chier n'apparait pas et prive ainsi le lecteur d'une "bandaison" pour
l'architecture néo-urbaine et radicalement tordue de la tonsure, il vous est possible de la visionner là après -hélas- une pub ciblée pour déodorants je crois:
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com/article-paris-politique-de-la-ville-l-imagination-surnage-dans-l-urinoir-117631180.html
Suite à la publication de cet avis dans "Le Parisien", en prévision de vous rédiger ce court billet j'avais effectué des recherches sur le Net et trouvé moult exemplaires de ce monument tout à la
gloire des soulagements individuels, physiologiques, fantasmatiques, seul ou accompagné....Je n'ai malheureusement pas réussi à remettre la main dessus.
Cela vous aurait bigrement divertis et permis de rire d'une engeance malheureuse qui les fit "raser" au terme d’innombrables pétitions ayant pour raisons ces prétextes évoqués au début de cet
article et dont la seule destinée semblait et semble toujours être de nuire obstinément, sans cesse jusqu'à leur propre mort à tout ce qui est hors de le leur misérable portée, intelligence ou
compréhension!

On peut affirmer sans grand risque de se tromper que ce public de pétuffes rancuniers est le même que celui qui battait le pavé parisien derrière Maitre Mollard, les sinistres nervis du GUD et
Frigide Barjot lors de ces "manifs pour tous" contre le mariage homo. Comme si ça leur ôtait quelque chose à ces thons-là! 

Qu'ils se rassurent, ces "bonnards" nous ne risquons pas de leur chouraver ce qui leur tien lieu de jeux, d'amusements...
Nous leur laissons les œuvres pieuses de Claudel, les évangiles, les encensoirs et toute l'affection louche  de leurs curés libidineux!
Steph.