Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 06:57

http://www.leparisien.fr/images/2012/11/04/2291565_paris-cha_640x280.jpg

 

 

 

 

Le squatt du 141 rue de Charonne dans le XI eme arrondissement ouvert récemment  a été littéralement vidé manu-militari dans la nuit de Dimanche à Lundi par les Keufs sur les douzes  coups de Minuit....


 L'immeuble appartenant à la clique des marchands de sommeil et des spéculateurs réunis au sein de la société  SEMIDEP avait été investi par une sinquantaine de personnes, dont des enfants,  il y a une dizaine de jours. Ce qui confère à l'occupation  un statut et administratif spécifique entrant dans le cadre de la "loi d'hiver" rendant toute expulsion illégale. L'intervention policière s'en est foutu comme de l'an 40, comme elle se foutait du cadre juridique encadrant les horaires d'intervention domicilaires....


Les "chaussettes à clous" se sont précipitées dans l'immeuble en question tirant brutalement  les gens des appart's, les mômes de leurs lits et s'employèrent à les foutre dehors sans autre forme de procès. Que dalle! Rien pour les occupantEs, pas un hôtel, pas de "site  immibilier" appartenant  à l'Etat n'aura été "réquisitionné" pour les "reloger, ainsi que le bêlait la Sinistre duMal-logement...

 

Nous avons encore dans les oreilles les tonitrantes (tonitruandes ?) déclarations de la Cécile Duflot, girouette verte en charge du logement et de son collègue Manuel Tango-Charly-Valls qu'on ne présente plus.

A ces pathétiques déclarations nous affirmant qu'il n'y aurait "personne à la rue cet hiver" (On connait la chanson: Le printemps c'est pour bientôt) vint s'ajouter le passage à la loi dite de "trève hivernale" qui offrit aux deux comparses du grain à moudre pour saupoudrer leur infâme baratin d'un soit disant recours à la protection de la Loi, de toute la Loi, rien que la Loi .

Mais en réalité c'était pour mieux la transgresser eux-mêmes quelques jours (nuits) plus tard et d'une bien sinistre et cynique façon!

 

Seuls les intérêts de la SEMIDEP (Société d'Economie mixte Inter-Départementale de la région Parisienne...auront été "protégés et respectés").

 Inutile de vous exposer combien le champ d'intéret est vaste  et juteux pour les spéculateurs de toute sorte grenouillant dans le marécage puant concernant  l'immobilier comme le foncier...

 

"Nous sommes une centaine dans l'immeuble, 46 personnes dont 10 enfants

qui y vivent depuis mardi, et à peu près autant de personnes venues les soutenir.

Ceux qui habitent ici sont en général sans logement, vivant chez des amis ou dans la rue, qui ont déposé leurs dossiers de demande de logement social mais n'ont pas été entendus", a expliqué à l'AFP un porte-parole du "Collectif des mal logés acharnés", qui a requis l'anonymat

.-(Source:Le gras du Frigo)-


Nous sommes actuellement dans l'ignorance  du sort réservé aux personnes venues  soutenir les occupants et qui ont été "embarquées" avec la très coutumière courtoisie policière....


Si vous savez quelque chose, faites-le nous savoir au moyen du lien de contact en haut de cette page....

 

SOLIDARITE ET BASTON


 

Nous attendons vos témoignages et tout le bastringue. Merci à vous.


Steph

.


Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

nosotros.incontrolados 06/11/2012 12:25


En vérité cet à peine si nous sommes étonnéEs nous autres qui nous souvenons encore des exploits multiples et répétés en la matière par la jeune élue Maire de
Montreuil-sous-bois, j'ai nommé Dominique Voinet (Verts)...


Les verts aiment décidément beaucoup le vent qui fait flotter les vestes et sème tant de confusions....


Soyons justes néanmoins et accordons une palme toute particulière et griffue pour la girouette agenouillée: Cécile Duflot.


Steph.


 

E. Loch-Khwua 05/11/2012 17:01


hélas sitôt occupé ce nouveau lieu a été brutalement expulsé..une cinquantaine de personnes étaient venus soutenir
les habitant(e)s (des familles, 10 enfants, 2 femmes enceintes). trois voitures de police, puis de plus en plus de flics. voyant qu’ils allaient attaquer on a décidé de rentrer tous dans
l’immeuble.mais les flics en ont profité pour se précipiter vers la porte, il a fallu la refermer en catastrophe, 20 sont restés devant la porte. on est resté environ une heure devant, face aux
flics, en criant " non aux expulsions" "et honte à ce pouvoir qui fait la guerre aux mal logés !" et "les voisins avec nous !" ça a marché, des voisins sont venus se joindre à
nous ! plusieurs nous ont laissé leurs coordonnées. les soutiens ont été repoussés brutalement par les CRS et leurs boucliers de part et d’autre de la rue. vers minuit la porte a cédé et les
camarades ont été embarqués. il y aurait eu des violences mais (paraît il, à confirmer) "rien de trop grave".

E. Loch-Khwua 05/11/2012 16:44


"Tout le monde relâché il y a une heure à l’exception d’une camarade. Prises d’identité à l’oral pour certain-e-s, avec papiers pour d’autres (nous avons parfois été fouillé-e-s). Une camarade donc potentiellement gardée à vue et accusée par
un flic (c’est ce qu’ils disaient dans le bus...) de violence sur agent. Bien que nous ayons tous et toutes nettement vu qu’elle s’était faite attrapée et malmenée en se faisant sortir du squat.
On peut songer à une accusation bidon des flics pour se couvrir... (comme c’est souvent le cas). Refus collectif de signer les PV. "

(source Indy Paris)

Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif 05/11/2012 18:02



Et concernant les "occupantEs", les enfants? Où se trouvent-ils? Sont-ils réunis quelque part ou bien dispersés, à nouveau atomisés? Qui vers des CRA, en
sourdine, qui d'autre avec un billet sans retour pour Bamako, Damas, Kaboul???


S.



evaelle 05/11/2012 09:31


30 personnes ont été amenées au comico de Marx-Dormoy

Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif 05/11/2012 12:39



Bien que l'ambiance du "comico" ait été en tous points fidèle à la tradition séclaire de ces lieux, les "kidnappés de la nuit" ont trouvé la blague sinistre et saumâtre...


Nous leur offrons la possibiité d'exprimer ici, férocement et sans retenue toute l'étendue de leurs appréciations concernant l'accueil, la délicatesse du personnel, le cadre hôtellier, les
équipements tels que les radiateurs, les gégènes en nombre suffisant de même que les bottins, les baignoires et autres jeux de société mis à la disposition des "visiteurs".Ils peuvent aussi nus
faire savoir quel est l'officier à distinguer pour son zèle, sa célérité dans la scélératesse....Et enfin: Faut-il déjà procéder à une minutieuse remise en peinture des locaux après usage?


Merci de venir nous donner votre avis.....


Steph.


 


,