Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 00:50

 

"Le  ou les pions sacrifiés dans la diagonale des fous ne doivent cependant pas laisser accroire aux peuples

 

qu'ils pourrraient aller ainsi à leur guise,

sans bride,  tels de chevaux  fous..."-

 

 

Les supporters de l'équipe footballistique du Caire (Les "Ultras" ) pourchassés, massacrés et assassinés à Port-Saïd à l'issue d'un match de foot.

 

 

Demandez le programme!


la tribune officielle des gouvernants était vide


(Ce qui ne s'atait jamais vu depuis  Tout dans le camion!)

_____________________________________


 

Port-Saïd/le Caire:
(Plus de 80 morts  et des centaines de blessés recensés par les zozotorizés zoffizielles.


Des arrestations innombrables et particulièrement musclées dans les rangs des "visiteurs", bien peu en ce qui concerne les  agresseurs supposément du cru).

 

Un véritable carnage organisé tout d'abord dans l'enceinte du stade dont les issues avaient été bouclées  au moyen de chaines cadenassées protégées par des gros bras encagoulés mais aussi sur les gradins depuis lesquels de nombreux supporters du club Cairote furent matraqués à coups de barres de fer puis précipités dans le vide, de balcons en balcons...Pourchassés sur le terrain...(Si on s'en tient aux images de la télé).


Il aura été comptabilisé  de nombreuses blessures à l'arme blanche (couteaux, haches, machettes, trucs contondants) sur beaucoup de victimes parmi lesquelles  figurent plusieurs dizaines   d'adolescents.

Contrairement à ce que les Info nous rapportent, "les incidents"  débordèrent largement  "l'enceinte sportive" .


De même que les slogans entendus fusant peu partout contre le nouveau régime ne pouvaient prêter à confusion,  les quelques barricades qui s’érigèrent bien ici et là, mais qui  hélas  succombèrent faute de défenseurs, donnaient à entendre autre chose que des préoccupations footballistiques.

 
Certaines cliniques  de Port-Saïd font état de plusieurs blessés par balles (non confirmés), de même que certains témoignages sur Internet affirment  avoir entendu de nombreux coups de feu (?).
(Là aussi, on ne sait rien mais n'en excluons pas -a priori- la terrible possibilité).


Selon certains témoins, ((Que ma mère Prudence , rigoureusement m'aura interdit de nommer ici!))on assista même à une véritable "ratonnade" organisée minutieusement et pour tout dire quasi policièrement équipée, ainsi qu'à quelques scènes de lynchage dans les rues et ruelles de Port-Saïd devenues le théâtre d'une hallali sanglante (sans doute pas si "journalistiquement spontanée" que ça)  contre "les ((anarchistes)) du Caire"!
(?)


En effet, il est désormais de notoriété publique que les jeunes Cairotes, plus ou moins informellement rassemblés autour du  club des supporters de l'équipe footballistique du Caire connu sous le nom d'ULTRAS, auront été depuis le début de la révolution Égyptienne très nettement et joyeusement  engagés contre la décervellisation (culture)  de toute une société, contre la police et l'armée de Moubarack, mais aussi contre les frangibus barbichusses et, sans se tarir, encore maintenant contre le pouvoir militaire administré d'une part  par l'ancien ministre de la défense du vieux Raïs  et d'autre part désormais aux mains des islamistes soit-disant modérés, comme en Tunisie, empressés de maintenir un  ordre religieux  proprement imbécile en tout!.


Sans vouloir faire d'amalgame un peu facile; de cette génération  qui aura été pourtant privée par dessus les frontières de la lecture de: Albert Cossery,en Egypte :de  Omar Kahyam, en Iran, de Nazim Ikhmet ,en Turquie, il lui faudra tout inventer d'un monde que nous ne connaissons pas. ((Et c'est bien ce qui chagrine tellement de monde! Surtout ce monde d'intellos qui consentent à ne poser  que des questions dont ils auraient déjà prétendument les réponses extensiblement adaptables...Cf:BHL devenu dans ce domaine un expert assez redoutablement risible  en la matière suivi en ceci par son sosie Michel Onfray  encore plus talentueux en polo-sports dans  l'immense Société du  Putanat!)).

Revenons  donc un peu sur les récents massacres dont on nous dit qu'ils ne seraient rien moins ni plus  qu'une réplique "hoologanistique" du genre  "le stade du Hessel" et à mettre par conséquent  au compte de l'imbécilité footbalistique.

 

Il es vrai qu'il n'est pas impensable de préter à celle-ci comme aux autres sports de masses de plus en plus spectacularisés toutes les vertus parant la société existante de ses bouilles guerrières ou fascistes....(On relira avec intérêt à ce propos "Psychologie de masse du fascisme de W. Reich).

On nous parlera aussi de "complot" et puis, alternativement de "parano"....Il est singulier de constater combien les deux thèmes bien associés permettront aux autorités de commettre au nom de la raison qui est la leur la plus sauvage version du maintien de l'Ordre au moyen d'un effroyable chaos!

Il y aura peut-être ici pourtant une terrible exception à la règle.L'épaisseur de la ficelle rouge!!!

Nous, qui n'étions pas sur place au stade du Hessel comme à Port-Saïd, décidément, mais apprenons de-ci et de-là que "des éléments troublants" (ça c'est le langage de la presse autorizée à battre sa coulpe) "laisseraient toutefois entrevoir que possiblement il pourrait y avoir des implications politiques "sous-jacentes" de nature à supposer que les policiers et les militaires auraient conjointement comploté pour occire "vengeresquement" de tels trublions", et que là: il n'y aurait qu'un pas de l'oie.


 

Ouarfff...Pourquoi  s'arrêter en si bon chemin?



Voila qui ne nous étonnerait qu'à moitié au moment-même où Place Tahrir les débats à nouveau font rage, au moment même où pour les circonscrire les barbus jusque là absents s'invitent insidieusement, au moment où   l'armée  -faisant encore  mais de moins en moins  visiblement  illusion auprès d'un peuple longuement abusé- est partout honnie, que se trouvent des gens par milliers rassemblés prompts à vouloir  dissoudre dans la "lucidité qui se re-découvre" l'ensemble de toutes les représentations  dans les feux et les jeux de la Guerre Sociale dont les formes naissantes en Égypte seront  inédites. incontournables, abattues comme hier, puis à nouveau debout élargissant ubitement le champ des possibles affranchis

Le site des "nosotros" n'est pas une plateforme d'information autant qu'une tentative visant à réunir  quelques réflexions  concernant le cours des choses rejoignant en ceci nombre de préoccupations de beaucoup; nous ne disposons pas d'info de dernière bourre comme en ont les flics, les militaires, les journalistes ou les bureaucrades et aitres falsificateurs patentés...


Et nous devrons faire avec nos doutes et nos errances, avec ce que nous recevons, témoignages, débats, ce que nous comprenons, avec nos maladresses, avec les vôtres,

 

Mais Avec vous aussi.


etc.

 

Défiez-vous de qui prétendra à l'excellence en votre nom.



Steph.

Ce qu'en disent les ceuzes qui sont pas nous:

http://www.france24.com/fr/20120201-moins-50-personnes-tuees-lors-un-match-foot-port-said-egypte-al-alhi-al-masry?ns_campaign=nl_bo_fr&ns_mchannel=email_marketing&ns_source=NLBO_05_20120203&ns_linkname=20120201_moins_50_personnes_tuees_lors_un&ns_fee=0&f24_member_id=1060220096468&ns_mail_job=1109850184&ns_mail_uid=1060220096468&ns_robot=partner-emailvision&ns_service=mail

 

Dernieres minutes, il est 2 plombes du mat':


Le Caire s'embrase!  les rues sont le lieu de tous les affrontements, les religieux, les militaires, les flics sont attaqués de toute part. les commissariats sont incendiés, les prisonniers libérés.

 

 

Les voitures, les bus crament! La place Al Tahrir redevient un bastion insurrectionnel.

 

les flics répliquent à la chevrotine, à balles réelles, l'armée n'est pas en reste et envoie ses fantasins!

 

Les blindés quadrillent la ville...Déjà des milliers de blessés,Les keufs tombent comme des mouches, héla les insurgés aussi; plusieurs morts de part et d'autres.

 

les hôpitaux sont débordés...les communications sont coupées.


Les salauds se révèllent tels qu'il ont toujours été avant de s'embusquer...

 

Ce qui subsistait d'illusions vient de tomber (Peut-être pas toutes).

 

Le match de foot Le Caire / Port Saïd aura déchiré les voiles et les baillons.


La rue gueule plus fort encore qu'hier....

 

Ceux qui avaient cru la mater au moyen de quelques artifices de transition s'en prennent plein les dents....


 

C'est la nouvelle crue du Nil à nu!


Barbus to day ...

 

To morrow momies épilées gratis



 

  Steph

 

 

 

--
http://nosotros.incontrolados.over-blog.com


Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

geneghys 04/02/2012 16:02


C'est à se demander déjà pourquoi un match de foot est organisé alors que le pays est encore dans le chaos.


A en croire ces faits, on dirait plutôt un piège à cons quand on sait les passions que soulève le foot en général. 


Et pourquoi l'armée était-elle en état d'alerte? Que de question sur cette organisation de ce match de foot qui, semblerait-il, servirait plus à mater les jeunes par qui la révolution est
arrivée, mais dont les pouvoirs en place n'en ont plus besoin...


Bizarre, bizarre! Vous avez dit bizarre.


Ah non! J'ai rien dit!


Gene