Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 12:49

Nicolas Sarkozy, Twitter et la censure (Vite fait; avant qu'ça s'casse!)

NouvelObs.com le mardi 21 février 2012 à 14:05:01
Nicolas Sarkozy, Twitter et la censure

L'équipe du candidat-président a fait supprimer des caricatures. Droit dans ses bottes, Twitter suit toutefois l'affaire "de près".

"Je préfère l'excès de caricature à l'absence de caricature", déclarait en février 2007 le candidat à l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy.

 

Cinq ans plus tard, cette affirmation prend une connotation particulière avec un candidat-président accusé de censure.


Quelques heures après l'arrivée de l'officiel @NicolasSarkozy sur Twitter et sa déclaration d'intention sur TF1, les comptes parodiques du chef de l'Etat ont été supprimés un à un du site de micro-blogging.


"Dans la matinée du 15 février, notre profil @Sarko29 a été supprimé sans aucune raison", raconte Dorian Daill, membre d'un collectif de réalisateurs qui se servait avec humour de Twitter pour faire la promotion d'un long-métrage baptisé "Si j'étais Sarkozy".


Même son de cloche chez Bertrand Pichot, co-animateur d'une cinquantaine de profils parodiques : "Deux heures avant son allocution sur TF1, notre compte @_NicolasSarkozy a été suspendu".


Ce ne sont pas les seuls. Les comptes @_NicolasSarkozy, @Sarko29, @mafranceforte, @fortefrance, @SarkozyCaSuffit, @SarkozyCestFini, @DehorsSarkozy ou encore @MrSarkozy affichent désormais le message :

"Le profil que vous essayez de voir a été suspendu".


Twitter suit l'affaire "de très près"...Tranquillement et à pieds?


Sur Twitter, "il est interdit d'usurper l'identité d'autres personnes", en revanche "les comptes parodiques sont admis", selon les conditions d'utilisations. 

Dans l'e-mail envoyé aux comptes "suspendus", Twitter pointe que ceux-ci "commettaient une usurpation d'identité non parodique".


Pourtant, "leur caractère parodique était inéquivoque", estime Internet Sans Frontières qui parle de "censure".


"Nous nous réservons le droit de suspendre les comptes qui ne respectent pas nos conditions d'utilisation", justifie une porte-parole de Twitter à "l'Obs". "Nous ne pouvons commenter la suppression de comptes individuels pour des raisons de confidentialité, mais il faut regarder de plus près la première condition qui concerne les noms d'utilisateurs", ajoute-t-elle.


L'animateur de @_NicolasSarkozy confirme que Twitter lui a demandé de changer le nom de son compte. "Oui, nous changerons de nom pour que le profil rouvre", précise Bertrand Pichot encore "choqué" par cette suspension. "@_NicolasSarkozy était clairement parodique, il suffit de voir la description ou les messages postés...

 

Quand l'équipe du président fait taire une caricature, on peut parler clairement de 'censure'. Nous ne faisons pas de politique, juste de l'humour", conclut-il.

L'équipe internet du candidat Sarkozy a reconnu au "Monde" avoir réclamé la fermeture des comptes qui "pouvaient prêter à confusion"Nicolas Princen, chargé de la campagne web de Sarkozy, affirme avoir agit dans un besoin de clarté : "Il était difficile pour l'internaute de trouver le vrai compte de Nicolas Sarkozy. Il n'y a aucun cas de censure là-dedans, c'est Twitter qui décide", lance-t-il sur France Inter. (Val)


Une source chez Twitter avoue que l'affaire est suivie "de très près" et que la plupart des comptes ont été "suspendus automatiquement". La porte-parole ajoute d'ailleurs : "Si des comptes ont été suspendus au même moment, cela ne signifie pas qu'ils l'ont été pour les mêmes raisons".


 "En attendant, alors que la dénonciation de la #SarkoCensure prend de l'ampleur sur Twitter, le blogueur Olivier Laurelli, dituetouff" a lancé un mouvement qui consiste à changer son avatar pour un Nicolas Sarkozy affublé d'un nez rouge.

 

(Relayé en riant bcp, avec le soutien de Geneghys/FAICMFSF)

Steph

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires

ocsena 24/02/2012 14:38


Dans un autre registre :


 


{{Toute l'UMP, grosses billes en tête, comme on le voit si bien, s'en prend férocement au bon François Hollande}}


  


François certes n'a normalement pas à s'inquiéter lui qui annonce pouvoir d'achat amélioré et poulet  dominical pour
chacun des Français.


 


Néanmoins, on sait pas trop pourquoi, à l'Ocséna, nous sommes plutôt inquiets, nous gardons en nous le terrible
trauma du précédent de Ravaillac.