Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 06:20

[Envoi] Fwd: Squats d'hier, squats d'aujourd'hui. in memoriam Igor Tschay


Plus 
alain braulio  
   
tentative de plus d'un mois et demi de mobiliser autour d'un vieux souvenir...
Toujours vif cependant, tant l'actualité du squat à Bxl est encore brûlante (si j'ose dire).


Résultat de( me)s courses : moins d'une dizaine de réponses, encore moins de propositions concrètes de participation.

 
M'y suis mal pris sans doute. Ou plutôt, la période est très mal choisie. Ou encore nos mouvements sont bouffés par l'urgence : les indignés se cherchent un nouveau souffle, les squats se battent pour leur subsistance, les sans papiers se tirent dans les pattes (enfin, certains...)...

Je révais d'une belle flambée genre feu de st Jean ; ç'aurait fait tache en cette fin des soldes. Je peux m'exonérer de cet effort avec un prétexte (à) béton : mon lumbago ne me lache pas.




MAIS NOUS Y SERONS :


rejoignez-nous sur le terrain vague de l'avenue de la Toison d'Or (face au Hilton) ce samedi 30 juillet à partir de 19 h. Rendez-vous festif autogéré : apportez-y ce que vous aimeriez y trouver (à boire et à manger, des instruments de musique ou autres ustensiles, selon la fantaisie ou l'humeur)



Squats d'hier, squats d'aujourd'hui.

In memoriam Igor Tschay

« Les chevaliers et les drapiers » vs TODOR/HERON

 

Il y a 10 ans.


Les squats du bloc Toison d'Or/Chevaliers/Drapiers avaient déjà fait couler pas mal d'encre, notamment en raison du projet immobilier pharaonique au parfum de scandale auquel les squatteurs s'affrontaient (lire plus loin, « essai d'éclaircissement... »).Le 11 rue des Chevaliers en particulier, s'était fait connaître pour ses activités ouvertes au public, notamment celles du "club radical" et de "l'ilôt Soleil" : cabaret et salles d'expo, concerts, cirque, théâtre... Une aventure qui a pris un tournant dramatique avec l'incendie criminel qui a ravagé l'immeuble. Le 30 juillet 2001 aux petites heures du matin, un ou des individus (qui n'ont jamais été identifiés) boutaient le feu à des matelas et meubles aspergés d'un liquide inflammable au pied d'une cage d'escalier.

Igor Tschay, poète et musicien d'origine ukrainienne perdait la vie, se défenestrant en tentant d'échapper aux flammes. Plusieurs autres ont souffert d'asphyxie et de brûlures graves.

Dans la foulée, les autres squats incontrôlés étaient « nettoyés pour raisons de sécurité », et ne subsistaient que les maisons occupées de la rue des drapiers (pour lesquelles un accord se négociait).

Début 2003, respectant les termes du contrat précaire arraché aux promoteurs, les derniers squatteurs faisaient place nette. Qu'on fait les promoteurs depuis ? Le pâté est resté vide pendant environ un an avant qu'ils n'actionnent les pelleteuses pour tout mettre à plat. Et le chancre a accueilli des «événements», «performances», expos itinérantes promotionnelles etc. Ce morne terrain vague s'offre encore aujourd'hui à la vue « et au repos » des badauds et consommateurs chics de l'avenue de la Toison d'or...

Tandis qu'ailleurs, de nombreux sans-grade tentent toujours de faire valoir un droit d'occupation des immeubles à l'abandon, se heurtant invariablement à la logique du profit...

 

 

« affaire Heron City » :

essai d’éclaircissement d'un imbroglio juridico-financier.

 

Au début des années nonante la société Credicom, dépendant du groupe français Immobilière Hôtelière acquiert un peu plus des deux tiers (6600 m² sur 9000) de l’îlot 24 à Ixelles. Le rachat s’est opéré sur les avoirs de 7 sociétés immobilières de moindre importance, dont 4 au moins étaient en liquidation. Le projet de Crédicom s'incarne dans la société anonyme Todor (la filiale créant une filiale...) fin avril 92, posant un acte d’accroissement du capital qui la rend maître des 22 immeubles et groupes d’immeubles. La valeur d’acquisition du lot s’élève à 3 milliards et demi de francs belges (86,8 millions €). Cela porte la moyenne à 120 millions (300 000 €) par maison, une des plus modestes étant enlevée pour la bagatelle de 190 millions (471 000 €). D’autres opérations d’accroissement du capital suivront, notamment par émission d’obligations, et à l’aide d’emprunts aux banques AnHyp et CGER (1,557 milliard FB). A ce sujet, il est intéressant de noter que Crédicom s’est portée garante des emprunts pour sa filiale, non sur des effectifs réels mais sur les plus-values attendues de son investissement. (cf. De Morgen, 06 01 2001.)



Vers 1995-1996, Credicom déclare cesser ses activités dans l’immobilier, « lâchant » le projet Todor. En même temps elle balaye d’un revers de main les prétentions du fisc qui lui réclame 2,4 milliards (fb), le renvoyant aux anciennes sociétés propriétaires. En 1999, le 20 mai, se joue un acte qui a de quoi étonner -le mot est faible- tout néophyte en matière de transactions financières : ce même jour en l’espace de quelques heures l’ensemble du bien s’échange 3 fois, passant des mains de Todor en faillite à celles d’une société basée en Irlande, pour aboutir dans le sabot d’Heron City (voir le détail ci-après). C’est enfin en juin 99 que la gestion est confiée au courtier Jones Lang La Salle. Les documents notariés et certains courriers à l’adresse des locataires établissent qu’au moins 2 administrateurs se retrouvent dans plusieurs sociétés concernées par l’affaire, changeant de chapeau au gré des transactions.

20 mai 1999. A midi, Todor, par son délégué Monsieur Philippe Bijaoui, loue les immeubles à titre de bail emphytéotique (bail de longue durée, octroyant un droit de jouissance du bien, et qui exonère le locataire d’un certain nombre de responsabilités et charges) à la société Foxside Ltd, SPRL basée à Dublin, Irl. (représentée devant le notaire par Henri Van Zeveren, lui-même précédemment administrateur de … Crédicom). Bail conclu moyennant une redevance de base de 346 500 000 FB, l’assomption des dettes aux banques AnHyp et CGER, plafonnée à 350 millions de FB, et une redevance annuelle de 1000 euros. A 13h10, Foxside, par la main de son fondé de pouvoir, M. Van Zeveren, cède le droit d’emphytéose à la SPRL Heron City-Toison d’Or, représentée par Monsieur Alan Goldman, résident à Stanmore, Royaume Uni. Selon le « nouveau contrat », le locataire est tenu de remplir les obligations et charges de l’emphytéote cédant, A L’EXCEPTION de la dette de la société Todor. A 14h30, Todor (Philippe Bijaoui) revend le lot à Heron Belgium, SPRL « distincte » de Heron City-Toison d’Or, mais représentée par le même Alan Goldman, au prix de 3,5 millions de FB.

L’un dans l’autre, la passation s’est conclue pour un montant d’environs 700 millions de FB (1,75 millions €), incluant l’échange de la redevance de base (par virements croisés, l’une et l’autre parties reconnaissant avoir reçu les sommes le jour même) et l’estimation de la prime additionnelle « calculée à une date ultérieure sur base des résultats du développement des biens ».

(sources : documents notariés du 23/06/99 auprès de Franck Celis, notaire à Anvers)



Depuis l'ensemble (càd le terrain vague) appartient au groupe néerlandais ProWinko.

Certains observateurs n’hésitent pas à parler de fraude fiscale et de blanchiment d’argent au sujet de cette affaire. D’autres nous diront peut-être que de tels montages sont fréquents, que les bataillons de juristes qui conseillent ces sociétés les aident à manœuvrer aux marges exactes de la légalité. Restent en suspens bon nombre de questions, dont les suivantes :



  • Qu’est-il advenu des dettes envers AnHyp et la CGER, s‘élevant à plus d’1,5 milliard de FB, que les termes du premier bail emphytéotique plafonne à 350 millions, et que le second gomme purement et simplement ?

  • Qu’est-il advenu des charges fiscales d’un montant de 2,4 milliards que Credicom réfutait dans les commentaires de son bilan de l’année 1995 ?

  • Quels sont les liens entre les sociétés qui se sont succédées à la tête du bien ; les divers noms réapparaissant tantôt dans l’une, tantôt dans l’autre sont-ils autant de coïncidences fortuites ?





 

______________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans SQUATT-SANS PAPIER-EXPULSION
commenter cet article

commentaires