Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 05:21

 

Il fallait bien s'y attendre: Rien de bon ne saurait survenir d'une relation avec un (e) journaliste(?) surtout de Pourri-Match...(Grave faute typographique dans le menu hollandais)


http://cettesemaine.free.fr/spip/IMG/logo1.gif



  Le sousmarin du "magazaine" au  papier-cul glacé, en  Matta-Hari des temps ternes  aura toutefois réussi un acte d'entrisme de prermière bourre en se glissant par anticipation jusque sous les draps secrets de la présidence normale, d'où naitra une devise élargie  pour ce coin-coin:


 "Le cloaque des mots; le chaos des twitts, le glauque des salauds".


 

Vous noterez au passage


que nous on s'en contre-tape un peu.


 

Initialement je ne pensais même pas me pencher sur ce sujet qui pue le linge souillé de "la Haute" à sinistres remugles, toutes tendances confondues.


On se souvient encore de ce soir de Mai là, à la Bastille 2012, quand le tout nouveau président élu, Fanfan-la-Rose, décochait un poutou furtif très "socialiste"  et "fair-play" à Ségolène Royal, la célèbre Maréchale des logis du Poitou,  qui l'avait chassé de son lit peu après les érections pestilentielles de 2007 qu'elle avait perdues de peu et se trouvait comme de  juste sur le podium des complaisances rassemblées pour le féliciter d'avoir réussi là où elle avait elle-même échoué cinq années plus tôt.


((Normalement en 2007 les rôles auraient pu être inversés et Fanfan de tenir celui de "la première dame fortiche"   (N'en déplaise aux machos de service!) aux côtés de sa "future-ex"....))


Si elle ne l'avait brutalement ejecté, elle aurait pu  prétendre être "au moins" cette "première potiche" en 2012, en lieu et place de celle qui nous dit aujourd'hui qu'elle ne confond pas "Politique et Culture"...


Ca, même l'intrépide Danielle Mitterrand ne l'aurait pas risquée en son temps... 

 

Quelqu'un a-t-il/elle déjà lu les pages "culturelles" de Paris-Match ?


Un éblouissant mystère pourtant!!!




Aussitôt la chienne de garde du torchon "brun"  d'exiger pour elle un pallaud de génie. Fanfan-la-Rose, bon prince,  s'exécute avec un ravissement  empressé  et lui roule ipso-facto, recta,   un "french kiss" magistral, "devant tout le monde"! (Hé là...hein? J'ai écrit "recta" et non pas "rectal",  diable, c'est que nous ne sommes pas une Agence de Presse ou même un lupanar Nous Autres!!!).


 Pour un peu François Hollande allait subitement changer de sobriquet en direct, juste après être tombé de l'avion et passer ainsi, pour la postérité, de "Flamby-le-mou" à "Rocco Sifredi, l'homme à la colonne de marbre".

 

Mais qu'est qu'il foutait donc à ce moment-là Raymond Depardon, l'homme qui te photographie à brule-pourpoing les bras ballants et te refile un air un peu con-con dans les allées de ton potager bio?


Nous, on  vous le disait, et comme c'était vrai, on vous le redit:

 

On s'en contre-tape et pas qu'un peu!

 



 

Seulement voila, "La dame de Match" se devait bien de marquer culturellement le tempo par un coup politique assez tordu comme les aiment ses employeurs.


Ceux-ci ne pouvaient décemment pas faire passer Francois Hollande pour un "soixante-huitard dépravé", pour un "jouisseur sans entrave", un "fan de Vaneigem" avec pour livre de chevet "Le livre des plaisirs, pour un "étalon de choc" culbutant les femmes sur les tables de mixage ou contre les ampli et lui faire le remacke, le coup dur du DSK GATE...((De plus nous ne sommes pas aux "States" où l'art du cul en politique n'est plus à démontrer, bien que sous le règne de Sarkoléon, ici, il y ait eu quelques couilles d'essai)).

 

Aussi, le coup du rameau d'olivier dissimulant bien des épines, inopinément twitté au  -rival socialiste- de Ségolène Royal par Valérie Trierweiler sous forme d'encouragements pour ce match des législatives s'affirme bien comme une belle "vache qui rit" de bon train dans la campagne charentaise.


Mais voila qu'un tel coup de trafalgar incite aussi, dans la précipitation, à quelques réactions "en bourdes lourdes".

http://l1.yimg.com/i/i/any/gose.jpg

 

Ségolène prise de court sur la scène épique des marchés s'aventure à comparer son rival au félon Besson passé avec armes et bagages  chez Sarko avec la bassesse ignoble que l'on sait.


Ce qui d'ailleurs ne souffre aucune autre comparaison sauf peut-être celle de Bernard Kouchner, the "french doctor" (factotum)  qui arrive toujours à l'heure en solex.

Tout comme BHL fait de la filosofille.


On ne pouvait faire plus inadapté...Plus amateur en "politique". Il s'agira donc d'une grande inovation.


Et voici "la Maréchale des deux chèvres " qui rêvait de voir  la jeunesse délinquante remise au pas par l'armée à qui seraient  confiées des missions pédagogiques de premier ordre, de gémir à la radio, sur les chaines Tv, de se tordre frénétiquement les mains, les avant-bras puis les bras, de pousser des you-you d'orfraies du Poitou, de gémir et d'invoquer le "respect dû"...

Respect  à "une mère de famille", à "une femme et à son combat politique", Respect à "une légitime candidate de la République", respect envers un parti...etc .


Nan mais? Elle déraille complètement là? 


Pour autant qu'il m'a été loisible d'en lire, sauf clauses secrètes et codées, je n'ai lu aucun des affronts évoqués par sa Sainteté Ségolène qui à son tour se la joue "martyrisée". Air connu et rabâché, notament par l'extrême droite...

La politique comme on le voit ce n'est pas seulement con et salaud mais ça rend aussi commplètement dingo!

 


Du coup pour elle un gros dégringolage dans les fiondages d'oignon..

 

Si cette "réplique malheureuse" à ce "double coup de jarnac" avait été minutieusement concoctée puis insidieusement suggérée  et "inspirée" à l'aide de tiers obscurs  par Pourri-Match à Ségolène Royal en plus du fameux "twitt", secouant les chaumières de fRance et de Navarre jusque dans les chaumières sans electricité, nous pourrions interroger alors:


-"Mazette! Y aurait-il des joueurs d'Echecs ou de GO à Paris-Match rétribués par V.T sur les fonds publics depuis son "bureau noir" à l'Elysée, avec le soutien de ses sept collaborateurs "Iznogood"  aux rémunérations indéfinisables?" .


 

Steph.



Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES
commenter cet article

commentaires

Steph 15/06/2012 09:33


-"sa Sainteté Ségolène qui à son tour se la joue "martyrisée".


Martyr c'est pourrir un peu....

gene.ghys 14/06/2012 18:00


Roudoudiou que c'est bien dit!


 


On attend avec impatience la suite de ce feuilleton "S'égo-couenne-royale: seule contre tous!!" ou quand le défaut d'humilité se fait prendre le boum-rang en pleine poire!


 


Bises


Gene