Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 23:58
Trilogie DSK  : la "crampe"  de Lille qui vient de trop (zaz)
 
 
 
******************************************
 
{{Avertissement}}
 
 
-Comme le lecteur le sait déjà, la mention "zaz" accompagnant nos textes indique une manière
 de faire délibérément décalée, qui ambitionne par un éclairage oblique à plus de perspicacité
 dans le traitement des questions politiques.
 
- C'est dans l'humour raté que, selon nos plus brillants détracteurs,
nous sommes de loin franchement les meilleurs.
 
*************************************
 
 
{{A1. First level. L'affaire juridique et peut-être politique : DSK, veille du jour J à NY}}
 
 
L'affaire de Lille certes a plu à beaucoup-beaucoute : ultra-chargée,  venant soudain en 3e, après NY-Nafi, après Paris-Tristane, elle paraissait chouette synthèse dans l'infâme baveux, confirmation sagouine, achèvement dans l'hyper-miteux.  Bref  ! la messe de la fesse était pleinement dite, les militantes professionnelles préparaient déjà dans l'allégresse fanta et merguèzes pour la grande kermesse.
 
Eh bien pas du tout, l'affaire de Lille risque fort dans ce 3e mouvement trinitaire surprenant d'être en réalité cette négation de la négation, ce dépassement, cette Aufhebung dont nous avait toujours parlé la célèbre dialectique quand encore bien sûr elle existait.
 
Une chose est ici en douce en effet évidente dont tout le monde feint de ne pas la voir : On aura beau dire et faire de DSK le pire des queutards ou des priapistes chanceux en état de fonctionner toutes les 5 heures, DSK ne peut-être en aucun cas un violeur. On répète : DSK ne peut-être un violeur ! Démonstration :
 
Car, pour revenir en come-back sur le cas du Sofitel, on ne moyenne pas toute la nuit du 13 avec une bombe blonde lilloise, valant son poids d'or de beauté,  pour au petit matin, crevé, sur les rotules, vidé d'énergie, violer Nafissatou dans la douche-toilette avec encore de la motivation.
 
On n'arrose pas dans la foulée, il faut rester crédible, on n'inonde pas de sperme la fille aux oreilles, au chemisier, à la moquette et contre les murs.
 
Il y a donc un petit problème au niveau du rationnel, Mon cher Hercule Poirot, n'essayez pas de nous la faire encore, comme dans l'Orient Express ou dans Meurtre sur le Nil ! 
 
 
{{A2. Conclusion sommaire du premier niveau}}
 
 
Les avocats de DSK-NY veulent tout savoir maintenant du Sofitel. Des secrets sont supposés enterrés dans les caves et la buanderie.
 
Personne n'a intérêt à laisser sortir l'insolente vérité.
 
Les Américains pas plus que les autres. Le gel-arrêt  de l'affaire civile devient stratégiquement ultra-urgent
 
 
 
 
{{B.1 Second level. La vaste affaire sociétale (et peut-être aussi politique}}
 
 
 
L'affaire DSK incontestablement bien lancée (en fait, on va bientôt sans doute en savoir plus sur le rôle exact du Sofitel) n'arrive désormais plus du tout à s'arrêter. Lille en ce sens tourne à l'apothéose incontrôlée.
 
Dans le langage merveilleux de la justice, DSK pourrait être inculpé incessamment pour recel de biens sociaux : ce qui voudrait dire que supposément il  jouait (comme on dit chez les esquimaux)  avec des supergonzesses (ah le pas fallot !) mais payées un max sur des lignes de comptabilité d'entreprise pas du tout prévues à cet effet. Ah que c'était certainement vilain !
 
Normalement,( comme on l'a déjà dit supra) un si heureux comblé sybarite ne peut pas logiquement dans les moments de pause être en même temps un violeur forcené de créatures moins attractives sexuellement parlant.
 
Mais bien sûr après tout on ne sait jamais ! Et d'ailleurs ça importe peu ! Car l'important dans le forcing sur l'affaire DSK c'est de faire avancer la question des violences faites aux femmes, la démarche est honorable et sacrée.
 
La dernière atroce tragédie qu'on ne nommera pas mais qui brise en ce moment la France devrait conduire à se demander si la démarche militante jusqu'à présent sélectionnée a de l'impact en terme d'efficacité concrète.

Je sais qu'on ne peut pas tout mélanger mais on peut quand même en terme de brainstorming militant se poser à soi-même cette question pragmatique !
 
 
 
{{B2 Conclusion d'étape pour le deuxième niveau}}
 
 
Contre les violences faites aux femmes, dont la cause et la légitimité est indiscutable 
 
La lapidation de DSK a été une des plus grosses actions symboliques réussies depuis le Front Populaire.
 
Dommage que ça n'ait pas sauvé la petite fille.
 
Faut-il continuer ? Qui diable encore le coeur ?
 
Pour ce deuxième niveau, un grand colloque sociologique sérieux serait une formule utile, on n'en prend pas encore le chemin. Nous avons la faiblesse de le regretter fortement !
 
 

***********************************************

 

{{Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée}}
 
 

 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans ZAZ DANS LE QUARTIER
commenter cet article

commentaires

ocsena 14/11/2011 11:14



{{DSK, d'après la presse et les péquins, serait malade et devrait se faire soigner, nous au fond on n'en sait  rien mais c'est
possible. }}


 


{{Ce qui est en tout cas absolument très certain, à l'observer tous les jours et à chaque heure, c'est que la société
française  est pour sa part extrêmement malade de malade :}}


 


 {{il y a des moments où on se demande si elle ne devrait pas être internée  dans la plus grande urgence}}


 


 


 





***********************************************


 




{{Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée}}


 



 



 [->http://ocsena.ouvaton.org]