Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 12:37

 

24 avril 2013  

 

                          Pour une anthologie

savoureuse des insultes et injures

 au « lance-potatoes ».
__________________________________________


Bonjour Sam, Bonjour Gène, Bonjour les zautres,

 

Ainsi apprends-je de bon matin que mes fingers auraient involontairement mais « heureusement » sur le clavier dérapé et laissé un vocable nouveau remplaçant avantageusement celui initialement esquissé probablement en: « vieille pétasse » devenu involontairement - »Pétuffe »- Ce qui est infiniment  plus joli. Incontestablement.


(Il s’agissait probablement de qualifier l’inénarrable « Frigide Barjot » dont le pseudo à lui seul nous apprend tellement sur la corrélation touchant à ses activités et comment elle les comprend à son propre insu)


-(Filmographie & Bave en stock)-

On retiendra dans  « le baiser de la mort qui tue » scellant dans la bave
http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/4751366623875.jpg
l’Égérie des « Identitaires&Morveux » et l’Avocat Maitre Mollard

-(par ailleurs accessoirement Député F.N)-.


- »Pétuffe »… Voici un vocable assez peu usité dans l’étendue majestueuse du discours amoureux mais qui  sera bientôt très présent en bon nombre de circonstances autres…
 I présume like this.

 

- »Pétuffe »? Bigre:voila un mot qui chie à l’œil et à l’oreille aurait dit en son temps le chansonnier Patrick Font!

Assurément ça a de la tronche et de l’éloquence , du nerf; ça siffle, et pour conclure sur l’enclume: ça renvoie les petits hommes séniles en habit vert à l’astiquation fébrile et minutieuse de leurs sabres à pompons.


Le Négatif à l’Oeuvre a fait entrer un mot agile de sens

dans l’Encyclopédie de l’Observation,
dans la cosmogonie des libres interprétations.

 

Tantôt féroce, allègre, tonitruante ou grondante sous cape, comme le souffle de la gifle au delà du banal soufflet de convenance, comme le sifflement mélodieux mais bref du fouet juste avant le claquement syllabique bi-phonique et enfin  de l’arrachage à vif de l’œil sournois du policier….

Pétuffe…


Décidément moderne et rigoureusement exquis, ce mot  bouscule délicieusement l’aimable désordre oulipien reposant  doucement
depuis des lustres sur les berges du « Vert-Galant » comme atteint par une trop longue somnolescence d’après picnic dominical entre gens de boucles et de déliés répertoriés dans de grands ouvrages reliés fleurant bon les colles de nerf pratiquées à chaud, repoussés à l’Os et ferrés à l’Or fin…
 Une  société de Gens de Lettres formant un auguste cénacle d’Esprit poivre et sel frôlant l’ankylose, le formol  et l’asphyxie se voit tout à coup subtilement tancée, é-branlée, taclée,troussée, toussée, secouée(telle une verge effarouchée et parfois un peu flasque)  se devant méticuleusement d’expurger sur le bas-côté , dans le fossé des tourments ou contre  le mur de l’incompréhension l’ultime et compromettante gouttelette dorée en provenance de vessies à calculs improbables et de se faire enfin Raison au troisième bouton de braguette ajusté. L’injure « Pétuffe » entre majestueusement dans l’Histoire le 23 O4 2013 pour en sortir beaucoup d’autres qui en seraient gratifiéEs.

Le mot « PETUFFE » redessine donc, loin de la logique déontique,

l’horizon clos et exécrable du vocabulaire institutionnel .

Irrémédiablement par l’étendue de son champ d’applications il ajoute comme un nouveau chant à ceux de Maldoror du jeune Isidore Ducasse, comte de Lautréamont, comme un de ces chants précieux dont le poète aurait laissé aux générations montantes le soin si particulier  et exigeant de l’Assemblage ainsi qu’il conviendrait de procéder pour un grand parfum, un grand Vin, pour un Cru inconnu, imaginiste…

 


Pétuffe:


Non comm. Sing. Plur: Pétuffes.


Genre: Adj quali.Fem/masc-Indiff.

Phonèt: »pé-tuf« .

Interjec-bi-syll:
Exclamatif/Murmure rébrobatoire/ Hurlement/Rire collectif/Dérision.

Syn: « Nul à chier », Excrémentiel, Abommiffreux, Minable,  Écœurant, Qui ne plait ni ne pense.

Désignation/destination: Un ensemble de comportements sociaux, intellectuels, sexuels, politiques, esthétiques, philosophiques et moraux faisant l’objet d’une unanime et méritée détestation.

Exten: Appliqué au personnel politique, aux journalistes, aux spécialistes appointés, aux universitaires sévissant dans le domaine de la pensée séparée, vise tout particulièrement les falsificateurs, les sophistes, les révisionnistes. Peut concerner les artistes prostitués ou à vendre de toute sorte, les plumitifs écrivaillons et autres « valets de plumes-à-goudron », tout ce qui peut se rapporter à la police de la pensée ou même à la défense du « bon fonctionnement » du monde existant. Tout défenseur des « ismes ».

Orig: Litt; Concept Zymo-Apodictique, TAZ. Début XXI Siècle.


Exemples in situ:

 
A)- »Ces pétuffes qui nous gouvernent et ont pour profession de servir, asservir, parler,  penser et d’agir prétendument pour nous et en notre nom »-.

B)- » Ces Pétuffiens qui au CM2 se rêvaient « astronomes » et se consolent de toutes leurs inaptitudes en écrivant dans l’Express, Le Point, Le Nouvel Obs, le Gras du Frigo, Présent, Paris-Match, Minute, ou bien commentent l’actualiture aux côtés de Yves Calvi ou Laurent Ruquier sur divers plateaux télé quand ils ne poussent la malfaisance jusqu’à écrire des livres  en chemise blanche avec leur tronche inspirée en 1ère de couv’.

Antinomique: Apodicticien, Anarchiste, AZA, Situationniste, Enragé, Mordicant, ZAZ, Exagéré, Maquizadiste, (Cf:NDDL). Outrepasseur, Fossoyeurs-du-vieux-Monde, Incontrolados.


Extens-lexicale: Poète-qui-ne-compte-pas-sur-ses-doigts, Incontrôlé/Incontrôlable, Qui ne gère ni n’est géré, Orgastique, Nexialiste, Internationaliste, Dada, Ami du Négatif, Athéiste, Danseur de sac et de corde, Monte-en-l’air

          A faire tourner allumé,

  comme une bonne nouvelle matinale….Nom d’un pétard

       

!!!

 

Steph

 

 

Ca, c'est du temps où on disait encore "pétasse"

Ce qui était limité et sexiste

pet

le vocable "Pétuffe" élargit considérablement le champ de l'action

 à la société moderne aliénée toute entière

 

(Steph)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans CONTROLE SOCIAL
commenter cet article

commentaires