Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 03:36

Alors que PRISM est encore dans toutes les mémoires, vous savez, cette affaire d’espionnage organisée par certains gouvernements avec ou sans (mais y croirons nous vraiment) l’assentiment des autres états, THE INDEPENDANT met en ligne le résultat d’une enquête sur les pratiques des puissants qui, elle, ne semble pas faire tant de vagues que ça, restant, en dehors du Royaume-Unis, totalement méconnue… Et pourtant, elle ne fait que révéler des pratiques que tout militant connait bien, pour en avoir souvent fait les frais, dans TOUS les pays…

 

http://www.resourcesforlife.com/wp/wp-content/uploads/2008/08/20091118we-banksy-cctv-surveillance-in-nature.jpg

 

 

Hier, donc, paraissait dans THE INDEPENDANT, un article relayant le résultat d’une enquête de l’unité de police de l’agence britannique de lutte contre le crime organisé (SOCA), sur une pratique qui semble généralisée dans la patrie du futur roi George.

 

 

 

Cette enquête met en lumière les pratiques des entreprises anglaises concernant la population, puisqu’elle révèle que les 101 plus grosses entreprises anglaises font tourner, entre elles, des dossiers concernant la population anglaise, ou, du moins, des éléments ciblés de cette population.

 

 

 

Ces dossiers sont constitués des éléments bancaires, des dossiers de santé, mais aussi de résultats d’enquêtes illégales menées, à la demande de ces 101 entreprises, et basées sur des filatures, des écoutes téléphoniques et toutes autres mesure d’espionnage menés par des agences de détectives privés engagés pour la circonstance.

 

 

 

Ainsi, les grandes banques anglaises partagent les dossiers bancaires de citoyens privés anglais ciblés par leurs enquêtes, les compagnies d’assurances, faisant, elles aussi parti des 101, dévoilent les dossiers médicaux en sa possession pour remplir un peu plus ces enquêtes, et pour les éléments manquants, ce regroupement de joyeux lurons, qui se surnomment eux-même les « Blue-Chips », font même mieux puisque ces dossiers contiennent non seulement la totalité des éléments de vie des éléments ciblés, mais qu’ils n’hésitent pas non plus à organiser des « fuites » basées non seulement sur les éléments de ces dossiers, mais aussi sur de fausses informations mensongères, organisant, selon la SOCA, de véritables campagnes de diffamation !

 

 

 

Politiques, militants, syndicalistes et médias sont les cibles prioritaires de ces dossiers, bien entendu ! Et les firmes pharmaceutiques, elles aussi dépositaires de ces dossiers illégaux, entrent aussi clairement dans le jeu des pressions menées contre ceux qu’elles jugent « dangereux » !

 

 

 

Cette information sort alors, pourtant, que la SOCA avait clairement affirmé qu’elle ne devait pas être divulguée en dehors du cercle parlementaire… Mais si THE INDEPENDANT la reprend, la SOCA devrait pourtant rester sereine, tout sera, bien entendu, fait pour étouffer l’affaire, émergeant au moment de la naissance princière, ce qui devrait permettre de camoufler ces informations pourtant intéressantes… D’autant que les premières enquêtes de la SOCA sur ces faits, communiquées aux parlementaires dans leur ensemble, datent quand même de 2008 sans qu’aucun de ces parlementaires ne semble s’être inquiété de ces pratiques ! Sans doute doit-on voir là la raison de la fuite médiatique de cette enquête ?

 

 

 

Ne rêvons pas, si ces fuites médiatiques ont lieu au royaume de la perfide albion, ces pratiques ne sont pas réservées aux insulaires anglophones ! Combien d’entre nous ont pu, déjà, constater qu’une grande partie de leur vie privée était connue, dès l’instant qu’ils s’engagent un tant soit peu ? Et pas seulement de l’état ! Je ne prendrais que mon exemple personnel, puisqu’on m’a effectivement confirmé que mon dossier avait parcouru des centaines de kilomètres pour arriver dans les mains du MEDEF régional…

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans LA ZIQUE ET LES RAGES DE JOS...
commenter cet article

commentaires