Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 23:32

De: Soltic François <fractionsolaire/at/yahoo.fr>
Objet: A La Défense demain !
À:
Date: Jeudi 10 novembre 2011, 18h34



Salut toutes et tous,
Les Indignés occupent toujours la Défense...
Nous ne lâcherons pas l'espace nous restons nous ne lâcherons rien walou walou walou
Le 11.11.11 c'est... occupy the world !

A la surprise générale, la notre incluse, et pour notre plus grand bonheur l’occupation se poursuit.
Agenda
http://paris.reelledemocratie.com/

Action



 

L'indignité du pouvoir : chronique de quelques jours à La Défense


La Défense le Vendredi 4 novembre : l'attaque violente des policiers contre les indignés
http://www.youtube.com/watch?v=KoD7L1FCtqE&feature=youtu.be




Vendredi dernier quelques pots de peinture, un peu d'imagination et une armée de sourire ont fait germer une graine dont les racines sont entrain de fissurer le parvis de la mal nommée Défense.

A ce moment-là et avant qu’ils aient eu le temps d’arracher la première tente, nous avions déjà gagné.

Les intimidations de cette nuit-là ont préparé le terreau d’une cohésion inébranlable. Sur ce substrat minéral, leur bêtise est notre compost

… et depuis 5 jours ça fermente sec !
 
Désormais la créativité n’est plus l’apport de quelques-uns pour soutenir quelques autres 

Désormais c’est le devoir de chacun de faire que cette place reste la nôtre.

Pour ceux qui nous ruinent et nous le font payeron reforme l'Agora et on leur fait une "Demos Kratos"


Qu’ils nous prennent tout, mégaphones, haut parleurs et c’est des milliers de voix qui répondront en chœurs.

Qu’ils nous prennent tous nos supports et à chacun de leur passage ce sera de nos corps qu’on fera nos messages.

Qu’ils nous envoient des clones, on enverra nos clowns.


Car si la force est leur attaque, la créativité est NOTRE DÉFENSE !

Alors allons-y laissons libre cours aux idées. Les copains tiendront jusque vendredi, d’ici là il faut aller les soutenir autant que possible. En attendant imaginons ensemble des moyens de faire de la masse le support de la créativité.

  • Les pistes et propositions :
                     Un STEP géant le 11.11.11 (cf. affiche)
                                                                     On remonte l’action « Et vous qu’est ce qui vous fait battre le cœur ? !
                     On peaufine le répertoire AARDY et on fédère tous les musiciens de la place pour un méga-jam "On lache rien"  
                     Tout le monde se rempli les sacs et les poches de sable et on fait la Défense plage
                                                                         …à vous la suite

 RENDEZ-VOUS LE 11.11.11 POUR CONTINUER L'OCCUPATION ILLIMITÉE DE LA DÉFENSE
 
Aardyment

Jean pour le collectif AARDY (Action Artistique pour une Réele Démocratie Ya !)


Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans L'arbre est dans la graine
commenter cet article

commentaires

steph 11/11/2011 15:39





La question centrale  que rencontre le mouvement "des indignés", est maintenant, au delà de sa place dans le
spectacle, sa  réelle, et tout aussi bien la place qualitative qu'il ne parvient à se faire dans la critique sociale qui s'impose,ne saurait plus être écartée ou tenue pour
quantité d'importance nulle  question qui s'impose avant même -au moins comme reflexion-  celles des rages représentées  en actes "bons enfants plus ou moins festifs
loin de la totalité"  plus ou moins folkloriques, faisant de chacun  et de tous un moment de  "l'intermittence du spectacle"  c'est bien celle de la place
fondementale  que le "mouvement des indignés" n'aura  pas encore faite dans la perspective révolutionnaire du renversement de
l'ensemble des conditions existentes et conséquemment de sa faiblesse même contre l'ensemble des conditions globales inhérentes à  une société qu'il ne s'agit plus maintenant de gérer
"moralement", ou de seulement railler comme une mauvaise blague qui nous serait faite, ou pas,  mais bien de la défaire totalement et sans réserve!.


Il faut maintenant à ce mouvement découvrir ses perspectives révolutionnaires non équivoques et novatrices ou disparaitre.


Steph.K





steph 11/11/2011 15:38




La question centrale  que rencontre le mouvement "des indignés", est maintenant, au delà de sa place dans le
spectacle, sa  réelle, et tout aussi bien la place qualitative qu'il ne parvient à se faire dans la critique sociale qui s'impose,ne saurait plus être écartée ou tenue pour
quantité d'importance nulle  question qui s'impose avant même -au moins comme reflexion-  celles des rages représentées  en actes "bons enfants plus ou moins festifs
loin de la totalité"  plus ou moins folkloriques, faisant de chacun  et de tous un moment de  "l'intermittence du spectacle"  c'est bien celle de la place
fondementale  que le "mouvement des indignés" n'aura  pas encore faite dans la perspective révolutionnaire du renversement de
l'ensemble des conditions existentes et conséquemment de sa faiblesse même contre l'ensemble des conditions globales inhérentes à  une société qu'il ne s'agit plus maintenant de gérer
"moralement", ou de seulement railler comme une mauvaise blague qui nous serait faite, ou pas,  mais bien de la défaire totalement et sans réserve!.


Il faut maintenant à ce mouvement découvrir ses perspectives réviolutionnaires non équivoques et novatrices ou disparaitre.


Steph.K




steph 11/11/2011 15:27



La question centrale  que rencontre le mouvement "des indignés", est aussi sa faiblesse , et tout aussi bien la place qualitative qu'il ne parvientà faire dans la critique sociale qui
s'impose,  question qui se pose avant même -au moins comme reflexion-  svelles des rages en actes spectacularisées  est bien celle de la place fondementale  que le
"mouvement des indignés" n'aura  pas encore faite dans la perspective révolutionnaire du renversement de l'ensemble des conditions existentes et conséquemment de sa
faiblesse même contre l'ensemble des conditions globales inhérentes à  une société qu'il ne s'agit plus maintenant de gérer "moralement", ou pas,  mais bien de la défaire totalement et
sans réserve!.


Il faut maintenant à ce mouvement découvrir ses perspectives réviolutionnaires non équivoques et novatrices ou disparaitre.


Steph.K



geneghys 11/11/2011 12:14



Relayer les artistes sur http://www.faicmfsf.net


 


Y compris bastonnades, qu'on rigole un peu!


De tout coeur avec vous


Gene