Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 12:53

Athènes

mardi 28 juin 2011, par OCLibertaire

 

Voir en ligne : source : real democracy Grèce

Appel du 26 juin de l’assemblée populaire de la place Syntagma (Athènes)

48 heures dans les rues – Toute la Grèce à Syntagma (Athènes) !


Les parcours de notre rassemblement des 28 et 29 Juin.

 

Nous sommes à quelques heures de la mobilisation que nous allons réaliser dans toute la Grèce les 28 et 29 juin. //seulement????///

 

Tout indique que la grève générale de deux jours peut prendre la dimension d’un soulèvement à travers le pays, un soulèvement qui sera le tombeau du “paquet” de coupes sociales du gouvernement.

 

Cette bataille n’est pas seulement importante pour notre avenir, elle est une lueur d’espoir pour tous les peuples du monde qui veulent prendre leurs vies entre leurs mains.

 

C’est le point de départ pour une nouvelle direction. 

//de quoi au juste?///

 

Le 28 Juin, nous nous concentrerons dès 9 heures sur la Place Syntagma pour attendre l’arrivée de manifestations de travailleurs en grève et nous nous rejoindrons sur la place.

 

À 18 heures, un grand concert populaire

commencera et durera jusqu’à la nuit.

__________________


Le 29 Juin nous coordonnerons toutes nos forces pour mettre en œuvre l’encerclement total du Parlement.

 

Les Assemblées de la banlieue nord d’Athènes se rassembleront à 8 h du matin au métro Evangelismos. Seront présentes les Assemblées populaires de Agia Paraskevi, Halandri Holargos Papagou Zoographos, Glyka Nera, Pallini, Galatsi, Maroussi, Héraklion, Nea Ionia, Patision, Nea Philadelphia, Gizi, Le Pirée, Ambelokipi-Hôpital de la Croix Rouge, Polygone. Les Assemblées populaires des quartiers Sud et Est se retrouverons à 8 h au stade de Kalimarmaro. Il y aura les assemblées de Nea Smirni, Bironas, Agios Dimitrios, Voula-Vari, Neos Kosmos, Petralona-Thissio-Koukaki, Heleniko. Les quartiers de l’ouest Petropoli. Egaleo, Peristeri, Haidari, Agio Anargyri-Kamateros se rassembleront sur la place Syntagma, (rues de Amalia et B. Sofia). Les syndicats et les assemblées du reste de la Grèce participeront également en différents points de rassemblement

 

Pour les personnes qui viendront d’autres régions de Grèce des lieux d’hébergement ont été préparés. Pour les personnes qui pour une raison quelconque ne peuvent pas participer à pied aux divers lieux de rassemblements, il est important qu’ils aident l’encerclement avec leurs voitures dès huit heures, et pourront participer à une “manifestation motorisée”.

 

Si des centaines de voitures roulent à des vitesses entre 10 et 20 km/h sur les avenues Kifissia, Mesogeion et Michalakopoulos et reviennent par des itinéraires alternatifs lorsque les agents de la circulation les détourneront, elles pourront créer un énorme problème pour l’accès des députés au Parlement.

Nous insistons sur le fait que nous continuons comme nous l’avons fait depuis le 25 mai jusqu’à aujourd’hui, avec notre caractère massif et notre détermination comme principales armes de lutte.

 

Nous demandons instamment à tout le monde de respecter et de conserver cette option.///????Courbe????///

 

Au Gouvernement et aux commissaires de la Troïka nous les prévenons : qu’ils ne pensent pas une seconde qu’ils vont réussir à briser notre mobilisation par la répression.

 

A ce qu’a dit T. Pangalos [vice-premier ministre] qu’il faut choisir entre “le paquet de mesures ou les tanks”, nous lui répondons que “la pomme tombe de l’arbre”, et qu’il se souvienne de son grand-père ! [Le grand-père du vice-premier ministre actuel a été le général responsable du coup d’Etat de 1925 et fut ensuite nommé premier ministre pendant la “dictature de Pangalos” de 1925-1926].

 

Nous ne partirons pas tant qu’il ne partent pas, eux et leur “paquet de mesures”

Les places sont à nous. La raison est de notre côté. Nous exigeons l’évidence : LIBERTÉ - JUSTICE - DIGNITÉ

 

Ayons confiance en notre force.

 

Ou nous, ou eux.


Nous sommes condamnés à vaincre.

 

Le paquet des mesures ne passera pas !

 

Démocratie directe maintenant !

 

 

L’assemblée populaire de la place Syntagma, le 26 juin, 2011.

[ Traduction rapide par XYZ pour OCLibertaire ]

P.-S.

Les 28 et 29 juin, mobilisons-nous en solidarité avec le peuple grec//Communiqué///


Mardi et mercredi prochains, les 28 et 29 juin, la Grèce sera paralysée par une grève générale de 48 h à l’appel des tous les syndicats, les officiels et les petits syndicats de base, ceux du privé et du public, pour empêcher le vote de nouvelles mesures d’austérité, de recul social et de pillage par le Parlement. Mesures qui n’auront en plus d’autres conséquences que d’enfoncer le pays dans la récession et donc dans l’impossibilité de rembourser la dette.

 

Les Assemblées populaires locales de chaque ville et localité du pays se mobilisent aussi, ainsi que des tas d’associations de toutes sortes, le mouvement "Je ne paie pas", les mouvements de défense des droits des étrangers, les comités de quartiers, les associations professionnelles, environnementales, etc. C’est une bonne partie du pays qui se trouve en rébellion ouverte au cri de « Qu’ils s’en aillent tous ! », les politiciens, les envoyés du FMI et leurs sales mesures économiques prises en défense des intérêts des banques créancières.

Ces Assemblées d’habitants (dont celle d’Athènes) appellent à une montée de masse sur la capitale grecque pendant 48 h, avec l’objectif de paralyser la métropole, d’encercler le Parlement et d’empêcher coûte que coûte le vote des députés.

 

L’Assemblée d’Athènes (de la Place Syntagma) vient de lancer plusieurs appels, dont l’un à l’international, c’est-à-dire à nous. Appels du 23 juin

 

Le minimum ne serait-il pas d’appeler partout où c’est possible, à des rassemblements devant l’ambassade (à Paris) et devant les 13 consulats qui se trouvent sur le territoire pour répondre à la demande d’une grande partie de la population d’Athènes et de toute la Grèce et affirmer notre totale solidarité avec le peuple grec, contre son gouvernement, contre tous les gouvernement de l’Union européenne (dont celui de la France), contre le FMI qui imposent tous et de manière coordonnée des mesures de guerre sociale contre le peuple grec. Pour nous mobiliser en fait contre l’ensemble des responsables de la crise dite « financière » d’une économie capitaliste à bout de souffle, particulièrement pendant ces 48 h décisives.

 

Pour information, voici la liste de ces représentations diplomatiques avec leurs adresses : Paris, Ajaccio, Bordeaux, Cherbourg, Grenoble, Le Havre, Lille, Lyon, Nantes, Saint-Etienne, Strasbourg, Marseille, Nice, Calais. Les adresses sont là. http://www.mfe.org/index.php/Annuai...

 

Bien évidemment, des rassemblements peuvent être organisés là où il n’y a pas de consulats.

 

Dans les villes où il y a des assemblées d’ “indignés”, comme là où il n’y en a pas, ou pas encore, des rassemblements doivent pouvoir être organisés. Pour que l’ “indignation” ou la révolte soit utile. Rapidement.

 

C’est très important pour eux comme pour nous ici.

 

Merci de faire circuler cette proposition et d’y réfléchir sans trop tarder. Le mardi 28 et le mercredi 29, c’est dans quelques heures.

 

Comme le disent les Grecs réunis dans les assemblées depuis le 25 mai dernier, maintenant, « c’est eux ou nous ! »

Par liberta (Leslie R) - Publié dans : Dans le monde..... - Communauté : solidar' infos

Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires

Leslie 01/07/2011 16:43



http://www.libertahastalavictoria.com/article-grece-nouvel-appel-de-la-place-syntagma-78254889.html



Steph 30/06/2011 20:19



Des photos  de ces deriers jours en Grèce:


http://cryptome.org/info/greece-protest/greece-protest.htm



GdC 30/06/2011 09:27







GdC 30/06/2011 09:24



Grèce, la tyrannie socialiste


30 juin 2011


by gauchedecombat
in actualités, monde, politique française, société Mots-clefs :Baroin, capitalisme, contestation, crise financière, démocratie, Droits de l'homme, gauchosphère, Grèce, luttes sociales, peuple, plan d'austérité, PSE, résistance, révolte,
révolution





Qu’ils foutent le feu, bordel !


.



PARIS (France) – Le nouveau ministre de l’Economie François Baroin a estimé mercredi soir que la Grèce avait
« franchi une étape importante » en adoptant un plan d’austérité qui ouvrait la voie à une nouvelle aide financière internationale.


« Les Grecs, par la voie de leur représentation nationale, ont franchi une étape importante », a déclaré François Baroin sur le plateau du 20 heures de TF1. » (source)



Je pense quant à moi que quand une telle opposition se manifeste dans la rue, et que tant de grecs sont opposés à ce énième plan d’austérité, la représentation nationale faillit à son rôle. Car
je doute que la population grecque lui ai jamais donné un tel mandat : celui de l’affamer, de la pressurer, de l’asphyxier, pendant que d’autres, les responsables de cette crise, peuvent
malgré tout vivre grassement, et vont continuer à se repaître de leurs restes… Ignoble capitalisme cupide, dont Mario Draghi est l’un
des émissaires vampires, lui qui fut pourtant l’ancien Président de Goldman Sachs Europe, et qui vient de  prendre  les commandes de la Banque centrale européenne. Une ignominie,
vous dis-je. Le visage d’une nouvelle mafia, qui spécule
sur la misère des peuples à travers le monde.


 La situation grecque me révolte, profondément. C’est une indignité européenne… et mondiale. Et dire qu’à peine sorti de l’œuf, notre nouveau ministre de l’économie n’a rien
de plus pressé que de saluer cette décision d’un parlement si coupé de son peuple en la présentant tranquillement comme une victoire… Alors qu’il s’agit là d’un échec cuisant pour la démocratie.
Une élite n’a jamais raison contre son peuple. Ils le paieront, un jour ou l’autre. Cher. Bien plus cher que l’argent qu’ils convoitent tant…



Libertalia 29/06/2011 21:10



http://www.libertahastalavictoria.com/article-athenes-29-juin-78124553.html


Non mais sans blague!? Y nous prennent pour des thons?