Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 12:05

 

 
non-fides@riseup.net via srs.kundenserver.
((relayé ici par Steph.K))

"Libcom" et "Aufheben" travaillent avec la police


Depuis quelques temps, une polémique (majoritairement anglophone) a lieu concernant le site Libcom -sorte de plateforme en ligne d’actualité libertaire- et Aufheben -revue communiste-libertaire proche du milieu communisateur-, tous deux originaires du Royaume-Uni.


Libcom était déjà bien connu en Angleterre pour s’être toujours prononcé contre les anarchistes insurrectionalistes, le sabotage et les mouvements de libération des animaux et de la terre. Il est aussi connu pour avoir tenté de saboter la campagne de solidarité de l’Anarchist Black Cross pour la libération de John Bowden, prisonnier anti-autoritaire purgeant une longue peine en Angleterre [Plus d’informations sur Bowden ici (en anglais)].


En janvier 2011, un groupe communiste grec, TPTG, découvre que (Dr.) John Drury, un des principaux éditeurs d’Aufheben, faisait partie d’une équipe de scientifiques qui publie régulièrement des articles dans des journaux policiers anglais et anime des conférences pour la police.

 

Ce groupe de chercheurs est spécialisé dans les tactiques policières de gestion des foules et de contre-insurrection. TPTG envoie alors une lettre ouverte aux anglais, qu’ils font circuler au-delà (elle est en français ici).


On aurait pu croire que le personnage serait dégagé du milieu anti-autoritaire à coups de pied dans le cul suite à de pareilles révélations des grecs, mais il n’en fut rien.

 

Au contraire, Aufheben, associé à l’administration du site Libcom, ont lancé une campagne en défense du Dr Drury. Ils ont également censuré sur Libcom toute mention de la polémique afin d’étouffer cet "Aufhebengate", avançant comme argument leur "amitié" pour le collabo.


De ce fait, en tant que site anarchiste, nous nous associons à l’appel lancé par les camarades grecs et à ceux qui cherchent à faire éclater cette révélation hors de toute censure de l’intelligentsia libertoïde anglaise, la même qui fut si prompte à se dissocier dans la presse bourgeoise des émeutiers anglais d’août 2011 alors que les peines de prison commençaient à pleuvoir.

 

Mais face à ces infâmes, ce n’est pas le silence qu’il faut opposer, mais l’exclusion pure et simple de nos espaces réels comme virtuels et l’impossibilité d’un quelconque dialogue avec tout collaborateur de la police, communiste et/ou libertaire ou non. Pour que le vent qui ravagera ce monde de flics et de fric les emporte avec lui. Nous appelons à diffuser l’information largement (en France aussi).


Quelques contribu/teurs/trices à Non Fides - Base de données anarchiste.


Post-Scriptum : Sur le sujet, nous conseillons la lecture (en anglais) du livre Cop-out : the signifigance of Aufhebengate paru chez Little Black Cart.


Editeur : Non Fides - Base de données anarchistes
http://www.non-fides.fr



Partager cet article

Repost 0
Published by Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif - dans GUERRE SOCIALE
commenter cet article

commentaires